Non Madame Taubira, vos désirs ne font pas une politique !

Rédigé par Louis Blase le 15 juillet 2015.

taubira_assemblée

Après son rêve d’une France qui ne travaille plus, mais qui se distrait, Christiane Taubira désire une France qui sacrifie sa sécurité à des fantasmes. Ainsi notre garde des sots exprime son désir de «créer les conditions pour que le condamné revienne dans la société», sans considération pour la protection des personnes, pour plus «d’idéal et d’utopie». Stop !

En effet, dans entretien au bimensuel Society, Christiane Taubira explique qu’elle essaye de construire une «culture du contentieux». Vise t-elle le ministère de Fleur Pélerin qui a elle même sorti Aurélie Filippetti ? Il semble que non. Mèdème Taubira poursuit tout simplement ses amalgames poético-lyriques au ministère de la justice. Si elle se réfère à Aimé Césaire, nous devons, ne serait-ce que par devoir citoyen, lui rappeler que cet immense poète de la négritude, fut en même temps un politique pitoyable qui finit sa vie comme apparatchik idolâtré de la mairie de Fort-de-France.

Mais la réalité est un peu plus grave que cela, les ténors du PS ont du mouron à se faire, car elle déclare : «Nous devons d’urgence renouveler le discours de la gauche. (…)», rien que ça ! Nous pensons au contraire qu’il faut définitivement enterrer le discours de la gôche. Mais encore «Il faut que les gens réapprennent à se parler parce que, dans ce pays, on ne se parle plus». Peut-être devrait-elle commencer par écouter le peuple qui crie son dégoût, et organiser le référendum dont elle a nié la légitimité. Ainsi, elle n’écoute pas, mais prétend donner des leçons de dialogue social. Un comble, presque un gag !

Mais son narcissisme n’est pas enterré non plus. Elle se vante d’une «action de fond» et d’une «ligne très claire en matière de justice». Enfin, elle «assume et revendique un humanisme pénal». Cette association de mots qui appartiennent à deux domaines d’actions différents, démontre s’il en était besoin qu’elle n’est pas à sa place à la tête du ministère de la justice. Elle confond tout et comme elle l’affirme elle-même : «Franchement, aujourd’hui, je n’ai peur de rien. De rien!», mais «Je préfère cogner!», confirme t-elle. Nous voilà au fait du personnage.

Fait-elle de l’humour quand elle déclare «plus sérieusement, tous mes directeurs de cabinet sont partis dans des conditions très correctes, et sans conflit» ? Ce n’est pas tout à fait ce qui a transparu des secousses provoquées par les carriérisme des Guyanais dans son entourage.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Cette Taubiracaille anti France est une véritable honte pour le pays et la responsable des crimes et délit que son laxisme pénal engendre.
    Victimes, vous savez à qui vous le devez !

    • JC SITCHOWA dit :

      Bonjour

      je suis d’accord avec vous, par sa faute des enfants ont été tués et violés par des pédophiles qu’elle n’a pas voulu laisser en prison!
      La racaille compte + pour ce parti de la honte que les personnes sans histoire, sans travail et sans argent!!!
      elle nous fait honte et touche elle par contre un salaire que nous n’avons même pas dans une année !!!
      le trio infernal Hollande, Taubira + valls doit disparaître de n’importe quelle façon!!! mais ne doit plus exister !

  2. Muriel dit :

    Voitures et poubelles brûlent, les journalistes regardent ailleurs…

    http://ripostelaique.com/voitures-et-poubelles-brulent-les-journalistes-regardent-ailleurs.html

  3. gérard dit :

    elle veut couler la France cette indépendantiste…
    merci hollande…

  4. CARON dit :

    On se demande ce que cette dame fait au gouvernement . Hollande aurait dû la virer depuis longtemps mais il en a peur . Pourquoi ? Elle, indépendantiste veut refaire la France .Mais à sa façon, ce qui n’est pas du gôut de tout le monde .

  5. daniel pilotte dit :

    Madame TAUBIRA nous connaissons vos désirs qui sont là haine de la haine de nôtre peuple FRANÇAIS et de la haine de nôtre souveraineté nationale FRANÇAISE.

  6. lauredebauvoir dit :

    Mesdames, Messieurs,

    Vu l’ampleur du désastre et je sais de quoi je parle car je suis victime depuis des années, voici comment ça fonctionne :

    Vous êtes victimes, de n’importe quelle agressions (moi,c’est le racisme dont on ne parle pas) vous tentez calmement de faire valoir vos droits et, tour de passe-passe, vous devenez l’agresseur, tandis que le réel agresseur devient victime !

    La justice vous maltraite par le biais des institutions, tout ce beau monde violent les lois, vos droits,vous soumette au silence, tandis que les méchants, ceux qui ont pourrie votre vie, se trouvent dorlotés par le système…

    étant certainement la doyenne de ce genre de martyre, (depuis1988) je peux vous assurez que ça fonctionne exactement comme ça : victime =agresseur —agresseur = victime —tout est mis en œuvre pour votre destruction, d’abord sociale, ensuite,ben vous mourrez,de chagrin, suicide etc.

    Toutes ces injustices, toutes ces morts et familles brisées, ne sont pas comptabilisées, car bien sur, cela n’intéresse pas les médias, dès que vous tentez d’en parlez, vous êtes menacés et injuriés, je suis en train de vivre un remake ( cause, corporatisme et corruption passive) de cet horreur et si je m’en sors, je mériterais bien d’être ministre de la justice, car je connais mieux que les énarques la réalité et l’ampleur de ces crimes.

Laisser un commentaire