Hollande et Valls mettent la Patrie en danger

Rédigé par 1000itant le 25 mai 2016.

Qui est François Hollande pour laisser faire ceux qui veulent inoculer le virus de la guerre civile en France ? Pour encourager ceux qui veulent organiser un concert d’insultes contre les héros de Verdun, ou bien offrir la place de la République aux aux avatars de mai 68 ? Car en réalité, il ne s’agit là que de nouvelles manœuvres, orchestrées par ceux-là mêmes qui travaillent avec l’argent des fondations américaines depuis mai 68 à détruire la France dans le cœur des Français. Par leur soumission aux désordres qu’on leur impose, Hollande et Valls mettent la Patrie en danger.

Hollande et Valls ne sont que deux dhimmis de plus, deux soumis impuissants qui gesticulent pour leur réélection aux portillons des fondations américaines, au lieu de se battre pour la France. Ils récolteront la tempête. Les médias sous influence américaine ne trompent plus personne. Que les journalistes sans morale continuent à mentir et à se faire détester des Français, puisqu’ils ont choisi d’être les serviteurs stipendiés des grandes fortunes du Dow Jones qui les manipulent ! Cela ne changera rien.

Mais quand c’est la plus haute institution de l’État, le Président de la République, qui s’accoquine aux voyous pour insulter le souvenir de nos morts sacrifiés, il y a péril en la demeure. Quand c’est l’école de la République, instrumentalisée par l’idéologie de la déconstruction à la tête de l’Éducation Nationale, celle-là même sponsorisée par les fondations américaines confortablement installées aux abords de l’Élysée, qui détruit le souvenir de notre moyen-âge chrétien et de nos pères sacrifiés à Verdun, il y a crime de mémoire, il y a crise, parce qu’une agression insupportable contre les valeurs de la République entraîne toujours en France une réaction d’insoumission populaire, insoumission qui n’a absolument rien à voir avec les saccages de Nuit Debout. La révolte gronde en France, parce que la France est trahie par ceux qui sont sensés la promouvoir et la défendre.

Il est grand temps de ramener un peu de raison au débat d’idées et rappeler quelques vérités équilibrées : Philippe Pétain n’est pas le mal absolu, bien qu’ayant signé des décrets objectivement injustes dans un contexte particulièrement troublé. Il est et demeure le héros de Verdun salué par François Mitterrand et Helmut Kohl à Douaumont (près de Verdun) le 22 septembre 1984. Rien, ni personne n’enlèvera à Philippe Pétain cette reconnaissance nationale.

Certes, le maréchal Pétain serra la main de Hitler dans une circonstance tragique, mais fut-il pire que le radical de gauche Édouard Daladier qui parapha les accords du Munich après avoir trinqué avec la bête immonde ? Pétain fut-il pire que le socialiste Pierre Laval qui se rendait, de sa propre initiative et en son nom propre, au Berghoff rendre des comptes à Hitler en personne ? Certes non.

Le maréchal Pétain fit ce qu’il put au milieu des pourris de gauche pour sauver quelques meubles dans une France abandonnée par la politique affairiste et corrompue, France abandonnée par les pères spirituels de François Hollande et de Manuel Valls, France abandonnée par cette gauche radicale aveugle qui avait construit la catastrophe de 1940. Condamné à la libération pour intelligence avec l’ennemi et crime de haute trahison, le maréchal Pétain fut sacrifié par le général de Gaulle sur l’autel de la réconciliation nationale. Ce fut son sacrifice ultime, pour la France. Telle est l’histoire controversée du maréchal de France Philippe Pétain, héros de la Nation.

Le négationnisme n’est malheureusement pas en sens unique, car il touche tous les équilibres difficiles d’une Histoire qui ne progresse qu’à travers les crises. Ne pas voir la responsabilité de la gauche bourgeoise, avide de s’enrichir, dans la crise actuelle, est aussi stupide que de faire l’autruche au milieu d’un champ de bataille. Or François Hollande et Manuel Valls font les autruches au milieu d’un champ de bataille, ils voient et pourtant se cachent derrière les bonnes intentions convenues de la presse bobo pour ne pas voir, ils mettent la Patrie en danger.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Sans être d’accord avec vous sur Pétain, bien qu’il ait été mis en place par la gauche de l’époque dont un grand nombre a collaboré, n’oublions pas les horreurs subies par les juifs et les vrais patriotes résistants,… la démission d’Hollandouille et sa clique face à la mondialisation, l’immigration massive, l’islamisation, les violences des gochos antifas et des zones de non droit… est claire pour de plus en plus de français !

    Mais quasi assuré que le candidat de gauche sera éliminé au 1er tour de la présidentielle 2017, à fortiori si c’est lui, la Gauche ne laisse t elle pas monter en puissance tous ces agitateurs afin de provoquer des troubles lors de cette élection , d’autant plus si le FN est présent au second tour, afin de démontrer que celui ci conduit le pays au chaos ?

    On a déjà vu cette agitation violente entre les 2 tours de la Présidentielle de 2002….

