Pourquoi Wallerand de Saint-Just a-t-il trahi Jean-Marie Le Pen ?

Rédigé par lesoufflet le 26 août 2015.

marine-le-pen-pere-jean-marie

 Alors qu’il a toujours été un fervent défenseur de Jean-Marie Le Pen et de ses sorties plus ou moins contrôlées, Wallerand de Saint-Just vient de participer à sa mise à mort politique en votant pour son exclusion du Front National. Comment expliquer un tel retournement de veste ?

Après son exclusion du parti à la flamme, sur Twitter, Jean-Marie Le Pen a publié la photo des 5 traîtres qui ont composé son « peloton d’exécution ».

Parmi eux, la présence de Wallerand de Saint-Just surprend. En effet, on l’avait connu grand défenseur des « dérapages » de Jean-Marie. Il était même devenu son avocat pour ce genre d’affaires. Une vidéo à d’ailleurs été lancée par des jeunes pop sur internet pour dénoncer cette défense contre vents et marrés du patriarche.

 Mais ça, c’était avant. Avant que Jean-Marie soit tué politiquement par Philippot et sa clique d’énarques gauchisants qui gravitent autour de Marine Le Pen. Depuis, comme tout politique sans amour propre ni conviction, Wallerand de Saint-Just a retourné sa veste et planté lui-même le couteau dans le dos de son ancien ami. Il a voté pour l’exclusion du créateur du FN de son propre parti, avec les autres membres du bureau exécutif, dont il est membre en tant que trésorier du parti.

« C’est l’homme le moins raciste  et le moins antisémite que l’on peut connaitre », expliquait ainsi  Wallerand de Saint-Just,  il y a encore quelques mois… Que s’est-il donc passé en quelques mois, sinon des tractations politiciennes, des négociations et la promesse des dirigeants du Front de le propulser tête de liste en Île-de-France aux prochaines régionales (il était élu Picard jusque-là, comment comprendre ce parachutage autrement ?), s’il acceptait de trahir son compagnon ? Ce qu’il a visiblement fait sans sourciller !

Un peu comme les Verts et le PS qui échangent des centrales nucléaires contre des postes d’élus,  Wallerand de Saint-Just sacrifie son (ancien ?) ami sur l’autel de son carriérisme. Saint-Just, Placé, même combat ?

Si l’on regarde de plus près, ce cynisme politicard n’est pas si surprenant. Comme François Hollande, Wallerand de Saint-Just est en fait un vrai professionnel de la politique et de ses arcanes. Sa profonde conviction : ses rentes valent bien tous les renoncements. N’était-il pas déjà candidat à la mairie de Paris en 1989 contre Jacques Chirac ?!! Lui qui était élu Picard, pourquoi vient-il briguer un poste parisien si ce n’est à la faveur de sa petite carrière ? Drôle de candidat antisystème…

lepen_exclu

Déjà 25 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Oui mais il faut faire oeuvre de salut public, Jmlp est complètement has been, et il était plus que temps de l’évincer.

    Il serait bon que Ps et Lr aient le même courage pour se débarrasser des nombreux ringards et condamnés pénalement qui hantent leurs couloirs

  2. Muriel dit :

    Amusant de voir la droite classique dénoncer la mise à l’écart de Le Pen….après l’avoir réclamée depuis longtemps.

    La peur de perdre leur épouvantail du FN ?!

  3. Bluesun dit :

    En invitant Monsieur LE PEN, Bourdin savait très bien où il voulait en venir.
    Il a jeté de l’huile sur le feu, et l’ampleur de ce feu ne s’étindra pas juste avec une eau de boudin.

    La vérité, c’est que les atrocités de la guerre ne concerne pas juste les juifs.

    L’horreur de la guerre a fait aussi que le sol de France porte des cimetières entier de jeunes gens morts pour la France pour que nous soyons libre aujourd’hui.
    Il serait dommage de l’oublier en ne parlant que des chambres à gaz.
    (effectivement horreur et atrocité).

    Il me semble avoir entendu dire que Monsieur LE PEN est pupille de la nation, encore une horreur de la guerre….

    La guerre est faite que de détails puisque l’on dit : « les horreurs de la guerre »

    Depuis le temps que l’on veut mettre la pagaille dans la famille LE PEN, entre le père, la fille, la nièce..

    Et bien Bourdin, semble avoir enfin trouver le boulet pour arriver à l’éclatement de la famille.

    Mais aussi par force, à l’éclatement du parti FN.

    Le père est à l’âge de planter les choux, il a d’ailleurs passé la main.

    Aujourd’hui, il veut la reprendre, mais FN peut vouloir dire aussi faire le ménage.

    Le père devient alors boulet, et n’a plus rien à perdre que du temps pour jouer à qui perd gagne.

    Idiotie d’un vieux bonhomme, qui dit être mort s’il reste assis dans un fauteuil à attendre la mort.

    Alors il veut tuer la fille.
    Heureusement en peu de temps la fille a fait du bon boulot, et personne n’est dupe de cela.

    La fille devrait monter son parti et se dégager ainsi de ce que le père pourrait balancer « pour juste s’amuser », et servir ainsi la soupe aux médias qui n’attendent que cela.
    (idem les politiques qui ratissent très large sur les plates bandes FN)

    Le père sera invité sur les plateaux télé, et va déglinguer sa fille à chaque passage.
    Puis on invitera la fille pour répondre au père….bref les jeux du cirque à la TV.

