L’islamisation galopante de la police française

Rédigé par notre équipe le 11 janvier 2017.

Dénigrée, malmenée et bientôt entièrement islamisée. Voici le triste destin de la police française si aucune mesure forte n’est prise au cours des prochains mois. La police est victime d’un phénomène de grande ampleur que ne veulent pas voir la hiérarchie et encore moins les politiques qui accompagnent ce mouvement de radicalisation. Dans un ouvrage intitulé Où sont passés nos espions ? (Albin Michel) on apprend que dix-sept policiers de l’agglomération parisienne se sont radicalisés entre 2012 et 2015. Un chiffre bien en-deçà de la réalité.

Soumise à rude épreuve depuis les attentats de Charlie Hebdo il y a deux ans, la police est entrée dans une spirale infernale. Non, pas celle de l’extrême-droitisation dont nous parlent sans cesse les médias friands de rentrer dans le jeu de la gauche écervelée, mais celle de l’islamisme radical qui gangrène de nombreux services de police. A en croire l’ouvrage Où sont passés nos espions ? qui vient de paraître et qui s’appuie sur une note en date du 9 novembre 2015 de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), dix-sept policiers travaillant dans l’agglomération parisienne se sont radicalisés.

Dix-sept. Ce chiffre laisse pantois. Comment des agents de police censés protéger les citoyens peuvent-ils être sujets au lavage de cerveau made in Daech ? Sauveurs de la veuve et de l’orphelin le jour et amateurs de vidéos de décapitation la nuit ? La réalité est bien plus inquiétante encore puisque ces policiers convaincus que la justice se trouve dans la charia et le massacre des non-musulmans sont de plus en plus nombreux et ne cachent pas leur haine contre la France et nos valeurs. Les dix-sept policiers sont en fait des centaines et nourrissent leur haine chaque jour un peu plus jusqu’au jour où ils se décideront à nous frapper.

Fermer les yeux et mourir

Il suffit de passer quelques jours dans une unité pour comprendre que l’islamisme radical est un problème particulièrement inquiétant. La hiérarchie, confrontée quotidiennement à ce problème ne fait aucune vague de peur d’être débarquée pour racisme et mal-pensance. Car au-dessus, les politiques veillent au grain et font tout leur possible pour qu’aucune information ne filtre à ce sujet. Les élites ferment les yeux et participent pleinement à la mise à mort de la France à travers l’islamisation bien réelle de la police.

Entre un agent obsédé par les chants religieux lors de ses patrouilles et une fliquette qui a honte d’être dans la police et qui appelle à la mise à mort des politiques, la police française prend les airs de milice islamique. Une autre policière auteure de graves propos tenus sur les réseaux sociaux a été écartée et mise en arrêt maladie ! Non contente de vouloir soumettre la France à ses desseins islamiques, elle est payée par nos impôts à préparer chez elle une attaque ! Lorsqu’on en arrive à de telles aberrations, la question de la fin de notre civilisation se pose avec acuité.

Régulièrement et dans la plus grande discrétion, des policiers qui ne sont que des terroristes en puissance sont écartés de leur service, mais on écope une partie infime et le bateau coule très rapidement. Seule une prise de conscience rapide et radicale pourra faire émerger un espoir de changement. Mais cette prise de conscience n’a-t-elle pas pu avoir lieu après les attentats de Paris, de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray, Magnanville, etc… ? Apparemment non, les politiciens n’ont tiré aucun enseignement et attendent benoitement le prochain drame et espérant qu’ils ne seront pas désignés à la vindicte publique.

