Turquie : bas les masques !

Rédigé par notre équipe le 28 décembre 2016.

Adulée par les européistes de tous les pays, la Turquie a longtemps été une épine dans le pied des Européens qui n’ont pas tourné le dos à leur culture et leur histoire. Depuis le coup d’Etat raté du 15 juillet 2016, le pouvoir turc a eu la politesse de lever le voile sur son contenu idéologique et de montrer son vrai visage. Au programme islamisation de la société, éradication du « problème » kurde, rapprochement avec la Russie et démocratie rangée dans la boîte à souvenir. Alors on fait quoi de la Turquie ?

 

« L’homme malade de l’Europe » aurait-il finalement été mis au banc de l’espace européen ? Les arguments de ceux qui se mobilisent contre l’entrée du pays dans l’Union européenne n’ont eu malheureusement aucun effet. La volonté des européistes était trop grande pour que des arguments étayés illustrant l’écart trop important entre deux mondes appelés à échanger, mais en aucun cas à fusionner puissent être entendus. Non, ce qui empêche aujourd’hui Ankara de venir jouer au prétendant européen c’est la mise en place d’une dictature islamiste. Islamiste passe encore… nombre de pays européens continuent de financer des groupes rebelles en Syrie affiliés à Al-Qaeda… mais dictature « ça non ! Jamais ! ». Il n’y a qu’un diktat possible, celui de Bruxelles et de ses donneurs d’ordre allemands.

Ce basculement inespéré est dû au coup de vis du président Recep Tayyip Erdogan qui prenant prétexte d’un coup d’Etat raté le 15 juillet dernier, liquide tous les attributs de la démocratie. Une tentative de prise du pouvoir par certains militaires et policiers dont l’impréparation pose des questions sur le réel danger que ce mouvement a constitué pour Erdogan une excuse inespérée d’accaparer le pouvoir. Ce dernier accuse le prédicateur islamiste Fethullah Gülen, réfugié aux Etats-Unis, et désigne par là-même Washington comme instigateur de ce coup de force. Les adversaires du président turc estiment quant à eux qu’il s’agit d’un mauvais tour de passe-passe dont l’unique objectif de mettre en place une dictature erdoganienne. La dernière thèse n’est pas à écarter même si aucune information ne permet à l’heure actuelle de se prononcer sans risque de se tromper.

Changements d’alliances

Ce qui est certain est la réaction des européistes du type Cohn-Bendit a été celle d’un amoureux trahi qui se fâche terriblement après avoir été éconduit. La Turquie a giflé l’Union européenne après avoir compris qu’elle avait plus à perdre qu’à y gagner en se pliant aux innombrables demandes bruxelloises. La Turquie n’avait rien à voir avec les pays de l’Union européenne et ceux qui ont avec hystérie soutenu pendant de longues années que le pays était plus proche de la Grèce que de la Syrie sont de fieffés menteurs. Au mieux, des imbéciles qui ont cru que la vitrine spécifique qu’est Istanbul représente l’ensemble du pays.

La Turquie a été soutenue à bout de bras par les Etats-Unis et ne vaut guère mieux que le Liban et la Syrie (avant la guerre). A des années lumières des standards européens, le pays d’Erdogan est depuis quatre ans l’un des principaux acteurs de la déstabilisation au Moyen-Orient. Soutien actif sous forme de livraison de matériel, d’encadrement et de renseignement en faveur de groupes terroristes qui ont sévi notamment en France, le mage noir turc a vu sa création lui échapper avec la montée en puissance des Kurdes. Forces autonomes qui porteront un jour des coups très sérieux à l’intégrité territoriale turque, les Kurdes sont perçus comme une menace existentielle. Un coup d’Etat étrange et une menace existentielle, voilà plus qu’il n’en faut pour que le clan Erdogan confisque tout. Fini les faux-semblants et les principes démocratiques trop encombrants. Tous les corps constitués sont épurés et les médias mis au pas. La Turquie ne parle plus que d’une voix et c’est celle de son chef qui a survécu au coup d’Etat.

