Une semaine en Hollandie, #120

Rédigé par Nikkopol le 03 juillet 2015.

hollande_montre

Une semaine de très haut haut niveau qui a consacré la faillite totale du gnome : faillite économique avec de nouveaux chiffres alarmants, faillite sécuritaire avec de nouveaux attentats islamiste sur notre sol, faillite diplomatique avec l’absence totale de la France dans les débats européens actuels… Ce quinquennat ressemble à un putain de grand chelem !

Avant-propos. Il y a des jours où on préférerait avoir tort. Les plus assidus de cette petite tribune l’auront remarqué : mon introduction de la semaine dernière était dramatiquement prémonitoire. Je plaisantais (à moitié) sur l’aubaine qu’un ayatollah représenterait pour pépère. 48H après, le taré de l’Isère décapitait son patron et un putain de furieux de tunisien massacrait une quarantaine de touristes sur une plage tunisienne. Il y a des jours où on préférerait avoir tort. Toutes nos pensées vont aux victimes et à leur famille.

Alexis touché, Grèce coulée ? L’Europe des démago s’était réjouie de l’étonnante vitalité démocratique représentée par les élections hellènes et l’arrivée au pouvoir à Athènes de Syriza, l’extrême gauche grecque. Depuis, tous ces européistes font dans leur froc : ce con va nous précipiter dans le mur ! Faut dire qu’il tient à son petit confort, Alex : (sur)payer les fonctionnaires, baisser l’âge de la retraite, filer des cadeaux à toutes les clientèles électorales de type crypto-gauchiste…. le tout avec notre pognon ! Parce qu’on lui a déjà filé 240 milliards, au type au physique d’un vendeur de bagnole ! Et faudrait qu’on remette tous au pot parce que pépère a décidé d’être le Che Guevarra du Péloponèse ? Sans déconner ! En tout cas, pour l’instant l’Europe tient bon. Comme un symbole, la France est totalement absente du jeu diplomatique qui se joue actuellement : Merkel est en première ligne, comme la commission, mais Paris, que nenni… Ah si, pardon, le commissaire français, Mosco Le fou, s’est fait remarqué : au moment de la rupture des négociations, ce baltringue a déclaré qu’il y avait un plan B sur lequel tout le monde bossait… Avant de se faire reprendre en vol par son patron qui a déclaré qu’il n’y en avait absolument aucun… Le quinquennat de pépère ou comment sortir la France du jeu diplomatique européen…

Ils nous prennent vraiment pour des cons… Les peintres qui nous gouvernent, en tout cas qui essayent de nous le faire croire, ont joué les pucelles effarouchées en apprenant que les US nous avaient écoutés. Sans déconner ? Alors Manu-la-Menace s’est fâché tout rouge, en disant que c’était pas bien, nanani nananère… en oubliant que sa loi scélérate sur le renseignement va lui permettre d’écouter absolument tout le monde, comme il le veut, quand il le souhaite et ce sans aucun contrôle ! Rien ne nous sera donc épargné. Notons d’ailleurs l’importance accordée à notre pays par les US : à l’invitation des députés pour venir s’expliquer sur cette sombre histoire, l’ambassadrice américaine a tout simplement décliné ! En attendant, encore une réussite française en matière de lutte anti-terrorisme : il s’appelle Yassin Sahli, et il a décapité son patron, fait un selfie avec la tête de celui-ci avant de l’accrocher à un grillage avec des drapeaux de l’état islamique. Ainsi, une fois encore, nos as des as du renseignements savaient tout de ce taré en babouches : il avait une « fiche S » aux RG, S comme salafiste. A croire qu’ils jouent aux jeux des 7 familles avec les fameuses fiches de nos fous de Dieu ! Dans la famille Nemmouche, je voudrais Mehdi ! J’ai ! Dans la famille Ghlam, je voudrais Sid Ahmed ! J’ai ! Dans la famille Mérah, je voudrais Mohamed ! J’ai ! Le problème, les clowns, c’est que c’est tout sauf un jeu ! Et que si on commence à égorger de l’impie sur le territoire français, on va vraiment finir par s’énerver…

