Au nom du bien commun, Hollande doit anticiper les élections de 2017

Rédigé par JeVeuxResterFrançais le 29 décembre 2016.

Il n’est plus temps de se demander s’il faut ou non poursuivre la gabegie socialiste. Il est devenu clair pour tout le monde que la pseudo-politique de François Hollande est un désastre sans précédent, pour la France, pour l’Europe et pour le Monde. Il est donc plus qu’urgent de mettre fin à la gabegie des amateurs et autres Valls, pour remettre en place un vrai gouvernement au travail : un gouvernement qui cesse de tout céder aux lobbies arabo-affairistes, pour se mettre, enfin, au service de l’intérêt supérieur des Français. Prenons l’exemple de la défense nationale :

Quand on voit les plus haut responsables de l’Armée prendre la parole pour tirer la sonnette d’alarme, eux qui par devoir ne parlent jamais en public, c’est effectivement que les intérêts vitaux du pays sont menacés. Or, le Général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, ose défier le niveau politique et prendre la parole. Citons :

« Avec la rupture des années 2015 et 2016, nous avons changé d’époque. C’est « la fin de l’insouciance ». La paix, désormais, ne va plus de soi ; il faut la conquérir ; s’extraire du piège dont les deux mâchoires sont le déni et la désespérance. Toutes les forces de défense et de sécurité, toutes les forces vives de la nation sont au défi d’apporter une réponse globale ; car gagner la guerre ne suffit pas à gagner la paix. L’instabilité et la complexité de la situation sécuritaire l’exigent. L’impératif de responsabilité le commande. »

Rappelons que « l’insouciance » évoquée avec pudeur par le général de Villiers, est en réalité l’incompétence et la corruption des élites politiques française, qui ont conduit leurs affaires personnelles juteuses au lieu de servir la sécurité et l’avenir des Français. Avec beaucoup de réalisme, le général de Villiers poursuit :

« D’ores et déjà, nos armées s’opposent, avec une détermination sans faille, au phénomène du terrorisme islamiste radical, qui a érigé la violence en système. L’ennemi que nous combattons est très éloigné des schémas classiques. Nous sommes face à un ennemi qui s’attaque davantage à ce que nous sommes qu’à ce que nous avons. A sa violence barbare, les hommes et les femmes de nos armées opposent la force légitime. Pour autant, nous devons prendre garde à ne pas nous laisser aveugler par cette seule menace, immédiate et concrète. Le retour des Etats puissances ne laisse plus place au doute. Aux portes de l’Europe, en Asie, au Proche et Moyen-Orient, de plus en plus d’Etats mettent en oeuvre des stratégies qui reposent sur le rapport de force, voire le fait accompli ; tous réarment ! »

Tous réarment, sauf la France qui arme ses propres ennemis au lieu de protéger ses propres citoyens. Dans ce contexte, François Hollande, encore lui, ose affirmer que le budget de la défense national est « suffisant » ! Or, ce n’est que son propre avis et celui de ses maîtres étrangers aux intérêts des Français, qui depuis quatre année ne cesse de nous enfoncer un peu plus dans le chaos ! Lisons ce que disent les experts :

 » (…) L’accélération du tempo des engagements et la multiplication des crises la mettent sous extrême tension et l’usent. Or, rien ne laisse penser que la tendance puisse s’inverser prochainement. Ainsi que le président de la République l’a rappelé, nous avons « le devoir de nous préparer à une guerre longue ». Il faut comprendre que le moindre décalage de cohérence entre les menaces, les missions et les moyens s’apparente au grain de sable qui grippe le système et conduit à la défaite. C’est le danger auquel nous nous exposerions si rien n’était fait. Tout le monde l’a compris : on ne gagne pas une guerre sans effort de guerre. »

Or que répond François Hollande : « Pour être soutenable, l’effort doit être lissé sur les quinze prochaines années. »

Il est devenu clair que dans l’intérêt supérieur de la Nation, François Hollande, complétement neutralisé par ses liens avec des intérêts qui ne sont pas ceux de la France et des Français, doit quitter ses fonctions de chef des armées dans les plus brefs délais, et donc anticiper les élections de 2017.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Gérard dit :

    Si Hollande avait le souci du bien commun ça se saurait

  2. JpB dit :

    Hollandouille, ce culbuto nullissime n’a jamais rien anticipé, ce n’est pas maintenant qu’il va s’y mettre…..surtout qu’il croit toujours pouvoir être un recours pour la Gauche aux Présidentielles si son poulain Valls se prend une claque aux primaires.

    Donc Français, vous allez continuer à vous faire shooter, écraser, poignarder…. jusqu’à la fin de son règne désastreux et les islamistes continuer d’agir.

  3. amazonia dit :

    Hollande ! soit disant= président !si peu
    SOMMES EN ETAT dit d’urgence ? N°1 DES NULS ?
    Dans tous les quartiers ou chaque ANNEE ? MERDIER?
    Mettre un couvre FEU A 20H pour tous les mineurs
    Obligation de rester a la maison ! prévenir les parents
    EN CAS de dégradations TIRS A VUE ; DIRECT
    STOP GOUVERNEMENT MOLLUSQUES
    Laisser faire ? =ZERO ETAT D’urgence
    Cloaca /Maxima
    STOP .FRANCE COUR DES MIRACLES
    ALLUMER LE FEU ? PRESIDENT/MINISTRES =responsables
    COUPABLES 100% COUVRIR TOUJOURS ( chance pour QUI ? ) REALITE crédibilité =ZERO .
    TRISTE

Laisser un commentaire