Le rapprochement spectaculaire avec la Russie a été la goutte d’eau de trop pour les européistes qui rêvent d’une nouvelle Guerre froide et qui habillent le Kremlin de la cape de Satan. Pactiser avec le diable Poutine c’est s’exclure du jeu, mais avec l’arrivée de Trump au pouvoir en janvier 2017, les cartes diplomatiques vont être rebattues. La « démocrature » turque pourrait ne pas déplaire à la nouvelle administration américaine si elle se retourne contre Daech. Le jeu peut en valoir la chandelle car la récompense pour trahir les alliés d’hier pourrait être une main mise assurée sur l’appareil turque et une carte blanche pour régler le problème kurde. Le deal a de quoi faire saliver. Sera-t-il sur la table au cours des prochains mois ? L’interrogation que constitue Trump et la politique labyrinthique d’Erdogan peuvent réserver des surprises saisissantes.

Déjà 25 remarques sur cet article

  1. MAD dit :

    « c’est la mise en place d’une dictature islamiste » ???
    Moi ce que je vois c’est un président élu et soutenu par son peuple… pas de dictature.
    Il n’y a pas de problème kurde en Turquie, il y a le PKK qui, rappelons le, est une organisation terroriste reconnu en tant que telle internationalement.
    « Basculement » après la tentative de coup d’état ? Possible, mais quel ont été les pays européen à condamner cet acte non démocratique. Tous on attendu de voir la tournure des choses, une fois raté tout le monde se prononce et condamne…
    « A des années lumières des standards européens » ? Certains pays de l’Europe sont moins développés que la Turquie.
    Accuser Gulen en ayant des preuves c’est ridicule? mais dire que c’est Erdogan qui a organiser la tentative sans preuve c’est possible ???
    « Les adversaires du président turc estiment quant à eux qu’il s’agit d’un mauvais tour » ? Faux, au contraire il l’ont soutenu suite à la tentative de coup d’état.
    « Erdogan est depuis quatre ans l’un des principaux acteurs de la déstabilisation au Moyen-Orient » ? A quel sujet ? … Elle est le seul pays qui se bouge le cul pour la syrie, elle est le seul pays qui a ses hommes sur le terrains et qui ne se contente pas de bombarder à l’aveugle comme peuvent le faire certains pays européen, elle est le seul pays qui accueil les réfugiés.
    Je passe les autres écrit qui sont des informations infondées.

    C’est article c’est de la merde.

    • JpB dit :

      Mad présente la version conformiste des médias….
      Erdogan ne serait pas un dictateur car soutenu par son peuple ? Mais c’était le cas d’Hitler et même de Staline lors de leur accession au pouvoir…
      Il est de plus en plus évident qu’Erdogan se conduit comme un dictateur, en réprimant toute contestation et liberté d’ expression, qui plus est islamisant la Turquie à grand pas au point qu’Ataturk doit se retourner dans sa tombe.
      Quant au soutien initial à Daesh, il a été plus que démontré avec ses corridors routiers commerciaux et d’armements avec la Syrie….dont son propre fils profitait d’ailleurs.
      Et les réfugiés syriens lui permettent d’encaisser des milliards de l’Europe, grâce à son chantage sur l’ouverture de ses frontières , qu’il pratique d’ailleurs toujours espérant islamiser l’Europe comme il l’a ouvertement déclaré lors de sa venue à Strasbourg en octobre 2015.

      Il est clair que l’Europe ne doit jamais accepter un tel pays !

      • lesan kool dit :

        JpB, si erdogan est un dictateur, la France n’est donc pas une démocratie. Si tu cite Hitler et staline, moi je vais te citer vals, mitterand, 49.3, loi gayssot, rotschild. Si tu pense que voter est utile, alors les résistants doivent se retourner dans leur tombe
        Tu parle de fils de, fabius te dis qqchose? Aubry? Le Pen?
        On dirais qu’il n’y a pas de pots de vin en France! Les balkany sont toujours là, ça doit être vrai
        Erdogan fais plus que tous les européens réunis, pardon les commissaires européens, tu sais ceux qui gouvernent l’Europe mais qui ne sont pas elus.
        Continue à gober tes pilules bleus

        • Tata dit :

          Quel vomi d’embrouillamini, sans évoquer l’orthographe….Lesan c’est pas des pilules bleues qu’il prend !

