Montpellier réagit aux démissions de l’Etat

Rédigé par Louis Blase le 14 juillet 2015.

taubira_fiona Parti socialiste

Les commerçants du centre ville de Montpellier, dont l’histoire est liée aux ambitions de Louis XIV, envisagent de créer une milice afin de mettre fin aux bandes organisées qui se comportent en envahisseurs conquérants, et ruinent le commerce. Au fond c’est une sorte de retour au moyen-âge.

A chaque jour suffit sa peine, mais aujourd’hui la coupe est pleine : terrasses des bistrot mises à sac, faux mendiants mais vrais voleurs qui profitent de la compassion d’un donneur pour lui dérober son porte-feuille, menaces physiques, la violence ordinaire a élu domicile dans le centre ville de Montpellier. La place de la Comédie ne fait plus rire personne, car on y perd sa monnaie et son latin.

Selon les commerçants, les bandits agissent avec une impunité qui dépassent le bon sens commun, pourtant rien n’est fait pas les autorités pour changer cette situation devenue insupportable. Roms, SDF et autres manants se comportent en véritables prédateurs, menacent l’équilibre humain et financier de la ville.

Cette situation, qu’on retrouve dans de nombreuses villes de France, est ici exacerbée par le nombre et la densité des envahisseurs. Pourtant, des commissariats sont installés dans les lieux, la presse locale a déjà publié plusieurs articles de fond sur cette problématique, mais la pression est devenue telle que les commerçants du centre ville ont décidé de reprendre leur destin en main.

Ainsi, le Midi Libre rapporte les propos du président du syndicat des commerçants, repris dans Valeurs Actuelles : «On n’arrête pas de faire la police alors que ce n’est pas notre travail. Mais comme la police, municipale comme nationale, n’est pas toujours là, on va créer une milice et faire nous-même le travail. » Bien que le maire de la Ville soit opposé à l’idée de la création d’une milice, la pression monte.

Les dérégulations poussées par les pouvoirs politiques français et européens : frontières, familles, écoles, armées etc… pourraient bien aboutir à de nouvelles régulations citoyennes, comme cela se passe pratiquement toujours dans de telles situations depuis la nuit des temps. Par exemple au moyen-âge, les bourgs finançaient eux-mêmes leurs milices pour assurer les fonctions de police. En cela les Français pourraient bien renouer avec leur passé, nécessité fait Loi.

Déjà 15 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    En France, c’est partout la même chose, un climat de déliquescence généralisé…
    Merci les socialos !

  2. Moktar dit :

    Malheureusement ce n’est que lorsque le citoyen agira en auto défense et que les malfrats couvriront les chaussées, que les pouvoirs publics prendront peut-être les mesures qui s’imposent.
    Sauf que dans ces mesures qui s’imposent il n’est pas exclu que ce soient les victimes des malfrats qui écopent.

  3. gérard dit :

    ah…. c’est état providence qui n’assure plus ses missions régalienne…!!

    je me marre.

  4. Bluesun dit :

    30 ans que l’insécurité monte, et 30 ans que l’on nous dit que tout va bien.
    Peur sur la ville, mais à présent dans toutes les villes de France.
    Avec le « total anticarcéral » de Taubira, les voleurs sont en libertés, tandis que les citoyens se barricadent chez eux.
    Leur domicile devient alors prison…

    Les commercent ferment pour cause de multiples agressions, la police ne fait plus peur parce que juste armée avec des armes vides. Et quand elle fait son travail, on dit qu’il y a bavure.

    Espace Schengen et sa libre circulation, fait que les ROMS et autres voyageurs sont à présent chez eux, chez nous.
    Et chez nous font la même chose que ce qu’ils faisaient chez eux. On nous dit alors que c’est une chance…on ne nous précise pas pour qui.

    Le manque d’emplois fait les SDF, et les SDF deviennent à leur tour des mendiants, et comme au moyen âge des voleurs.

    Evolution sans doute de l’assistanat en remplacement de l’emploi.

    1981, a vu naître le début de cette décadence annoncée et année après année, nous avons été les spectateurs impuissants de ladite décadence.

    Les scandales d’hier sont alors devenus les faits divers d’aujourd’hui.

    A présent le vase de l’insécurité déborde.
    La police fait ce pourquoi elle est payée, mais les délinquants à peine pris sont relâchés.

    Ici l’article nous parle des commerçants de Montpellier, mais nous avons vu aussi les bijoutiers de Nice.
    L’inertie de la justice fait que si il y a légitime défense, on chercher à culpabiliser le commerçant qui est pourtant la victime.

    L’abolition de la peine de mort était « normalement » une avancée..Elle avait au moins de mérite de tuer l’intention avant de tuer la personne.

    Avec l’évolution de l’insécurité, nous voyons arriver le terrorisme. Ca a au moins le mérite de faire marcher Hollande mais, pas dit qu’une marche fasse changer la peur de camp.

  5. Muriel dit :

    Nuits d’émeutes, incendie criminel de Berre-l’Étang : « la République apaisée… »

    Depuis lundi, les émeutes se multiplient sur l’ensemble du territoire national. Le feu couve depuis plusieurs semaines. En effet, un à un, les quartiers s’embrasent, un peu partout en France.

