Une semaine en Hollandie, #124

Rédigé par Nikkopol le 31 juillet 2015.

hollande_montre

« L’été sera beau, l’été sera chaud. Dans les tee shirts dans les maillots »… En attendant, ce sont les socialos qui ont leurs vapeurs et qui enfilent les conneries comme des perles… Allez, plus qu’un été après celui-ci et on purge les écuries d’Augias de la Hollandie…

Il était une fois… Dans un joli parc public de la jolie ville de Reims, il était une fois une jeune fille de 21 ans, Angélique de son prénom, qui prenait un bain de soleil en maillot de bain, justement. Etre à moitié à poil dans un parc urbain n’est pas l’idée du siècle mais jusqu’ici ce n’est pas interdit. Ainsi donc cette jeune fille bronzait tranquillou dans le parc quand une certaine Zougatta Mouaah, apparemment gênée par la tenue d’Angélique, lui demanda fermement d’aller se rhabiller. S’en suivit une altercation entre les 2 filles, quant 4 nouvelles venues vinrent porter main forte à la seconde. Immédiatement, évidemment, la langue officielle fut le désormais célèbre « Pas D’Amalgame », tant tellement nos zélés commentateurs eurent peur de voir une vague d’islamophobie déferler sur la quiétude estivale des français en vacances. Jamais Ô grand jamais, jurèrent le proc, les médias, le maire de Reims, il n’a été question d’un quelconque conflit culturel entre une jeune fille quasi à poil et une musulmane que cette tenue choquait dans sa charia et son for intérieurs. Non, non on vous jure, rien de tout cela. D’ailleurs, la principale accusée se définit sobrement comme « musulmane mais tolérante ». Les esprits taquins souligneront que le « Mais tolérante » implique que cette tolérance ne va pas de soi dans ladite confession qui, comme les médias se plaisent à le rappeler, n’est que paix et amour. En tout cas, elle s’est sentie autorisée à éclater la gueule d’une jeune fille dont le bikini ne lui revenait pas… Le quotidien de déférence, Le Monde, a volé au secours de tout ce que la bien-pensance compte de zélés défenseurs en titrant « un banal fait divers ». Banal, oui… Et c’est bien le problème…

Vallauris Plage, no femme’s land. Le bon roi saoudien a décidé de passer une partie de son été dans sa somptueuse villa de Vallauris. Un véritable palais surplombant la mer, de 1001 fenêtres, bien clinquant de partout. Sa yourte dorée à l’or fin étant attenante à une petite plage publique, il a tout naturellement demandé à ce qu’on la lui privatise afin même d’y aménager un ascenseur : sa seigneurie veut bien aller nager, mais pas descendre 3 marches pour accéder à la royale baignade. Les autorités de l’état hollandiste, tout à son léchage de babouches royales accédèrent donc aux desiderata du monarque, ne prenant même pas le soin de prétexter une quelconque raison de sécurité. Bon, il est vrai que la ficelle eut été un peu grosse : on imaginait mal un djihadiste aller faire péter son principal financeur, mais bon… Le préfet du Var poussant même le bouchon très loin en livrant aux médias médusés devant tant d’attentions sa vision géostratégique de l’affaire… Comme si c’était ton rôle, Dunoeud, d’avoir un avis sur la politique arabe de la France ! En attendant, le bon roi du désert a demandé (et obtenu !) qu’il n’y ait pas de femmes dans le périmètre de sa maison, faisant ainsi relever une femme CRS… M’est d’avis qu’ils doivent bien se marrer, les émirs dans leur Palais… « Abdullah, ti vois li spèce di connasse di CRS là-bas ? J’ti parie 2 chameaux et 100 barils que ji li fais virer, Inch’Allah… » « J’ti crois pas, mon roi, ji tiens le pari… »

Paris, ville éternelle. Décidemment le mandat du bidet andalou qui fait o(ri)ffice de maire de la capitale commence mal. Du retour des tiques dans les parcs et jardins publics pour cause de non entretien (merci les Verts) aux déchets qui jonchent les trottoirs, canaux et pelouses municipaux, rien ne va déjà plus pour la voix de son maire. Et chaque semaine qui passe voit arriver un nouveau scandale, une nouvelle faute, un nouveau bordel… Cette semaine, ce sont les bibliothèques municipales qui restent fermées. En cause, une panne du logiciel « de gestion de prêt et de retour des livres »… En clair, le système informatique conçu pour la raison d’être d’une bibliothèque ne fonctionne pas. Et ça implique la fermeture pour au moins 48H des établissements municipaux. Heureusement, Najat et ses programmes est passée par là et il ne viendrait pas à l’idée d’un parisien de vouloir approcher un livre de trop près… Ouf !