          • lesan kool dit :

            C’est quand même beau,
            J’écris que la France est dirigé par les commissaires européens non élus, toi tu me parles d’orthographe…
            Je m’embrouille, certes, mais ya tellement à dire sur la politique umps depuis 30 ans!
            le peuple français à voter contre l’Europe en 2005, les politiciens l’ont validé contre l’avis de leur concitoyens. Elle est belle la démocratie à la francaise… il y aurait des frontières de rétablies à cette époque, aujourd’hui l’Europe ne serait pas dans cette situation d’état d’urgence. Si tu veux donner des leçons, argumente Tata stp, je sais pas écrire mais je sais lire.

          • Tata dit :

            Hé bien Lesan, c’est déjà plus clair et sur ces sujets nous sommes d’accord…..mais pas sur Erdogan qui, avec ses purges énormes, sa liberté d’expression étouffée, son islamisation de la vie civile et son rôle initial plus qu’ambigu vis à vis de Daesh et dans le conflit syrien, dépasse de loin les turpitudes de l’Europe et de l’Umps .

            De plus son désir d’islamiser l’Europe, comme il l’a clairement dit, provoque chez les Européens un rejet de la Turquie au détriment des turcs qui y vivent paisiblement. En as tu conscience ?

      • MAD dit :

        Je vais faire simple :
        Répression des opposants et expression de liberté ? Faux !
        Ses opposants étaient à ses cotés lors de la tentative du coup d’état. Quoi de plus normal de réprimander les médias qui font l’apologie du terrorisme ?
        Islamiser la Turquie ? Faux ! Le pays est déjà à 98% de confession musulmane. C’est déjà un pays musulman… il n’y a rien à islamiser.
        Soutient de daesh ? Faux ! Pourquoi ne parle t on pas de soutient à DAESH quand c’est LAFARGE qui fait affaire avec DAESH ? J’estime que chacun est responsable de ses actes, peut importe si la personne en question est le fils ou le frère ou le père qui président.
        Concernant les réfugié, Erdogan a commencé à les accueil bien avant qu’il n’était question d’argent. Le problème s’est présenté dès lors que les réfugier commençaient à vouloir remonter en Europe. L’argent a été proposé à la Turquie pour empêcher les Syrien de remonter en Europe PAS POUR LES ACCUEILLIR!!!!!!! (Et oui, il est plus facile de sous traiter les problèmes que des les traiter soi même).

        • Thevenet dit :

          Ha ha ha…..liberté d’expression en Turquie et pas de répression des opposants, pas d’islamisation de la Turquie qui avait érigé la laicité en dogme sous Ataturk, pas d’accointance avec Daesh, pas de chantage financier à l’Europe sur le dos des migrants….. Mad est un comique !

          • lesan kool dit :

            Thevenet, sérieux, tu t’informe sur bfm tv?
            Tu ne sais même pas ce qu’est la laïcité…
            Donc tu es en train de nous dire que les mosquées ont fermés sous ataturk?Que la turquie n’est pas rentrée en Syrie par voie terrestre? Et que si 5 millions de migrants et de réfugiés rentraient en France, la France ne demanderait pas d’aide?
            Change de chaine

          • Thevenet dit :

            Ça c’est sûr, les turcs sont entrés en Syrie avec leurs camions chargés d’armes pour Daesh et revenus avec le pétrole volé par le même Daesh !
            Ce n’est que maintenant, sur le tard, qu’ils envoient des militaires pour combattre surtout les Kurdes et un peu Daesh car Erdogan a du retourner sa veste pro sunnite face aux victoires de Poutine et son inflexibilité.

