Valls : fusion des listes et confusion dans l’infusion électorale

Rédigé par 4VinsDivers le 17 novembre 2015.

Confucius l’a dit : «le thé à la rose infuse le coca-colique». Avec les élections régionales toutes proches, le système politique dans lequel nous vivons atteint son paroxysme d’inanité, à la limite de la psychose schizophrénique : Plus de programme politique car l’enjeu est ailleurs : conserver les sièges. Les élections se jouent dans les listes, faites vos jeux !

Manuel Valls oublie donc de gouverner la France, le temps de marchander les places de ses copains dans les sections locales du parti so chienlit. Seulement, il n’y a plus de place, puisque les listes roses sont données vingt culs dans toutes les régions, sauf peut-être en Bretagne où un enfant du Pays, Jean-Yves Le Drian, la joue davantage en solo de son écharpe jaune, qu’avec un PS en déconfiture de pétales de roses.

C’est pourquoi le premier mini a fermement défendu sa position de fusionner les listes PS au centre-droit pour donner corps à l’UMPS. Il s’est même offert un droit de remontrance à la maire de Lille récalcitrante ce jeudi 13 novembre 2015. Mais Martine Aubry n’ouït pas du même entendement fraternel que l’ami du Siècle : «Qu’on nous foute la paix !» a rétorqué sèchement la Martine en pétard. Ouh là là ! Il y a du pet S dans le gaz.

«Mais Je ne perturbe pas la campagne, je ne polémique avec personne, et je parle correctement aux gens» qu’il a dit le mini. «Et moi-même je serai en campagne régulièrement et dans toutes les régions pour que les socialistes soient fiers de l’action menée à la tête des régions, de l’action menée par le gouvernement, par le président».

C’est bien cela, Manuel Valls ne connaît aucune des catastrophes régionales provoquées par la Socialie Lgbêtiste, n’a pas lu l’ombre d’un programme régional puisqu’il n’y en a plus, confond action régionale et action nationale, et se confond en esbroufes petit-Nietzsche dont tout le monde est las, mais las, las, jusque dans les recoins du PS. Et tous en chœur, nous faisons nôtre la réaction sans ambiguïté de la Martine : «Qu’on nous foute la paix !» …dans nos campa-a-a-gnes. Que Valls reste à Paris et cesse de nous les caser (ses copains).

N’en doutons plus, Manuel Valls est un fin calculateur. Du fond de la pensée néo-confucéenne, il extrait un aphorisme éclairant à peine plus fin qu’un calembour paléo-coluchéen : «On fait campagne au premier tour, mais s’il y a un premier tour c’est qu’il y a un second tour», explique-t-il. Soudain, la France frémit : le premier mini sait compter jusqu’à deux ! Nous sommes sauvés, le PS ne peut que perdre.

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    « Un PS en déconfiture de pétales de roses »

    Bravo, très bel article, bien tourné, bien dit.
    Difficile donc de rajouter un commentaire, sinon pour dire qu’en effet que mini premier nous foute la paix « éternelle ».

    Mini premier, sait compter jusqu’à deux, pour aller vallser à la fin de la touche.

    -Plus de programme politique.
    En avait-il seulement un ?

    « Le PS, ne peut que perdre »
    Et bien mini premier n’a pas terminé de trembler…

  2. Muriel dit :

    Belle démonstration de l’UMPS !
    Pouah !

  3. Ludo dit :

    Pour Valls, insécurité, chomage, dette, désindustrialisation, immigration massive, communautarismes…..,
    tout ça c’est pas grave, l’important c’est de lutter contre le FN !

    DÉMISSION !

    • France dit :

      Force est de constater que la France est gouvernée depuis plus de trente ans par la pensée du REPSFN. « Le bon, la brute et le truand » en version longue plus bêtisier !

  4. Bluesun dit :

    Nous ramassons les pépins du fruit de leur travail, ce qui fait que la France est devenue une cocotte minute, et la seule préoccupation de Valls et la montée du FN dans les sondages.

    Mais si nos politiques UMPS, avaient été bon, le FN, n’aurait même pas lieu d’être.

    Nos UMPS, ne sont pas bons à rien, ils sont mauvais en tout.
    Mais, ils ne le savent pas.

    Pour le savoir, il faut être sans dents….
    Ca aussi, le fruit d’un très grand travail.

    Nos politiques : Des esprits brillants, à vervelle de colibri.

  5. Bluesun dit :

    Merci de lire :
    Nos politiques : Des esprits brillants à cervelle de colibri.

  6. Thevenet dit :

    Valls, un lamentable pantin qui doit démissionner

    En 2010, sur Bfmtv,  » la déchéance de nationalité est un débat nauséabond et absurde  »

    En 2013, face à Marine Le Pen sur Fr2,  » on ne peut pas fermer les frontières…  »

    Ah… tiens en 2015, les socialauds appliquent ces mesures demandées depuis longtemps par le FN !

    Les socialauds : de véritables charlots mais dont le laxisme s’est révèler tragique !

  7. Bluesun dit :

    Objet : tr: ces « nullités » qui sont censés nous protéger.

    « https://www.youtube.com/embed/4rUZT6_qy5U »

  8. daniel pilotte dit :

    VALLS ment en disant n’importe s’il n’aime pas la FRANCE et son peuple qu’il retourne en Espagne son pays d’origine.

Laisser un commentaire