On coule, mais on planque. Les chiffres du chômage sont tombés cette semaine. Et les escrocs qui nous gouvernent parlent enfin d’une « stabilisation ». Il est vrai qu’avec 1300 demandeurs d’emploi de plus en juin, c’est une des plus faible hausse du mandat du nain. Autant dire qu’ils ont du ouvrir le champagne pour fêter ça ! Sauf que sur ce coup-là, ils ont été doublé par Pôle Emploi qui a fait connaître l’entourloupe : en ce beau mois de juin, nos amis de la comptabilité des chômeurs ont modifié un peu leurs calculs et ont « nettoyé » la catégorie A, qui est mesurée tous les mois et qui fait l’objet d’un communiqué des autorités en poussant toute une frange de chômeurs vers d’autres catégories. En clair, si on comptait comme le mois précédent, c’est à dire sans le bidonnage des données, il y aurait eu quasiment 13000 chômeurs de plus en juin ! Tu parles d’une stabilisation !

Pépère tel qu’en lui-même. Dans son story telling personnel, le nain lève peu à peu le voile sur sa candidature en 2017. C’est vrai que ce quinquennat est tellement bon, ce serait con qu’il s’arrête si vite ! Vous en reprendrez bien pour 5 ans, non ? Ainsi le donut corrézien l’a avoué. Ce qui compte pour lui, ce n’est pas sa réélection, évidemment, mais sa trace dans l’histoire. « Ce qui doit compter pour moi, c’est la trace que je laisserai. Il faut du temps pour la voir, la deviner, la dessiner… » Ainsi, ce n’est pas faire progresser ton pays, rendre les gens plus heureux, ce n’est pas défendre les intérêts de la France dans le monde, ce n’est pas porter haut un héritage, ce n’est pas adapter un pays et son peuple aux mutations du monde… Non rien de tout cela. Ce qui lui importe, c’est « la trace » qu’il laissera… Mais la trace que tu laisseras, pauvre petit être bouffi de suffisance et d’insignifiance, la seule trace que tu laisseras ressembleras comme une sœur jumelle à une trace de pneu dans un vieux slip de centenaire cambodgien syphilitique. Et encore. Le vieillard aura eu, lui, l’excuse de l’âge…

On coule mais tout va bien. Ainsi on est le seul pays d’Europe à voir le chômage augmenter continuellement, ainsi pépère après 3 ans et des brouettes a dores et déjà battu le record de chômeurs « créés » par son prédécesseur sur tout son mandat et dans un contexte de reprise internationale s’il vous plait… Mais toujours rien n’est fait. On devine tout juste le clapotis de l’eau tiède des plages méditerranéennes venant s’échouer en vaguelette sur son monumental prose engoncé dans un maillot de bain trop serré lui donnant un aspect d’un mauvais Babar en villégiature. Mais il ne se passe rien. Ou plutôt si, il se passe exactement l’inverse de ce qui marche ailleurs ! On endort tout le monde à coups d’autocars « libéralisés » mais on interdit UperPop, l’entreprise qui crée le plus d’emplois dans le monde ! En fait, nous rentrons dans une période, 2 ans, où les escroqueries, les mensonges, les entourloupes vont se succéder pour essayer de faire croire que le chômage baisse… En trompant les chiffres, en racontant n’importe quoi via des médias complaisants et aux ordres, pépère prépare sa candidature et prouve une fois encore que s’il doit un jour rentrer dans l’histoire, ce sera par la porte des chiottes. Honte sur eux.