            Quant à ce que tu qualifies comiquement « d’aides » pour les milliards versés à la Turquie par l’Europe, mais qui n’est qu’un chantage, explique nous alors pourquoi les pays frères sunnites ( dont les plus riches, Arabie, Qatar…) n’accueillent pas de réfugiés et n’aident pas la Turquie ?

            BFM n’est pas la panacée certes, mais à côté de la propagande que tu nous régurgites d’un fanzine de l’apprenti dictateur Erdogan, c’est plus crédible !

          • lesan kool dit :

            Tu vis dans un monde de bisounours. Les américains sont présents depuis 30 sur cette région, et du jour au lendemain, une armée est sortie de nulle part
            Demande toi qui est daesh déjà. Moi j’ai une petite idée.
            Je ne suis pas dans la tête des immigrés mais apparemment ils veulent aller majoritairement en Europe. Vu que les européens ne veulent pas ils payent la turquie pour les garder chez eux, tout simplement. Merci les frontières passoire.
            Les kurdes ont un pays, le kurdistan. Pourquoi eux ne retournent pas dans leur pays?

          • Thevenet dit :

            Là tu détiens un scoop, les pays musulmans auraient proposé à leurs frères musulmans réfugiés de les accueillir et ce sont les réfugiés eux mêmes qui préféreraient aller en Europe chez les mécréants ?!

            T’es sérieux, sans rire ? !

            Ah oui…..avec ton raisonnement sur le Kurdistan, t’es donc pour que les serbes renvoient tous les musulmans en Albanie, pour que les Européens, qui subissent en plus des attentats islamistes, renvoient tous les musulmans dans leurs pays d’origine respectifs ?
            Un genre de purification ethnique en quelque sorte……

            Et en plus on oublie que c’est l’empire ottoman qui a enlevé l’autonomie des Kurdes au début du 20e siècle, c’est donc pas vieux ! Un peu comme le génocide des arméniens par les turcs….

  2. Thevenet dit :

    Les Kurdes sont les très rares à s’être battus dès le début contre Daesh et ses crimes, pendant que la Turquie aidait ce même Daesh et autres islamistes sunnites.

    A ce titre, les Kurdes méritent tout notre respect.
    Ce qui n’est vraiment pas le cas du dictateur islamisant Erdogan

    • lesan kool dit :

      Ce que tu affirme est une plaisanterie. Tu n’est jamais parti en Turquie et te permets donner ton point de vue sans connaître sa vie quotidienne
      Les kurdes ont le respect du peuple Turc. Les Turcs font la différence entre les kurdes, intégrés et travailleurs, et le PKK!
      Les turcs sont les seuls à être rentré en Syrie par voie terrestre.
      Les occidentaux n’ont organisés que des frappes aériennes, ce qui inclut des pertes civiles dont des kurdes. Qui doit respect à qui?
      Déjà pour dire qun président élu est un dictateur, ça prouve ton niveau

  3. Thevenet dit :

    Ah bon les Kurdes n’auraient pas combattu Daesh dès le début, pendant qu’ Erdogan commerçait avec Daesh ? Tu rigoles ?
    He oui, Erdogan a du changer sur le tard sa doctrine pro sunnite quand il a compris que les russes iraient jusqu’au bout et ne lâcheraient pas Bachar el Assad .

    • lesan kool dit :

      Je n’ai jamais dit que les kurdes n’ont pas combattu. Ils vivent sur place.
      J’ai dit que de l’extérieur, ce sont les turcs qui sont rentrés par voie terrestre. Tandis que la France a bombarde à l’aveugle.
      Erdogan à peur de poutine? qui a abattu un avion à qui, entre la russie et la turquie? Dis toi juste que erdogan n’a peur ni de la russie, ni de l’Europe, ni des États-Unis. Ce qu’il protège c’est la turquie.
      En France les présidents vendent les stocks d’or et les espaces maritimes appartenant à la France. La souveraineté sa ne s’achète pas, ca se vend, la France la vendu il y a pas si longtemps. Je peux même te donner la date, 3 janvier 1973.