Et ça continue, encore et encore… Notre Francis national l’a chanté sur toutes les ondes ! Il pourrait remettre sa ritournelle au goût du jour en chantant les louanges de la politique économique du gouvernement ! La semaine dernière, c’était le chômage qui continuait à continuer d’augmenter… Cette semaine, c’est la dette qui s’entête à augmenter, bien au delà d’ailleurs de ce qu’avait prévu les financiers en bois qui tiennent Bercy, évidemment ! L’INSEE a sorti son rapport sur le 1° trimestre, et quand on se dit que l’institut a toujours été très gentil avec l’exécutif, c’est que la situation est franchement désespérée ! Notre dette nationale, notre fleuron, notre talisman, notre trésor, se montait à la fin du premier trimestre à 2.089,4 milliards d’euros, soit l’équivalent de 97,5% du Produit intérieur brut (PIB). Par rapport à la fin du quatrième trimestre 2014, elle a donc augmenté de 51,6 milliards d’euros, soit 1,9 point de PIB ! Précisons 2 petites choses, croustillantes, qui soulignent encore et toujours le pilotage extrêmement fin de nos socialistes : la moyenne des dettes dans la zone euro est de 91,9%… Et nos gauchistes qui sont aussi bons gestionnaires que je suis dresseur de serpents, nous avaient promis que la dette publique se stabiliserait en 2015, sans atteindre d’ailleurs le seuil fatidique et symbolique de 100% du PIB… En effet, ils s’étaient engagés en avril (il y a donc 3 mois…) dans leur dernière trajectoire des finances publiques à ce que la dette publique ne dépasse pas 96,3% du PIB fin 2015… Caramba, encore raté !

Pépère est aux abonnés absents. Crise européenne avec une très probable sortie de la Grèce de la zone euro, terrorisme et les salafistes qui égorgent nos fils et nos compagnes, faillite économique avec une dette qui s’envole à des niveaux stratosphériques, mais notre beignet corrézien fait mumuse avec sa starlette en plastoc pour clips engagés ! Il est où, le gnome ? A-t-il un point de vue sur le sens des événements ? Est-il capable de nous donner un semblant de direction dans cette période trouble ? Que nenni, les amis, pépère se consacre pleinement à sa tâche : sa réélection en 2017 ! On lit ici et là qu’il est absolument ra-vi ! La table est bonne, on a remarqué son début de couperose, à notre goret tricolore, le gîte n’est pas le plus inconfortable de Paris, la cour le courtise à fond, au point qu’on lui prête des aventures avec tout ce que la hollandie compte de poules… A peine voit-il passer un câble dans la poulie que la frite hollandaise fait son ramdam et que le culbuto veut culbuter. Les derniers enfantillages de la presse subventionnée racontent que miss Ianeta, l’ex starlette qui officiait sur Canal les soirs de foot avant d’être appelée à l’Elysée pour un fumeux poste de conseiller aux sports, miss Ianeta donc se serait fait tirer quelques penaltys présidentiels en pleine lucarne… Ainsi, entre 2 séances sur le gazon, pépère pense à son très hypothétique second mandat. Il ne pense même qu’à ça ! C’est simple, jamais président de la Ve République n’a organisé aussi soigneusement, aussi systématiquement son mandat en fonction de l’élection suivante. C’est d’ailleurs flagrant en économie. Comme d’hab quand les socialos sont au pouvoir et que l’économie est calamiteuse, pépère actionne les 2 leviers favoris du sortant : les impôts (à la baisse pour ses clientèles) et les emplois bidons (à la hausse !) ! Sur les impôts, les cadeaux aux clientèles sont évidents : on sort des mecs de l’IR, on fait miroiter une année blanche (en 2017 !) alors qu’on sait pertinemment que cela ne se passera pas comme ça ! Et puis on cajole les fonctionnaires, premiers électeurs gauchistes, en les augmentant (en 2017, pas con, le pitre…) d’un demi-mois de salaire par an ! Et il fait jouer à fond les emplois bidons, en lançant rien que cette année 100.000 contrats supplémentaires, portant les bénéficiaires à plus de 400 000 rien que pour l’année 2015, record battu !… On ne parle même pas de l’énergie qu’il dépense pour sa conférence climat de fin d’année : non pas qu’il se rêve en Gandhi de l’écologie, non point, mais il veut par dessus tout apparaître comme plus vert que vert, et donc éviter une candidature écolo… en 2017 ! Alors que l’Europe lui impose des réformes de mammouth pour rendre un peu de souplesse à notre économie, pépère préfère faire des pas de fourmis, en espérant que sa bonne étoile fera le reste… On pense à l’histoire de la souris et de l’éléphant qui courent dans le désert et la souris qui dit à l’éléphant : à nous 2, c’est fou ce qu’on soulève comme poussière…