    À Toulouse, par exemple, le quartier du Mirail est régulièrement la proie de nuits durant lesquelles les voitures brûlent, ou servent à des rodéos mortels entre les voyous et la police. Pareillement, Roubaix ne connaît pas un jour de repos, la ville étant constamment soumise à l’arbitraire de la violence des gangs. Cette jeunesse barbare est encouragée à commettre ses forfaits par un ministre de la Justice laxiste, prompt à excuser les délinquants, et même à présenter les coupables comme étant les victimes ontologiques de la société….

    http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/nuits-demeutes-incendie-criminel-de-berre-letang-republique-apaisee,193653

  6. daniel pilotte dit :

    Le laxisme socialisme rime avec gangsterisme, la gauche socialiste n’abandonne pas le peuple pour les augmentations d’impôts, pour le reste le gouvernement socialiste est nul, le pouvoir socialiste ne comprendra jamais rien à la politique.

  7. Bluesun dit :

    @ Muriel

    L’article pose question :

    « Sont-ce là de simples « faits divers » ou un faisceau d’indices révélant que la France est au bord du chaos ?  »

    30 ans qu’à petites doses les français découvrent l’horreur. Car au début quand « le paysage visuel » (comme ils disent), n’est pas dans les habitudes des citoyens de voir les voitures qui brûlent, et tout le reste que produit l’insécurité montante c’est l’impensable, l’inacceptable, l’horreur…

    Avec l’ahbitude (parce qu’au départ rien n’a été fait pour enrayer ladite horreur) au fil des ans, c’est devenu une habitude.

    Que les français soient choqués cela n’avait et n’a aucune importance.

    Alors forcément 30 ans d’inerties, la constatation est que la France plonge dans le chaos…

    Un président normal, pour guignol rue du cirque…pantin dans les ficelles de Bruxelles..
    On nous parle de changement maintenant, quand Mitterrand au début nous parlait de « lendemains qui chantent »…

    Nous sommes donc dans les demains qui chantent de Mitterrand, et dans le changement maintenant de Hollande…

    Et bien que nous soyons dans ledit changement, nous l’attendons toujours depuis 30ans, parceque depuis 30 décennies, rien ne va plus…..

    Alors que nous avions tout, en 30 décennies, nous avons tout perdu.
    Même nos dents….(mais cela aussi, juste l’horreur d’un fait divers).

  8. zelectron dit :

    le socialisme ? la philosophie(si l’on peut dire) politique mortifère la plus aboutie qui puisse être !

  9. daniel pilotte dit :

    J’adore le terme UMPPS qui a obtenu grâce à la proportionnelle de mitterrand un groupe de députés à l’assemblée nationale entre 1986/1988 puis en 1993/1995 RÉPONSE LE FN.

  10. daniel pilotte dit :

    OUI la socialie et les gauchistes sont corrompus, oui nous avons eu des soucis à l’ump et chez nos alliés, MAIS AUJOURD’HUI IL EXISTE UN VÉRITABLE PROBLÈME ENTRE L’EX FN DE JMLP et le FN de MLP.

  11. Ludo dit :

    Ah bon, tu pleures sans cesse sur ce qu’est devenue la France, et l’Ump n’y serait pour rien ? Ha ha ha !!

    Oui le FN de Mlp a le mérite de vouloir virer le has been Jmp, et c’est très bien.

    Quand l’Ump virera tous ses has been et les jeunots qui pronent mariage gay et immigration, style Nkm….on en reparlera !

  12. lafronde dit :

    La sûreté locale n’est pas une mission régalienne !
    Chacun peut le vérifier en voyageant à l’étranger : Confédération helvétique, Canada, Etats-Unis, Allemagne, ou encore en explorant notre propre Histoire. Notre République française est le dernier des nombreux régimes politiques que la France ait connu. S’il ne convient plus les français ont le droit d’en changer. Les français se libéreraient des politiciens s’ils recherchaient quelle est leur histoire locale, et notamment les libertés des municipalités médiévales. Chacun sait qu’à Paris, capitale capétienne, il y avait un Prévost des Marchand pour faire la police. La centralisation de la police, c’est Fouché et Napoléon, précédé des dictateurs du Directoire (l’Armée fait la police politique) et des criminels du Comité de Salut public et leur Loi des Suspects. Auparavant l’Assemblée nationale avait aboli les Parlements et libertés des province française. Grave imprudence !

  13. zelectron dit :

    USA
    « La plus forte raison pour les gens de conserver le droit de porter des armes est, en ultime ressort, de se protéger eux-mêmes contre la tyrannie de leur propre gouvernement. » Thomas Jefferson.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

    France :
    le gouvernement front populaire socialo-stalinien français a interdit au peuple de détenir des armes en 1939 quelques mois avant le début de la guerre et de la défaite . . . c’est la raison majeure du retard de la constitution de réseau de partisans, centre et centre droit, alors que la résistance communiste après la rupture d’alliance Hitler/Stalin avait quand même gardé un grand nombre de ces joujoux, ce qui leur a permis d’être les leaders du maquis ainsi qu’à la libération . . . encore aujourd’hui leur influence méphitique se fait sentir et l’appareil d’état reste sous leur domination (par le biais d’anti-fas [qui le sont eux mêmes] cagoulés en noir)

Laisser un commentaire