Bartolone : la Seine Saint-Denis comme modèle pour l’Ile-de-France ?

Rédigé par LaRueTourne le 25 novembre 2015.

Après les attentats qui ont endeuillé le pays, la politique a repris ses droits. Si un impact de la politique nationale est à prévoir sur ce scrutin local, les personnalités qui dirigent les listes pèseront lourd dans la balance. En Ile-de-France par exemple, Claude Bartolone ne semble pas tirer les fruits de la séquence en cours : et pour cause, il est en complet décalage avec la nouvelle ligne initiée par François Hollande au soir de l’attaque.

Il a fallu moins d’une heure à François Hollande pour mettre à jour son « logiciel politique » en matière de sécurité. En puisant abondamment dans les propositions de ses adversaires politiques, il a réalisé un aggiornamento qu’aucun congrès, aucune motion de synthèse, n’aurait jamais pu imaginer. Jetant aux orties, au passage, bon nombre de vieilles lunes gauchistes…

Mais les vieux réflexes ont le vie dure. Ainsi, Claude Bartolone reste obstinément accroché à la culture de l’excuse et du vivre-ensemblisme. En récusant tout lien entre la banlieue et les terroristes, en conservant sa tête de liste n°3, Fanélie Carrey-Conte, qui a refusé de voter l’état d’urgence malgré une Assemblée unie comme jamais, Claude Bartolone a montré qu’il était resté sur la posture socialiste pré-Bataclan.

Surtout, encombré de son bilan dans le 9.3., celui que Dominique Voynet surnommait le « parrain de Seine Saint-Denis » est un pur héritier de la politique des grands frères et du clientélisme bienveillant à l’égard de certains mouvements peu fréquentables.

Dès lors, pas sûr qu’il soit crédible pour profiter de la mue martiale de moi-Président, et pas sûr que les franciliens soient tentés de laisser « Seine St-Deniser » leur région.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. nours77 dit :

    c est pas la seine saint-denis qui avait eu des problèmes au début et milieu du mandat de M Holland, qui ont prit la forme de grand retard de payement sur les retraites, les salaire des enseignant, etc…?

  2. zelectron dit :

    le modèle de faillite bolchévique ?

  3. JpB dit :

    Ha Ha Ha…. Bartolone et le « vivre ensemblisme », lui qui

    cumule postes et prébendes de politicard , du haut de sa

    maison de 2 millions € dans le 9-3 .

    L’exemple type du profiteur socialaud !

  4. daniel pilotte dit :

    Bartolone a perdu la région d’île de France, encore un cumulard gauchiste irrespectueux, un moraliste socialiste qui ferait mieux de faire le ménage dans son propre camp.

Laisser un commentaire