Tambouilles électorales…. et institutionnelles ! Le PS va à l’abattoir dans les régionales de fin d’année. C’est prévu, c’est écrit, c’est certain. On va se marrer, une fois encore, d’une nouvelle débâcle dans le groin du goret. Il va nous faire un Grand Chelem, le nain ! En attendant, histoire de ne pas être rayés de la carte des exécutifs locaux trop vite, à savoir dès le premier tour, on s’empresse à Solferino comme à Matignon de signer des accords avec les Hobbits de la politique, les coléoptères de la république, les acariens de la V°, les morpions des institutions, les furoncles des élections : le PRG. Le plus drôle, ou le plus scandaleux, c’est au choix, c’est la négo des accords électoraux de la région Midi Pyrénées. Le PS partait majoritaire mais il s’est couché pour être certain de partir avec les radicaux, relativement influents dans la région. Et c’est pas pour rien : Baylet, le choux fleur qui leur sert de patron est accessoirement le patron des 2 canards locaux, Midi Libre et la Dépêche… Toujours utile en campagne électorale de disposer de 2 titres de presse, non ? Alors le PS a mangé son chapeau et certains élus locaux évoquent un véritable hold up réalisé par le PRG sur les places éligibles… Mais le plus rigolo n’est pas là. Pour signer ce fameux accord, les socialos ont promis la même chose à 2 personne, à savoir le poste de numéro 2 de la région : une fois à Pinel, PRG, et une fois à Alary, PS. Promettre ce qu’on ne peut pas tenir, une vieille recette de gauchiste. Mais comme là, les 2 cocus potentiels ne voulaient pas qu’on leur la fasse à l’envers, ils ont exigé des garanties. Casse la tienne, Etienne, pas de soucis, on est aux manettes, donc on va créer institutionnellement un poste qui n’existait pas encore dans les exécutifs régionaux : le poste de vice président. Comme ça il y aurait bien un numéro 1, un numéro 1 bis et un numéro 2… Et tant pis pour les finances locales, c’est pas cher, c’est l’état qui paie… A savoir les con-contribuables… Donc attendez-vous, mes cons, à voir sortir une « Loi Alary » à l’automne pour créer ce poste de vice N°1 dans les futurs conseils régionaux… Préparez les tribunaux contre-révolutionnaires, m’est d’avis qu’il va y avoir comme un engorgement le jour où le bon peuple en aura vraiment marre de se la faire mettre jusqu’à l’os…

C’est jamais de leur faute… S’il existe une constante, un invariant pour ce gouvernement de bras cassés, c’est bien le fait que ce n’est jamais de leur faute. Absolument jamais. Pépère avait commencé très fort : la faute, toute la faute, et même plus, à son prédécesseur. La guerre ? La dette ? Le terrorisme, absolument tout était tout de sa faute. Et depuis, comme la presse a emboîté le pas sans sourciller, depuis, ils déroulent la recette. Le chômage qui continue à battre des records malgré les emplois bidons et les trucages des statistiques ? C’est de la faute des patrons qui ne jouent pas le jeu… Les crises agricoles ? Ben le nain l’a dit lui-même : ces cons de français ne mangent pas assez de viande ! De leur faute ! Les migrants qui débordent, pillent et se tuent sur nos trains ? C’est l’Angleterre qui ne prend pas son quota (ben voyons !) et Eurotunnel qui ne fait pas son boulot de gardiennage de ses installations… Hé, les pin’s, s’il y a un truc pour lequel je veux bien porter le chapeau : c’est votre éradication définitive du paysage politique à partir de 2017 !

Chéri, tu me paies un ciné ? La Ville Lumière, à savoir Paris, toute entière consacrée à la célébration de ses pseudo élites culturo-gauchistes, va réhabiliter entièrement et à ses frais, euh pardon, au frais des con-contribuables parisiens, un magnifique immeuble dans l’ultra bobo 11° arrondissement pour en faire un complexe cinématographique dernier cri. 20 patates qu’il nous trouve rubis sur l’ongle, l’étron andalou devenu maire… Si si, comme ça, 20 millions, tranquillou. Pour faire les choses dans les règles, la mairie a ensuite ouvert un appel à candidatures pour l’exploitation du bordel flambant neuf. Flairant la subvention facile, tout le petit monde de la cinématographie officielle élevée à l’argent public s’est remué l’arrière train pour faire partie des heureux « élus » qui auront le droit de vivre ici, en plein cœur de la bobo-itude parisiano-gauchiste, au frais de la princesse. 59 dossiers ont donc été déposés ! 59 ! Putain, c’est plus que le nombre de cinés dans tout Paris !!! Bon, on ne sait pas si l’actuel maire de l’arrondissement a déposé le sien, de dossier, lui qui fut un temps attiré par les salles obscures. L’édile du 11° a en effet figuré il y a quelques années en très bonne place sur une super production en couleur et tout en décors naturels puisqu’il s’agissait d’un film X homosexuel. Une boite à partouzes avec grand écran pour les projections (…) où les édiles viendraient tour à tour prendre du rond, franchement, ça peut le faire. La petite enfance peut bien attendre des places de crèches, pour l’instant ce sont les « papas » qui viennent enfiler et pas que des Légos… bref, la mairie centrale a fait sa petite étude des candidatures et en a retenu 4. Les 4 dossiers finalistes, des gagnants en puissance, forcément, représentent à n’en pas douter la fine fleur de la culture française sur grand écran ! Et qui voit-on dans ces 4 petits chanceux ? Rhô, dites moi pas que c’est pas vrai : Sous le joli nom de « La Fabrique d’Animation » se cache l’association de 2 sociétés dont Rouge International, société créée en 2007 par, j’vous le donne Emile, Julie Point G en personne… La compagne désormais officielle du pilon casqué s’est associée sur ce coup-là à un maitre investisseur de la Hollandie, accessoirement 10° fortune de France et patron de tous les medias indépendants français du moment qu’ils sont de gauche (Le Monde, L’Obs, Mediapart, Rue89, Télérama…), j’ai nommé l’irremplaçable Xavier Niel… C’est vrai qu’avec une fortune estimée à 8 milliards, il était un peu juste pour les travaux du building, le Xav’. Et pis c’est pas cher, c’est la ville qui paie… On dit que les 4 dossiers sont très bons. En attendant, j’ai ma petite idée du gagnant…

