La culture française est morte !

Rédigé par notre équipe le 03 décembre 2016.

Phare européen et mondial depuis des siècles la culture française a élevé au rang de monstre sacré des artistes d’exception. Porteurs de valeurs, d’idéaux ou tout simplement d’un génie artistique sans limite, ces artistes et créateurs ont vécu. Les noms qui résonnent à l’étranger aujourd’hui sont ceux d’artistes le plus souvent décédés. Les artistes ont été supplantés par des personnalités et la culture française a vécu comme le rappelle le pénible appel à arrêter le Hollande-bashing.

En lançant une pétition en faveur de François Hollande fin novembre, la soixantaine de signataires n’avaient pas imaginé que leur champion se retirerait de la course présidentielle un triste soir de 1er décembre. Le champion de la gauche s’en est allé, puni par des Français envieux de lui donner une bonne leçon dans les urnes. Le « Hollande-bashing a été trop puissant, mais la pétition de la dernière chance aura montré toute la dégénérescence « d’artistes » sans grand talent.

La « gôche » se prévaut d’être la protectrice des arts et de la culture. Une mission grandiose et noble qui pourrait presque faire oublier la lente mais terrible chute du niveau politique et artistique. Le général de Gaulle avait Malraux, Hollande aura pioché trois cadors en cinq années dont l’incroyable Fleur Pellerin qui prenait une leçon par Valls et Hollande pour qu’elle assiste à des spectacles chaque soir. Une vie douloureuse pour celle qui n’a lu que des livres de Guillaume Musso. Et lors de cette même scène le président soutenait joyeusement qu’il fallait flatter les ego des artistes quoiqu’ils proposent au public.

Et c’est là que le bât blesse car à se contenter d’œuvres de seconde, troisième ou quatrième catégories tout en prétendant qu’elles sont géniales, les élites tentent de masquer une terrible réalité. L’art et la culture en France se meurent car tout est nivelé par le bas. Les associations, festivals, programmes artistiques pullulent et permettent au plus grand nombre d’être touché par la culture, mais où sont les locomotives, les références indiscutables qui font de l’art en France une valeur encore respectée et qui inspire au-delà des frontières ? Les différents ministres n’ont qu’une jauge en tête, celle du Budget consacré chaque année à la culture. De la faible baisse à la hausse minime, cela est toujours considéré comme une victoire ! Un succès facile et qui prétend démontrer toute la vigueur artistique du pays. Sauf que les œuvres et artistes abondement subventionnés n’ont jamais été ceux qui portent la culture. Combien de peintres et de romanciers se sont-ils perçus comme maudits car incapables de joindre les deux bouts de leur vivant ? Un Monet est aujourd’hui salué à travers le monde alors qu’une grande partie de sa vie il a monnayé ses tableaux au rabais juste pour s’assurer d’avoir assez de pain sur la table familiale.

Joey Star, prochain ministre de la Culture ?

Mais aujourd’hui c’est le rappeur Joey Star qui a table ouverte à l’Elysée. Le choc est douloureux pour tous ceux qui s’illusionnaient encore que la gauche rimait avec culture. Les artistes – ou plutôt célébrités car les artistes reconnus comme tel se font rares – qui ont signé la pétition en faveur du futur ex-chef de l’Etat ne font pas rêver. Un article d’Agoravox s’est amusé à rappeler qui sont ces signataires et il apparaît que les soutiens artistiques de Hollande se sont envolé dans la nature.

Comment expliquer un abaissement si important du niveau culturel ? La faute aux jeux vidéo, à la sacro-sainte télévision et aux vidéos de chats sur YouTube ? La raison est plus dramatique que ces symptômes. La France se gare sur le bas-côté de l’Histoire et l’absence d’artiste dont le pays peut s’enorgueillir correspond à cette phase de déclin. Un pays qui meurt ne fait pas jaillir de nouveaux génies. Les artistes ne sont que l’expression de leur temps et le temps présent ressemble à un tunnel sans fin.

N’y-a-t-il plus aucun talent en France ? En fait si, mais le système est tellement perverti qu’ils ne sont plus mis en avant. Ce sont les plus médiocres ou les plus sulfureux qui prennent la lumière. On subventionne, on flatte et on met en place une pseudo-culture dégénérée qui doit faire office d’horizon indépassable. Sauf qu’il est difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif et quand on affirme que ce qui est moche est beau, les gens qui ont encore du bon sens se disent que la culture en France a bel et bien vécu.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    SOCIALISTES ?
    CUL TURE DE QUOI ? (( du Q + QQ ))
    entre Plug ANAL +oeuvres de MC CARTHY = merde géante ++
    Vagin de Versailles ++
    SUBVENTIONS POUR soit disant ARTISTES ? A VOMIR .

  2. JpB dit :

    Bonne analyse.
    Plus le politiquement correct gagne, plus la culture s’effondre.

  3. Bluesun dit :

    Notre intelligence, notre culture et nos « vrais » artistes partent tous s’installer à l’étranger. Dernièrement encore Golman a quitté la France via l’Angleterre (malgré le Brexit).

    En France, Hollande et Macron n’ont de cesse de nous dire que tout va bien, et pourtant le constat est que tout se casse la figure dans une vaste dégringolade.

    Et oui nous n’avons plus de culture parce que tout a été fait pour sa destruction « comme la destruction de tout le reste ».

    Pauvre Hollande, qui recherche l’ingénieur chez des millions de migrants parce que tout a été fait pour ne pas retenir ce que nos écoles avaient savamment formé.

    Joey Star, prochain ministre de la culture ?, plus rien d’étonnant de la part de Hollandouille, qui laisse pondre la loi konerie, et Belkacem à l’éducation nationale d’où ne sortent que des illettrés.

    Le constat de 35 années de changement est que ledit « changement » est grand comme une catastrophe, c’est dire la compétence de nos lapins crétins que sont nos umpsbisounours.

    Entre un Mitterrand qui a commencé, un moulin à vent gesticuleur, un MOI PRESIDENT, et un qui veut faire valser la France dans un grand « JE VEUX », on peut se dire que question culture ; et tout le reste, les citoyens ne sont pas prêts d’en revoir une once. Tous n’ont fait, et ne feront que ce que Bruxelles voudra et non le « JE VEUX ».

    Seul, celui qui est souverain donc maître chez lui, peut se permettre de dire « JE VEUX » ou « MOI PRESIDENT ».

    S’ils n’ont plus que Joey Star à se mettre sous la dent en signe de grande culture… pour faire balloter les voix en leur faveur, c’est que franchement le ratissage devient très médiocre.

    Mieux vaut se retourner alors vers l’intelligence FN, au moins de ce côté là, le constat est que le niveau est très supérieur.

    Depuis 35 années, nos lapins crétins, ne nous parlent plus que de rassemblement, mais si c’est pour mieux semer l’inculture ou la dictature du tous à l’identique, pour mieux niveler par le bas, il est forcé de constater que plus ça va, moins ça va….et de moins en moins ça va forcément aller.

    Ne dit-on pas que : « qui se ressemble s’assemble » ?
    La calculette magouille est faite pour cela aussi, tous les rassembler….

  4. Daniel Pilotte dit :

    Faux car en Sarthe Renault recrute plus de 2 000 salariés pour cette année et voir peut-être beaucoup plus.

Laisser un commentaire