Valls à la recherche de la priorité des priorités

Rédigé par Stephy Lafolle le 19 août 2015.

manuel_valls_ps Parti socialiste
Photo : Parti socialiste

Emploi, sécurité, éducation sont, de source sûre, les priorités du mini. Comme Louis de Funès dans le film de Claude Zidi «la Zizanie», les priorités du petit homme sont : premièrement le plein-emploi, deuxièmement le plein-emploi et troisièmement le plein-emploi. Cherchons bien.

La priorité des priorités c’est le chômage. Pendant que pôle emploi débauche en Allemagne, faute de chômeurs, le chômage accélère en France. «La croissance sera supérieure à 1% au 1er semestre 2015», disait le mini à la fin 2014. «C’est la condition pour faire reculer le chômage», dixit le mini. «C’est notre priorité», a t-il insisté. Exit la croissance et l’inversion des courbes qui s’incurvent à la mode exponentielle. Mais, c’est toujours la priorité dans les priorités des priorités prioritaires.

La priorité des priorités c’est aussi la sécurité. Pendant que Taubira vidait les prisons, le nombre de morts sur les route augmentait de 19,2% et le nombre d’agressions à Paris en 2014 dépassait les 35000, en très nette augmentation par rapport à 2013. Soyons rassurés, la presse n’en parle pas, mais c’est la priorité. D’ailleurs, la garde des sots pense à une nouvelle culture pénale, toute en spleen de la libération textuelle. Nous sommes sautés, c’est spinal.

La priorité des priorités c’est l’école. «L’école est redevenue notre priorité», a dit le mini. Que faut-il comprendre ? Qu’elle n’en était pas une au temps des réformes de Peillon et Belkacine ? Remarquons : les minis sont parvenus à se mettre les enseignants à dos, un comble quand on se souvient de l’ancrage du corps enseignant à gôche. Itou pour l’Académie française, littéralement révoltée contre la réforme des collèges portée par Najat Vallaud-Belkacem qui prétend enterrer les humanités françaises. Et cerise sur le gâteau : Le Conseil d’État a mis le ministère de l’Éducation Nationale sur le banc des accusés reconnus coupables, pour avoir mis en place, promu et menti sur l’ignoble Ligne Azur, la corruption organisée des élèves à l’insu des parents.

Dans le flot incommensurable des annonces du mini, nous avons noté qu’il veut mettre fin au «french bashing», mais fait tout pour que la France soit la risée du monde entier : Fiasco et mensonges sur la vente des bateaux Mistral. Le contribuable Français va devoir casquer plus de 2 milliards d’euros selon le Canard Enchaîné, et non 850 millions. Poutine se moque gentiment en soulignant que le marché perdu par les Français a été récupéré par une société américaine. Plus french bashing que ça ? Nulle part ailleurs !

Sinon, le mini redresse le commerce extérieur, car… c’est la priorité des priorités. Les éleveurs en colère sont là pour lui rappeler que s’ils sont en difficulté, c’est pour avoir subi la fermeture du marché Russe contre le bon sens commun : dix années d’efforts commerciaux consentis par la filière de l’élevage français flanqués par terre par la bêtise des minis. Mais il redresse le commerce extérieur, … c’est la priorité des priorités. Il nous faut vraiment le répéter pour nous en convaincre, car tout démontre le contraire.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Plus ils cherchent et moins ils trouvent….

    Avant 1981, nous avions tout ce qu’ils cherchent aujourd’hui..

    30 ans que tous les UMPS creusent pour enfouir ce que nous avions. Et à chaque campagne électorale cherchent et ne trouvent jamais….
    Ils savent qu’ils ne trouveront jamais, puisque la politique menée depuis autant de décennies était de nous mener à notre tour chercheurs chez pôle emploi…

    L’école devient leur priorité, en 30 décenies, avec leur priorité ils ont fabriqué des cancres.

    30 décennies pour passer de l’insécurité montante au terrorisme…

    Leur priorité devrait être d’aller planter leurs choux.
    Et de laisser la place à ceux dont la priorité serait de faire que les « sans dents » les voient repousser.

    2017 approche, bizarrement les idées fusent…
    Et une fois le fessier bien installé….tout fait pchiiiiiiitttt….

  2. Bluesun dit :

    Les Rafales de Hollande étaient des mirages

    L’Inde souveraine a décidé d’annuler l’achat de 126 Rafales commandés à grand renfort de publicité et de promotion élyséenne. 18 milliards d’euros qui tombent à l’eau. Et quel est l’heureux élu : Vladimir Poutine, l’ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat made in Russia.