    La gauche est pour la démocratie seulement quand elle a l’espoir de gagner .

  2. Muriel dit :

    Bon constat de la situation de pourrissement actuel par Hollande et ses sbires……mais il n’était nullement nécessaire d’évoquer Pétain dont la gloire de 1916 a été largement gommée par son action de 39/45, même si l’on sait que c’est la gauche qui lui a remis les pleins pouvoirs et que beaucoup de ses collaborateurs, c’est le cas de le dire, venaient de la gauche.

    • Toto dit :

      @ Muriel et JpB

      Je ne pense pas que Pétain ait eu « une action » en 1940. Car c’est oublier que la France était profondément divisée entre Communistes français qui trahissaient jusqu’à saboter les usines d’armement françaises, socialistes affairistes qui collaboraient en espérant s’enrichir un peu plus, légion des volontaires français qui s’enrôlaient dans l’armée allemande sur le front russe, l’action française qui fournit les premiers résistants et accompagnent de Gaulle en Angleterre, et tous les autres impuissants dans ce merdier socialo-gauchiste.

      En 1940, Pétain est le seul symbole d’une unité nationale perdue. C’est pour cela qu’il a été placé là et c’est en ce sens qu’il s’est lui-même sacrifié, à 80 balais cela force le respect. Mais son propre gouvernement de Vichy est lui-même divisé en deux camps qui jouent d’influence autour du Maréchal pour s’accaparer le pouvoir : le camp de l’amiral Darlan, injustement accusé de collaboration (lire les mémoires de l’amiral Auphan), et le camp de Laval qui lui, est le collaborateur militant, plus tous les autres eunuques de service qui ne pensent qu’à régler leurs comptes privés, à libérer leur haine, et à tirer leur coup en douce.

      Philippe Pétain mérite mieux qui vos considérations simplificatrices.

      • JpB dit :

        S’agissant de Pétain, vous évoquez, fort justement, les circonstances ….et je parlais des conséquences.

  3. Bluesun dit :

    De Pétain à aujourd’hui, le constat est que les ravis de la crèche nous ont mis dans le pétrin.

    Qui est Hollande ????

    Hollande, c’est le « MOI PRESIDENT », donc le : « qui peut le plus, peut le moins.

    C’est le président par soustraction qui tout comme DSK, ne peut voir une paire de fesses sans faire de projets. (seuls projets d’ailleurs jusqu’au jeu du cirque).

    Hollande, c’est d’après Aubry, un sans valseuses, (pourtant à l’âge d’être papi, c’est bien tête sous un casque qu’il joue à cache-cache comme un ado rue du cirque, pour aller les faire valser).

    C’est aussi d’après ses amis bisounours le plus nul d’entres eux, et le plus incompétents. (eux, « ses amis », pour les avoir pratiqué, nous savons qu’ils sont déjà nuls, mais encore plus nul, c’est possible?) en tous cas, ils en sont conscient et tous savaient ce que nous ne savions pas encore….

    Hollande, c’est aussi le type qui nous dit que (sans aucune déclaration) nous sommes en guerre, puis marche contre les moulins à vents….

    Hollande, l’homme qui fait de nous des sans dents, et qui se gave à devenir gros comme un cochon.

    Hollande, c’est le pays de l’autruche, où rien ne va, où tout part à volo, et qui nous dit que : « que tout va bien »…
    Père de la patrie….endormir, pour ne pas entendre la rue qui ne cesse de gronder….

    Hollande, est le premier homme de France, premier président à se faire traiter de « connard » au salon de l’agriculture, puis faire alors le nécessaire, pour éviter les sifflements ainsi que la pluie de vérité lancée sous les insultes. Hollande, fait alors interdire les citoyens, lors de ses dépôts de gerbes.

    Hollande, est l’homme qui ne cesse de nous dire que nous sommes en démocratie, et qui nous pond le 49 3.

    Hollande c’est l’homme qui promet le plein emploi pour fin 2013, alors qu’au printemps de cette même année nous perdons 1.000 emplois jour.

    Hollande, c’est l’homme qui fait mieux que Sarko.
    Sarko, en 5 ans a pondu 1 millions de chômeurs.
    Hollande en 3 ans a pondu 1 million de chômeurs. Mais pour Hollande le chômage, est en baisse….

    Et tout va bien puisque, nous sommes en crise, nous sommes en guerre, nous sommes sans dents. La Politique au payd’hollandouille c’est faire celle de l’autruche, et si le sable devient trop léger ; c’est le suppo 49 3, qu’à la fin de la touche il envoi.

    Hollande c’est l’homme qui dit une fois le postérieur du « MOI PRESIDENT » posé sur le fauteuil, se dit « responsable de tout, mais coupable de rien ».

    C’est aussi l’homme du travail d’équipe, travail qui consiste à faire endosser les fautes aux autres. Et bien évidemment si rien ne va en France, ça devient la faute du FN.
    D’ailleurs même entendu sur une chaine TV, alors que Marine en était l’invitée, lui dire que si Hollande, avait été élu, c’était de sa faute….et oui….même les journaleux, ne savent plus se qu’ils disent…les mots, c’est comme les lois, ça devient des El koneries.

