L’Allemagne tuée par sa politique migratoire

Rédigé par notre équipe le 22 décembre 2016.

L’attentat qui a frappé Berlin ce 19 décembre et qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés a traumatisé les Allemands. Ce carnage n’est que le dernier d’une longue série d’attaques ou de tentatives subies depuis un an. Pourquoi l’Allemagne est-elle donc la cible des terroristes alors qu’elle ne joue qu’un rôle mineur dans la mascarade militaire anti-Daech ? La réponse se trouve dans la politique migratoire de la chancelière Merkel.

 

Une vague migratoire d’1,5 million d’individus

 

Lorsqu’Angela Merkel a décidé pour l’Union européenne que des millions de « migrants » seraient accueillis de gré ou de force par les Etats membres, toutes les ONG et biens pensants félicitaient la chancelière allemande. Voilà une femme politique qui a du cœur et qui veut du bien aux pauvres réfugiés extirpés des griffes du vilain Bachard el-Assad ! Et comme il n’y a pas d’ingrats ici-bas et que les réfugiés sont tous des victimes absolues, les Allemands ont eu le droit à plusieurs cadeaux tout au long de l’année 2016. A vrai dire ils avaient déjà eu un avant goût dès le 31 décembre 2015 avec une vague d’agressions sexuelles à Cologne et dans d’autres villes du pays.

Rien qu’à Cologne, le nombre d’agresseurs était alors estimé à plus de 1 500. L’un d’entre eux, interviewé à la télévision se justifiait et vociférait en arguant que ses « boules étaient trop pleines, prêtes à exploser ». Une belle justification qui plairait peut-être à une juridiction de son pays d’origine, mais pas en Europe (du moins faut-il l’espérer). Des milliers de prédateurs sexuels essaimés en Allemagne et dans les autres pays de l’Union européenne. Cela n’est pas un problème pour Merkel. Bien protégée par les services secrets et n’ayant pas de fille pour qui s’inquiéter, la chancelière a continué sa politique monstrueuse avec des médias coupables d’avoir essayé d’étouffer les nombreuses affaires mettant en cause les populations venues de Syrie ou d’Afghanistan.

Les agressions sexuelles et meurtres de plusieurs jeunes femmes ont été trop difficiles à dissimuler et les Allemands encore un peu dignes ont commencé à écouter les discours de partis politiques ne partageant pas l’idée que des Syriens et autres Pakistanais sont une chance pour l’Allemagne et le futur de ce pays. L’AFD a remporté plusieurs succès lors des élections intermédiaires et compte faire son entée au Bundestag prochainement bien aidé par une chancelière qui a exprimé il y a peu quelques regrets publiquement sans changer le moins du monde sa politique migratoire… Se croyant protégée par la chape de plomb née de la Seconde guerre mondiale, Merkel a cru qu’elle pouvait souiller son propre pays sans aucune protestation ou conséquence politique.

Les « migrants » sont une chance… !

C’était sans compter sur la multiplication des attentats et des projets de massacre démantelés in extremis. En juillet 2015, un réfugié afghan de 17 ans poignardait cinq passagers dans un train. Quelques jours plus tard un autre réfugié, syrien, se faisait exploser faisant 15 blessés. Un germano-irakien de 12 ans avait été arrêté fin novembre après avoir essayé à deux reprises de faire sauter une bombe artisanale. La liste est longue et celle des attentats déjoués l’est bien plus encore. L’attentat de Berlin du 19 décembre aurait été commis par un ressortissant tunisien selon les derniers éléments de l’enquête. L’homme toujours dans la nature devait être certainement considéré avant les faits comme une chance pour l’Allemagne, une ode à la diversité et à l’immigration.

L’attentat de Berlin a été revendiqué par l’Etat islamique et il est évident que les exactions vont continuer à un rythme croissant. L’Allemagne va connaître le sort de la France et sera régulièrement victime de nouveaux attentats meurtriers. L’immigration massive et incontrôlée est-elle vraiment une chance ? Les élites allemandes voulaient donner une leçon de savoir-vivre aux autres pays (en premier lieu la Hongrie qui n’a pas accepté le diktat des quotas de réfugiés) et à sa propre population. La leçon prend la forme d’une descente aux enfers dans laquelle la victoire d’un des camps sera totale ou ne sera pas.

Mais pour que les Allemands et les peuples européens puissent survivre à ce combat à mort, encore faudrait-il évacuer tous les idiots utiles de l’islamisme radical qui, pour certains, viennent sur les plateaux de télévision et expliquent que « certains migrants se sont radicalisés » car ils n’ont pas été assez bien reçus dans leur « nouveau pays ». C’est bien connu, la réaction normale à un échec d’intégration express dans un pays étranger débouche sur la fabrication et l’utilisation de ceintures d’explosifs. Ce genre de discours est aussi stupide que criminel dans le contexte actuel. La politique migratoire européo-allemande est un échec mortel. Les élites qui estiment qu’un retour en arrière est impossible sauront désormais qu’elles ont du sang sur les mains. Celui de leurs compatriotes écrasés à coup de camion ou déchiquetés par des explosifs.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    la gauche a choisi de faire barrage au plombier polonais travailleur, européen et chrétien et d’accepter des flux migratoires extra-européen oisifs de « sans qualifications » + sans papiers et musulmans: ou est la cohérence ?

  2. JpB dit :

    Merkel, avec sa folie migratoire sans contrôle et imposée au peuple, a du sang sur les mains….tout comme nos chers socialos, humanistes avec l’argent des autres.

    Tous ces traîtes à la civilisation judéo chrétienne européenne, adeptes d’un pseudo multiculturalisme qui ne marche nulle part dans le monde, devraient être traduits devant une haute cour de justice.

    Et les problèmes avec ce type de migration ne font que commencer…

    Et tout ça pourquoi ? Pour avoir une main d’oeuvre bon marché et tirer les salaires des ouvriers allemands vers le bas !

    Lamentable !

  3. Muriel dit :

    Oui, les migrants une chance … c’est pour ça que les  » chances pour la France » ou leurs descendants sont largement majoritaires dans nos prisons….

  4. Daniel Pilotte dit :

    Madame MERKEL elle est responsable de l’attentat de Berlin puisqu’elle a ouvert les bras en grand aux MIGRANTS.

  5. Titi dit :

    Encore un article qui fait le jeu des Islamistes, vous n’avez rien compris à la situation, la véritable cible de ces gens c’est les immigrés Syriens et tous les musulmans qui vivent en Europe. Par ces actions terroristes, ils veulent provoquer un rejet par les européens de tous les musulmans de façon non distinguée afin que ceux-ci viennent se jeter dans leurs bras protecteur. Il ne faut pas céder à la provocation, c’est le plus beau cadeau que nous leur faisons.

    • Muriel dit :

      Ce Titi est une vraie caricature de collabo : surtout ne pas critiquer l’islam et ses multiples dérives souvent sanglantes, ne pas parler de l’insécurité, de la criminalité, de la délinquance, qui se développent en France mais aussi en Belgique, en Allemagne, au Danemark, en Suède…, dues très souvent aux mêmes, sinon cela fait le jeu des djihadistes.

      Bref, « bon peuple à qui on a pas demandé ton avis, surtout boucle la ! »

      Oui Titi a exactement la mëme attitude que les collabos face aux nazis en 39-45: surtout pas de vague vis à vis de l’envahisseur et encore moins de résistance.

      L’apanage des lâches et pleutres !

Laisser un commentaire