    Voilà vengé l’affront que le président Hollande avait fait au président Poutine en annulant la commande de ces deux porte-hélicoptères Mistral qui auront, en fin de compte, coûté à la France quelques milliards d’euros. Mais, il est vrai qu’en bon socialiste, l’argent ne compte pas, et c’est tout juste s’il a une odeur. L’Inde souveraine a décidé d’annuler l’achat de 126 Rafales commandés à grand renfort de publicité et de promotion élyséenne. 18 milliards d’euros qui tombent à l’eau. Et quel est l’heureux élu : Vladimir Poutine, l’ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat made in Russia.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/guillermo-saavedra/050815/affaire-du-mistral-suite-l-inde-annule-sa-commande-historique-de-126-rafale-et-se-retourne-v

    

Faut-il voir dans son annulation la main mystérieuse du Kremlin ? Notre ami Manuel Gomez avait déjà évoqué la possibilité de ce désastre politico-économique. Politique, car c’est bien entendu la politique désastreuse du Quai d’Orsay et le non-sens de la politique ukrainienne de François Hollande qui est en cause. Économique, car en dehors du contrat du siècle, comme l’avait dénommé Dassault, de la perte financière subie par l’avionneur et les 500 entreprises qui auraient travaillé sur ces avions de combat, la politique absurde anti-russe de Hollande, ce sont des centaines de millions d’euros que les agriculteurs français ne toucheront jamais à cause de l’embargo imposé par l’Élysée.



    Ainsi ces Rafales devenus mirages ne font que creuser un peu plus le puits sans fond des bêtises gouvernementales. Une incompétence qui entraîne la France dans ce puits qu’il faudra des décennies pour boucher. Car que ce soit l’islam, dont on voit tous les jours les problèmes qu’il pose (cette immigration exponentielle), que ce soit l’incroyable déstabilisation de notre justice qu’il faudra bien un jour balayer de toutes ses « taubir-âneries », les chiffres du chômage qui atteignent des sommets, cette politique sociale et économique qui nous enterre, cette dette qui, tous les jours, s’aggrave de 460 millions d’euros et nous mène inexorablement à la faillite façon grecque, et j’en passe, le Président par intérim et par défaut n’aura agi que contre le bien de la France.



    Hollande et son gouvernement n’auront été, somme toute,

    qu’un gigantesque mirage. Le temps d’une trop longue rafale !…





  3. Bluesun dit :

    Comment Valls peut-il avoir des priorité quand il dit n’être qu’un exécutant de Bruxelles ?

    Manuel Valls :

    Un républicain est un homme qui a compris qu’il n’y a pas d’avenir en dehors de l’Union européenne. Etre contre Bruxelles, c’est combattre la République.

    Un républicain a compris que le mariage homosexuel, c’est une nouvelle avancée pour plus d’égalité. Combattre le projet de Christiane Taubira, c’est combattre la République.

    Un républicain sait que l’immigration est une chance pour la France. Demander la fermeture des frontières, c’est alimenter le racisme et combattre la République.

    Un républicain sait que l’islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix. Critiquer cette religion, c’est attiser la haine contre les musulmans, et combattre la République.

    Un républicain sait que la gauche, c’est le camp du progrès et de la justice sociale, alors que la droite, c’est le camp de la réaction. Critiquer la gauche, c’est donc combattre la République.

  4. daniel pilotte dit :

    VALLS se plaît dans le mensonge il perpétue la tradition des belles phrases socialistes aboutissant à aucun résultat positif.

    • Bluesun dit :

      On dit : « menteur comme un arracheur de dents »..

      30 ans de mensonges pour faire de nous des « sans dents »..
      Elles se sont envolées avec les paroles qu’ils ont tous semé au vent.

      En revanche, la sécu est toujours en prélèvement obligatoire, et nous voyons de moins en moins les remboursements.

      Ce qui fait que les soins dentaires tombent dans la catégorie LUXE.

  5. JpB dit :

    Quelle clique de guignols ces socialos !

  6. katlen dit :

    Francais ne faites pas la Betise d installer ce type futur Dictateur a l Elysee…encore un incompetant, et Dieu sait que ce n est pas le meilleurs a y installer…

  7. amazonia dit :

    PAUVRE FRANCE DES MALADES AUX POUVOIR ?
    FRANCE EN DANGER ? OUI (( 2 DEMISSIONS ? QUAND ))
    NOS MINISTRES .
    ENTRE VALLS QUI HURLE VOCIFERE/ INSULTE LES FRANCAIS ? ET SA MAIN QUI TREMBLE DE LA VACHE LE FOLL+
    FABIUS qui est MALADE depuis trop longtemps et reste MINISTRE ? Tremblante du mouton !
    selon ses proches = PARKINSON ? Médicaments ++
    LES MEDIAS ? SILENCE sur les malaises a répétition
    et discourts ! farfelues ? + (( SIESTES / MALAISES ? )) +++
    HOLLANDE ? L’idiot du village ? AU FOU ++++++
    GARDE 2 MINISTRES = problèmes graves de SANTE ?
    AFFAIRES ETRANGERES + 1ER MINISTRE ?
    FRANCE DANS LA MERDE ? OUI DU JAMAIS VU .
    GOUVERNEMENT DE FOUS . DEMISSION . VITE .
    CONTROLE DOCTEUR ET PSY POUR TOUS LES MINISTRES +
    PRESIDENT . QUAND ?

    • Bluesun dit :

      @ amazonia

      Avec tous ces vieux politiques de 30 ans (voire plus), la campagne présidentilles de 2017 va se nommer :

      La guerre des croûtons…..

      Avec tous la tremblote, ils vont sucrer les fraises à l’Elysée..

      L’Elysée, première maison de vieux pour politiques nuls ?

      Oui, pauvre FRANCE….

Laisser un commentaire