Pépère fait tapis… et y finit ! Sans doute désireux de réagir suite aux remarques, acerbes, y compris dans son propre camp, sur le fait qu’il était parfaitement inexistant du dossier gréco-européen, le nain a tenté un coup de poker. Faut dire qu’il est tellement marginalisé qu’il ne pouvait pas faire mieux de toute façon. Mardi, devant l’enlisement, il a brandi ses petits poings ronds et a tapé sur son plateau de chez Flunch ! « L’accord, c’est maintenant ! », a-t-il cru bon de lâcher. Au risque de passer pour un con, ce qui, évidemment, n’a pas manqué d’arriver ! D’abord pour réussir son pari, il aurait fallu qu’il y ait effectivement un accord entre Tsipras et l’Europe. Ce qui n’eut pas lieu, loin de là ! Pire, c’est Angela qui lui a lancé un « NEIN » aussi sec que peu cordial : référendum d’abord, discussion (éventuelle) ensuite. Et notre culbuto de repasser 2 fois pour un con. Enfin, en affichant un désaccord majeur, il a pris le risque de s’isoler encore au cœur de l’Europe. Aujourd’hui, la diplomatie européenne, c’est Merkel, Draghi (la BCE) et Juncker (la Commission). Et c’est là que tu te rappelles la célèbre tirade de Coluche : « Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir et de confirmer ».

La hollandie, elle en a, du béton dans le kangourou. Ou pas. On nous claironne dès qu’on en a l’occasion qu’en cas d’enlèvements de compatriotes, nous ne payons pas de rançon. Jamais. Evidemment que non, pas de ça chez nous, mais vous croyez quoi bande de branquignoles ? Qu’on va prendre le risque de payer une rançon pour faire des ressortissants français des cibles pour le premier barbu d’un désert à la con en mal de dollars tout neufs ? Mais faut pas les prendre pour des petits lapins de 3 semaines, à l’Elysée et au Quai d’Orsay ! Non, non, non, vous rigolez. On ne transige. Et puis on est tellement fort qu’à peine Pépère se montre sur France 24 que les ravisseurs s’oublient dans leur djellaba et ils relâchent nos otages. Bon, ça c’est pour la version officielle. Dans la vraie vie, c’est autrement que ça se passe. Un ancien militaire de la DGSE, artisan de la libération d’otages français d’Arlit, demande son dû : 3 millions d’euros que la France doit, soit l’état soit Vinci et Areva, où bossaient les otages… No comment ! Ah que j’aimerais parfois qu’on adopte la méthode russe, diablement efficace puisque vous aurez remarqué que jamais ô grand jamais il ne vient à l’idée d’un allumé à babouches ne se mette dans l’idée de kidnapper un russe. La raison ? En cas de prise d’otage, les services russes retrouvent les otages, mais aussi et surtout les preneurs d’otages et les découpe littéralement en rondelles. Eux, naturellement, mais aussi leur famille, leurs amis, leur entourage… Bref, un genre de grande épidémie de mort brutale et violente… Un grand pays, quoi…

