Volkswagen frappé par le syndrome des Mistrals

Rédigé par Louis Blase le 24 septembre 2015.

Le «syndrome des bateau Mistrals» est la perte de confiance absolue de clients, qui ayant constaté une tromperie inconcevable, annulent leur commande ou plus simplement en écartent l’hypothèse. C’est précisément le syndrome dont la France a tristement construit l’archétype en se défaussant de son engagement à livrer deux bateaux porte-hélicoptères à la Russie après s’y être engagée.

C’est maintenant au tour de la multi-nationale Volkswagen, mot à mot «la voiture du peuple», de vivre les conséquences du logiciel-menteur installé sur les moteurs de la voiture à tromper le peuple. En effet, Le groupe automobile allemand a annoncé que 11 millions de véhicules sont équipés d’un logiciel qui vise à tromper les contrôles anti-pollution. C’est bien connu, nous sommes tous des cons…ommateurs. Les pertes de l’action Volkswagen se chiffrent déjà en milliards d’euros, outre la pénalité américaine estimée à 18 milliards de dollars.

C’est également en milliards d’euros que les Français comptent les pertes qui font suite à la déchéance du contrat des bateaux Mistrals. Outre le remboursement des sommes déjà perçues qui dépassent le milliard d’euros, le gel des relations commerciales agricoles avec la Russie qui accentue les difficultés des filières française de l’élevage, et surtout la fermeture des contrats d’armement avec l’Inde qui dépasse la trentaine de milliards d’euros, le capital confiance de la France vient de subir une érosion sans précédent.

Pourtant, le patron de Volkswagen a déjà présenté ses excuses : «Je regrette personnellement, et profondément, que nous ayons déçu la confiance de nos clients et du public» a déclaré le patron du groupe allemand à son siège de Wolfsburg après les révélations dramatiques. Rien de tel du coté de l’État français, qui s’est au contraire maladroitement complu dans l’humiliation de son prestigieux client au cours d’une conférence de presse qui restera un sommet du surréalisme dans les relations internationales.

Les saints drones de la Russie survolent aujourd’hui la Syrie pour nous rappeler la juste mesure des rapports de force qui nous valut le syndrome des bateaux Mistrals.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    ce n’est pas du bœuf, c’est du cheval, quelle honte !

  2. daniel pilotte dit :

    HOLLANDE un président inaudible avec macron ministre de l’économie ex BANKSTER qui fait exploser la dette FRANCE a plus de 2 100 MILLIARDS d’euros décidément la gauche au pouvoir les FRANÇAIS dans le désespoir.

Laisser un commentaire