A part ça, ce ne sont pas toujours les meilleurs qui partent en premier : un rappeur, qui twittait fièrement qu’il était bourré alors qu’il conduisait, s’est tué dans un accident de voiture. Mort aux cons ! A part ça, Darwin Award toujours. La saison d’été et son désœuvrement son propice à une forme de sélection naturelle. Ainsi un abruti de plus qui voulait prendre un selfie avec un serpent à sonnette, qui l’a mordu. Le con en est mort. Mais qu’ils sont cons… A part ça, un élu PS du Nord accuse le maire FN de Hénin-Beaumont de se prostituer et d’être pédophile… Il y a des défaites qui ont du mal à passer apparemment ! A part ça, John-Vince, notre coréen national, ne sait plus quoi foutre pour rentrer au gouvernement. Il a même fait un livre, sobrement intitulé « Pourquoi pas moi »… J’ai bien une idée de la réponse… En tout cas, le public n’a pas autant envie de Placé : 336 ventes fin juin ! Sans doute qu’il n’en espérait pas tant, il ose dire qu’il veut s’atteler à l’écriture d’un nouveau best seller : un livre de conseils diététiques… Franchement, vieux, c’est pas la peine, épargne-toi ça, on a compris… A part ça, Brottes, le député PS dont on a parlé ici la semaine dernière, va toucher la bagatelle de 398 000 euros une fois installé à la tête de RTE. Toujours pas de conflit d’intérêt en vue… A part ça, Duflot refait parler d’elle, elle qui en est réduite à tenter de choquer la ménagère pour avoir un brin de couverture médiatique. Dernière sortie en date, « l’immigration, c’est mon bonheur »… Mais pourquoi tu ne te casses pas, alors ? Deviens immigrée, tu t’aimeras à la folie ! Et barre toi, je ne sais pas, en Arabie Saoudite, par ex. Juste pour voir… Chèvre atomique ! A part ça, l’indécision française sur les frégates Mistral que nous devons livrer à la Russie coute… 1 Million d’euros par mois aux con-contribuables rien qu’en assurance et gardiennage ! Il n’est pas même pas question des pénalités de retard ! Vous aimez l’indécision du nain ? A part ça, tout ce que cette parodie de république compte de lèche-babouches se traine devant l’Iran, nouvelle destination hype pour la bien-pensance parisiano-socialiste maintenant qu’elle a reçu l’autorisation de Papa Obama, mais elle n’oublie pas les usages chez les égorgeurs et les femmes se parent de leurs plus beaux foulards pour cacher leurs jolis cheveux. Ah que j’aurais voulu être anglais (et oui… les socialos me poussent vraiment à bout…) ce soir de 1998, quand la Queen a ridiculisé le roi saoudien. Lui proposant de faire un tour du Domaine de Balmoral en 4X4, le gros roi s’installa d’autorité dans le 4X4 de tête, à la place du passager. Et la Reine, malicieuse, prenant le volant pour un tour du propriétaire que l’immondice couronné en babouche a du garder en mémoire… A part ça, rien…

Allez bon weekend, bonnes vacances et bon courage !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. katlen dit :

    Hehehe..super C est Magnifique, j Adore vos ecrits, superbement bien ecrit avec un Humour qui nous fait meme oublier la tristesse d un Pays que l on presentera comme c etais la FRANCE..Ce merveilleux Pays avec son Histoire..et meme l Histoire ne sera preserver..Bravo a vous de Garder le sourire pour nous permettre, d avoir connaissance de l Info de la Semaine…Merci..Bonne Vacances…

  2. Pierre dit :

    Excellentissime Nikko !

  3. Red burqa dit :

    Tellement vrai et tellement bien écrit !!

  4. daniel pilotte dit :

    HOLLANDE et en vacances toute l’année il peaufine des dossiers avec son gouvernement uniquement pour les CLANDESTINS et les DÉLINQUANTS, LE POUVOIR SOCIALISTE EST UNE ESCROQUERIE PERMANENTE.

Laisser un commentaire