A part ça, pépère voyage bien, surtout en Afrique. Comme c’est un voyage important, il emmène avec lui des pointures de la diplomatie comme Blaise Matuidi… No Comment… A part ça, notre économie supersonique veut attirer les start ups étrangères, les créateurs d’entreprises du monde entier et la matière grise internationale ? Elle commence par foutre les 2 patrons d’Uber France en garde à vue, puis de les faire passer devant la justice en septembre… C’est bien, les cafards, changez rien, vous êtes dans la bonne direction ! A part ça, nos amis belges sont en avance sur nous : l’euthanasie est légale là-bas. C’est ainsi qu’une gamine de 24 ans, dépressive, se fera euthanasiée cet été alors qu’elle est en parfaite santé physique… C’est validé par les médecins belges. Alors sachez-le, les copains, si vous êtes un peu au fond du trou et que le Xanax ne vous fait pas tellement d’effet, une injection de pot belge un peu dosé et il n’y paraîtra plus ! C’est putain de beau le progrès ! A part ça, un homme a été arrêté à Thiais, en banlieue parisienne, après s’être introduit à la fois dans un centre équestre et un animal… Les gars du centre l’ont en effet trouvé en train de sodomiser un poney dans les écuries… Putain de malade, putain d’époque ! A part ça, Libé bouffe vraiment à tous les râteliers. Après avoir milité pour pépère, les voici qui encense DSK, l’homme au zigounet farceur un peu turbulent, à travers un sondage pour 2017. Aucune retenue de la part de ce torche-balle. Les féministes à qui ils font traditionnellement la part belle dans leur journal poubelle, apprécieront. A part ça, Jacques Toubon joue les suce-boules du progressisme. Le médiateur de la république prend position pour une généralisation de l’accès à la PMA, femmes célib, gays et tutti quanti. On comprend mieux ta nomination, Ducon. A part ça, les PRG sont les dernières catins de la république. Les élus radicaux de gauche sont les derniers à soutenir ce gouvernement de va-nus-pieds, et à donner des leçons de morale à la terre entière, à commencer par les patrons dans le cadre du CICE. Mais quand Baylet, leur patron, rachète le groupe Midi Libre et supprime 300 emplois d’un claquement de doigts, pas une de ces traînées pour gueuler ou démissionner de son confortable mandat ! Entre eux et des raclures de bidets moldaves, je ferais plus confiance à la faïence d’Europe centrale… A part ça, Fleur Pélerin a dégagé le patron des beaux arts, expliquant sans plus de détails « qu’elle avait d’autres projets pédagogiques en tête ». Il serait remplacé par Eric de Chasey, aujourd’hui patron de la villa Médicis mais surtout compagnon de Anne de Consigny, elle-même meilleure copine de… Julie Point G ! Coucher par amies interposées, ça fonctionne pas mal en Hollandie ! A part ça, rien.

Allez, bon weekend et bon courage.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Pierre dit :

    Toujours très percutant, Nikko. Bravo !

  2. katlen dit :

    WOOAA, il est certain que sur24heuresactu le fait d avoir acces delicieusement avec un humour , est plus plaisant et laisse un sourire dans notre pensee et dans le reel que subi la France de pire en pire..Merci a vous..Oui revenons au pire..ET bien c est une tristesse de voir ou va le Pays et surtout les FRANCAIS..La question que NOUS a l exterieur de la France, est est-ce reel ce qui se passe…Bien sur nous croyons plus ce que nous trouvons sur le net ..Juste la question qui nous interpelle est Pourquoi que Les Francais ne realises pas ce qui se passe et ne se pose pas la Question de l Avenir…Imaginons des decapitations en masse a un moment donner car il ne faut pas se cacher , l Islam radical est en France..comme une eau dormante…Il faut se reveiller l avenir est important, vos enfants ne meriterais pas cette fin la FRANCE non plus,,14 juillet vous avez un appel de chez Hollande degage…merci pour le Pays

  3. Muriel dit :

    Superbe !

    Nouveaux droits pour les étrangers en France : vous n’en pouvez plus ? Vous en aurez plus !

    http://www.bvoltaire.fr/annesophiedesir/nouveaux-droits-etrangers-france-nen-pouvez-plus-aurez-plus,185098

  4. amazonia dit :

    FRANCE MAXI MERDIER .
    Toujours même clémence pour RACAILLES ?
    ROULENT sans permis /sans assurances /
    pas de casque moto ! Bruit pots échappement trafiqués
    Mariage = comme au BLED . BRUIT +ARMES +
    HORS LA LOI . ++
    Les sauvages qui cassent les bornes INCENDIE ?
    Pompiers caillasses !
    DANS TOUTES LES VILLES DE FRANCE .
    VOLS / AGRESSIONS / VIOLS / INSULTES toujours plus
    MENACES .
    LA FRANCE ? CIVILISATION ?
    FACE A DES NOUVEAUX FRANCAIS ? que de papier Q .
    MIGRANTS / HORS LA LOI ? COMPORTEMENT DE FOUS .
    FRANCE EN DANGER .
    GOUVERNEMENT SOCIALISTE ? NIVEAU CANIVEAU . FLOP 100%

  5. daniel pilotte dit :

    Pépère s’en va en guerre mironton mironton mirontaine, nous en avons marre de payer HOLLANDE et son GVT doivent DÉMISSIONNER.

Laisser un commentaire