      • Thevenet dit :

        Tu vis en France ? Tu bénéficies d’aides sociales ?
        Hé bien, vu ton analyse grotesque et partisane, repars vite en Turquie soutenir ton apprenti dictateur !

        • MAD dit :

          Analyse grotesque également. Peut-être qu’il paie aussi des impôts ? Peut être même plus d’impôts qu’il ne reçoit d’aide?

        • lesan kool dit :

          J’ai juste envie de rire à ce que tu écris. C’est une réponse de quelqun qui n’accepte pas la réalité ou qui s’en cache.
          Je suis français, travaille plus de 50h par semaine, paye mes impôts en France.
          Tu portes des oeillères et te bouche les oreilles, continue à voter pour tes politicards qui passe sur bfm.

    • MAD dit :

      Biensur que le PKK et le PYD (organisations terroristes) ont combattu DAESH, L’opportunité était trop belle pour la laisser s’échapper. Les personnes comme toi qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez voit en ça un acte héroïque. Moi je vois en ça une action menée pour conquérir du territoire (Quelle est la différence avec DAESH ? aucune! ce sont deux organisation terrosites qui se battent l’un pour un territoire les autres pour une idéologie déformé). En effet, le PKK et PYD veulent un territoire dans la régions et pensent qu’il sera légitime s’ils combattent DAESH. Ainsi les grandes puissances (que je ne citerais pas…) qui fournissent des armes à ces organisations (terroristes) font une grosse bêtise, on ne résout pas les problèmes en créant des problèmes….
      Que ce passera t il suite à ce conflit ? le PKK aura son territoire ? Cela ne vous rappel pas ce qui se passe au moyen orient ?
      Le PKK n’aura rien ? Alors, il continueront à semer la terreur dans la région AVEC les armes livrées par mes super puissance favorite…
      Faite un geste bien pour l’humanité, regarder un peu plus loin que le bout de votre nez , ne soyez pas des moutons en vous limitant à ce que certains média vous communique…

      • Jp Long dit :

        Il vaut mieux se battre pour un ( leur) territoire et contre Daesh que financer et armer Daesh comme le faisait Erdogan au début de ce conflit !

        Tu crois qu’il n’y a pas eu ce mouvements sécessionnistes régionalistes en Europe ? Et alors ? Les problèmes se sont réglés, malgré des exactions et attentats, dans un cadre démocratique et d’autonomie. Si la Turquie avait eu l’intelligence de faire -réellement- de même avec les Kurdes , il n’y aurait sans doute pas eu de quasi guerre entre Turcs et Kurdes.

        Et as tu protesté quand le coeur orthodoxe historique de la Serbie, le Kosovo ( et la Bosnie ) à force d’immigration de musulmans albanais, devenus majoritaires, a fait sécession, avec l’appui de ….la Turquie ( et l’aveuglement des occidentaux) ?
        D’ailleurs en 2013 Erdogan venu inaugurer l’aéroport de Pristina ne déclarait il pas :  » le Kosovo c’est la Turquie , et la Turquie c’est le Kosovo » !

        Toi aussi informes toi !

  4. Muriel dit :

    La Turquie est au bord du précipice. Son président Erdogan a joué à l’apprenti-sorcier en se lançant dans la guerre en Syrie pour déboulonner son ancien ami Bachar Assad. En s’alliant avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, les sponsors du djihad mondialisé et en devenant le parrain de la secte des Frères musulmans (n’oublions pas que lui-même est obnubilé par la restauration du califat si cher à Hassan El Banna, le fondateur de la dite secte), tout en étant membre de l’Otan, il a réussi à mettre son pays dans une situation ingérable. Il est pris entre le marteau et l’enclume !
    ………
    Hamdane Ammar

    http://ripostelaique.com/la-turquie-au-bord-de-la-guerre-civile.html

  5. Daniel Pilotte dit :

    S’il croit conquérir la FRANCE il se met un doigt dans l’oeil et l’autre ailleurs.

Laisser un commentaire sur MAD