    Saint Just et les autres, ne retournent pas leur veste.
    Mais quand le vase des stupidités déborde, il faut le stopper.

    Il est d’ailleurs dommage que le père LE PEN, se livre ainsi aux jeux du cirque.
    L’effet qu’il espère, risque de se retourner contre lui.

    Ce qui est certain, c’est que ça n’amusera que lui.
    Les citoyens ont franchement d’autres préoccupations plus graves en tête que les turpitudes d’un vieux bonhomme.

  4. Ludo dit :

    Oui, du stérile, du stérile…..ce qui n’empêche pas le Fn de caracoler en tête des sondages pour 2017, ce qui incitera une fois de plus Ps et LR à voter l’un pour l’autre , justifiant à nouveau leur ďétiquette d’Umps ….

  5. lafronde dit :

    Nous vivons sous la tyrannie d’idéologies rationalistes et mondialistes. L’affaire des migrants nous le rappelle.

    De cette autoroute vers toujours plus de servitude, comment dès lors ne pas louper la prochaine sortie (électorale) vers la liberté ? Celle de l’individu, de sa communauté (dont il hérite ou qu’il choisit) et de son peuple ?

    Les combats de notre temps sont prioritaires par rapport au affrontement du passé. On peut avoir un ou deux ennemi principaux, mais pas plus.

    L’Islam est un ennemi radical, il suffit de lire la traduction intégrale des sourates médinoises du Coran pour s’en convaincre. (les chrétiens y sont (mal)traités d’associateurs, rapport à la Sainte Trinité) Faites votre fast-checking par vous même par exemple sur le site web Islam et Vérité.
    Bien entendu je ne confonds Islam et musulmans. Errare humanum est.

    L’autre ennemi prioritaire est celui qui prépare le pays à la soumission à l’Islam. Il s’agit de notre régime républicain rationaliste, centralisé, devenu mondialiste, socialiste et anti-raciste (traduire christianophobe et albaphobe)

    Se réclamer de Pétain est incompréhensible (il a une responsabilité dans la débâcle de 1940), considérer la Shoah comme un détail est à la fois une méprise historique et une faute politique.

    Pour sauver le pays des traitres qui nous gouvernent, le FN a besoin d’allié ou de neutre dans de larges secteurs de l’opinion. Mettre à l’écart le vieux duelliste s’avère nécessaire. Le Lieutenant Le Pen admettra que la mission exige parfois de sacrifier le soldat.

  6. Toto dit :

    Wallerand-Talleyrand, même con bas.

    Ce barbichu est un peu trop âgé pour briguer la carrière d’un Talleyrand, un autre vicieux à dents longues :

    « Tout à coup une porte s’ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché ; la vision infernale passe lentement devant moi, pénètre dans le cabinet du roi et disparaît. Fouché venait jurer foi et hommage à son seigneur ; le féal régicide, à genoux, mît les mains qui firent tomber la tête de Louis XVI entre les mains du frère du roi martyr ; l’évêque apostat fut caution du serment. »

    Mémoires d’Outre-tombe, François-René de Chateaubriand

  7. daniel pilotte dit :

    HONTE à WALLERAND DE SAINT-JUST qui doit sa notoriété à JEAN-MARIE LE PEN, une trahison qui passe très mal.

  8. daniel pilotte dit :

    Bruno Megret trahissant JMLP, MLP trahissant son père les trahisons existeront toujours dans les parties politiques… !!!

  9. Jp-Long dit :

    Enfin là, il ne s’agit pas vraiment de trahison, juste d’une mesure de salubrité publique de foutre dehors un has been provocateur qui porte tort au Fn, seul parti encore capable de redresser la barre d’une France complètement à la dérive après 40 ans de gouvernance erratique Umps et leurs ancêtres.

  10. Fatoumata dit :

    A trop vouloir imiter vieux père, fille devient vieille fille. Meurtre du popo, puis baveuse réconciliation en campagne présidentielle.

    • Matafoutaise dit :

      Ça s’arrange pas ! Peut être les suppos ?

      • Fatoumata dit :

        Matafoutaise, vos « écrits » nous aideront à mieux répertorier les mécanismes élémentaires de la manipulation. Un français averti en vaut deux.

      • Fatoumata dit :

        Autre réponse à Matafoutaise au langage SCATO et pas bien CATHO : essayez donc la poésie !

        • Matafoutaise dit :

          La fièvre infantile n’est toujours pas retombée ?

          • Fatoumata dit :

            Quel rapport avec le FN ?
            En outre, vous écrivez toujours Fn (symbole utilisé en sciences pour désigner le rang n d’une suite F) et non FN.
            Une certaine crainte à évoquer le FN, à reconnaître son propre front politique ?
            Une inclinaison à la dite « pensée unique » ?
            Un choix politique en cours de maturation ?
            Le national au second plan ?
            Ces questions sont pour vous Matafoutaise ! Merci de vous les avoir posées.

          • Matafoutaise dit :

            Ca se confirme, Fatoumata est toujours dans ses délires fiévreux !
            et ça dure !

  11. Fatoumata dit :

    C’est de la projection, Matafoutaise. La fièvre infantile est plutôt au FN, non ? Bien, bien, bien, sans vous commander je vous laisse le dernier mot.

Laisser un commentaire