    Travail des ravis de la crèche, agiter le chiffon rouge de la peur, en continuant leur politique de « démolition », et dire que si le FN remporte les élections, ça sera la révolution…

    Mais ne sommes nous pas depuis 35 ans de bisounoursumps, sur le chemin de la révolution ?
    Ne sommes nous pas sur le chemin de plus d’espoir, parce que le vase trop plein de désespoir déborde ?

    35 ans de grèves à répétition, pour arriver malgré tout à 6 millions de chômeurs ? à 8 millions de pauvres, des milliers de SDF ? des millions de travailleurs pauvres ?
    Des restau du cœur, sans cesse en augmentation, alors que le premier en 1985 était du provisoire « selon son fondateur Coluche »

    Pourtant là, le FN n’y est encore pour rien ?????

    Diviser pour mieux régner, c’est bien ce que font tous nos bisounours, et ravis de la crèche (se sont les mêmes), depuis 35 ans, ? Là encore le FN, n’y est pour rien, il n’a jamais été au gouvernement…

    Mais au bout de 35 ans de dictature de politiquement correct, et toutes autres manœuvres pour endormir le peuple, il est « normal », pour un président qui se dit « normal » que l’explosion arrive, et là encore le FN, n’est en rien en cause..?

    Et si à son tour le FN explose dans les sondages, c’est bien la preuve que le monde des bisounours, est nul et incompétent, et ça rejoint alors les dires de tous les amis d’hollande ?

    Comme on connaît ses saints on les honore dit la sagesse populaire, c’est sans doute pour cela que se sont les copains bisounours qui parlent le mieux de leur : « lui président… »

    Hollande premier homme de France, premier homme a avoir fait de la France la risée du monde entier, premier homme de France dans l’impossibilité de cacher son incompétence et sa nullité, et pourtant sorti le premier des urnes en 2012..

    Sa grande capacité, est de nous dire que tout va bien, quand rien ne va, et de dire vouloir se représenter pour continuer le travail…

    Evidemment, il y a la calculette-magouille, et pourquoi pas aussi le 49 3 « nouveau pour élections »….

    Les démolitionmans, 35 ans qu’ils nous parlent de changement, 35 ans que nous attendons le changement, parce que, les français ne comprennent pas que ça fait 35 ans qu’ils ont les deux pieds dedans…

    Comprendre enfin, que voter pour éviter toute cette cata, il fallait justement voter pour le seul parti, qui disait vouloir la stopper, et à présent, qui dit vouloir essayer de nous en sortir..

    En 35 années, on nous a appris à aimer ce que nous détestions, et à détester ce que nous aimions.

    Hollande c’est l’homme qui fait dire aux journalistes canadiens que :
    C’est lorsque qu’un pays se désagrège que le pouvoir politique doit être au rendez-vous , mais la présidence Hollande est molle flasque, et visqueuse.
    Le socialisme français vire à la farce , mais c’est une farce lugubre.

    Hollande, c’est tout un programme, qui s’est juste arrêté au « MOI PRESIDENT »…..

    Et après le pchiiiittt espérons qu’il fera ploufffff….

    Mais nous l’avons déjà constaté, les urnes, c’est catastrophiquement magiiiiique !!!!!

  4. Bluesun dit :

    Les infos font, qu’il y a rajout de stupéfaction, de colère, d’indignation…..pas de mot assez fort…..pour dire les choses.

    Qui est Hollande ?

    Hollande, est le premier homme de France, à aller cracher sur les tombes des soldats morts pour la patrie, pour faire que nous vivions en pleine liberté.

    Hollande, se sert donc de cette liberté donnée par ces vies fauchées en pleine jeunesse, pour que ce jardin de morts devienne un lieu de festivités.

    Pour Hollande le recueillement sur les tombes des soldatds de Verdun se résume a des enfants qui courent sur les tombes, et le bruit sonore des marteaux frappés sur des tonneaux de métal…..

    Il est vrai que la guerre d’Hollande, est celle des kalach…Pourquoi alors ne pas danser sur les plaques commémoratives avant de les balancer sur le mur de ses lamentations ?

    Qui est Hollande ???

    Une honte permanente, un cracheur de feu, un pondeur de mélasse, un diviseur de citoyens, un irresponsable, un inconscient, un irrespectueux, un mauvais en tout….

    Hollande a t-il seulement une âme ?????

  5. Bluesun dit :

    Alors que les grèves font rage à cause de la loi Konerie, puis le passage en force du 49 3….

    Sans aucune honte, Valls dit que :
    « La démocratie, c’est le vote »

    Purée, non seulement, nos politiques ne savent plus ce qu’ils font, mais en plus, ils ne s’entendent pas parler…(et on voudrait qu’ils entendent les bruits de la rue)….

  6. Bluesun dit :

    Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit

    — Ségolène Royal

    Sans doute parce que c’est la bravitude de dire souvent des « Konerie »
    Même en pensée les âneries finissent par transpirer ou s’entendre.

Laisser un commentaire