Mais où trouver l’homme politique qui prendra les mesures qui s’imposent ? A gauche, le combat est déjà perdu avec un Valls coupable (ministre de l’Intérieur puis Premier ministre), et des dangers comme Peillon et Hamon qui ne trouvent rien à redire à la situation religieuse et sociale dans le pays. Fillon ? L’inflexion pourrait arriver mais sera trop faible pour changer le fond du problème. Alors Le Pen ? De Le Pen, aucun salut n’est à attendre car dans sa volonté de se « normaliser » elle est prête à faire part d’un pseudo « sentiment de malaise » quand le candidat Républicain affirme être catholique. Malaise il y a. Celui d’être considéré comme un paria dès lors qu’on est catholique. Celui de voir une police et un pays s’enfoncer dans l’islamisme radical sans que personne n’ose même le dénoncer.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    UN ÉLEVAGE INTENSIF DE SERPENTS VENIMEUX

  2. JpB dit :

    Armée, police, Ratp, Sncf, hopitaux, sociétés d’aéroports…..toutes les structures de la société sont gangrénées par l’islamisme le plus visible, sans évoquer ceux qui pratiquent la taqya.

    Même le grand mollasson Udi Jean Christophe Lagarde a fini par reconnaître que l’usine Peugeot d’Aulnay a du fermer en 2013 en raison, en grande partie, des revendications croissantes sur l’islam.

    Il est plus que temps de faire un grand ménage….à défaut du mythe Ump du karcher !

  3. Bluesun dit :

    Mais où trouver l’homme politique qui prendra les mesures qui s’imposent ?

    Bonne question, qui malheureusement se pose depuis que tous ces politicards, nous ont plongé dans la mélasse de l’U.E et de la mondialisation.

    Nous avons donc quitté les 35 « glorieuses » (comme ils disent péjorativement), pour nous faire entrer dans les 35 grandes merdeuses.
    Les 35 glorieuses, ont malheureusement eu une fin à partir de 1981.

    Les 35 grandes merdeuses, ne sont encore qu’à leur naissance.

    35 grandes merdeuses, durant lesquelles les jeunes loups, nous ont mené doucement vers la cata constatée aujourd’hui. Ils ont tous été au pouvoir, puis devenus les vieux croûtons qui ne font plus rêver qu’eux mêmes, se bouffent encore le nez pour poser leur fessier sur le fauteuil de l’Elysée.

    Boulot à se gaver, à jouer les clown casque sur la tête, à jouer du pipeau en ayant des slogans à la noix pour partition, et à faire une fois en place ce que Bruxelles leur dit de faire…

    Ce sont tous ces politiques de malheur qui nous ont mené dans cet état de fait depuis 35 ans qu’ils mènent le bal de l’amour pour la France. Un amour tellement fort qu’il est mené à la destruction de notre pays. Et à faire de ses citoyens des « sans dents ».

    Pas trouvé le karcher, par trouvé le charter, et pas faire activer les lois qui font respecter un pays.Quand un pays est à l’abandon, il est repris par les envahisseurs, ou il coule. C’est d’ailleurs ce même jeu que connaisse nos entreprise, et qui fait que en seulement 35 années de grandes merdeuses, nous en sommes à 7 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres etc…et à la multiplication des restau du cœur (et autres assos du genre). Et des SDF qui depuis 35 ans crèvent inlassablement de froid sur les trottoirs de France sous des bouts de cartons.

    La politique est une histoire à longs termes, Depuis Mitterrand, ils s’y sont mis à plusieurs pour couler le bateau France.

    Nous les avons tous essayé, tous pratiqué….sauf le FN, qui est pour tous ces politiques de « grandes merdeuses » le seul parti à abattre..

    Donc la question n’est pas de trouver « où se trouve l’homme politique qui prendra les mesures qui s’imposent », (question elle aussi déjà très usée parce que trop posée depuis 35 année) la question est :

    Pourquoi le FN est-il le seul parti à abattre par tous ces politicards qui année après année font tout pour dissoudre la France, ses citoyens et leurs dents, ses emplois, sa monnaie, ses frontières, ses lois, sa religion etc….?

    Peur d’essayer juste 5 petites années, ce qui ferait que 35 grandes merdeuses ne soient plus….????

  4. Bluesun dit :

    Mais où trouver l’homme politique qui prendra les mesures qui s’imposent ?

    C’est simple, et même un enfant de 10 ans totalement « imbécile » comprendrait facilement que quand on tombe dans un trou sur un chemin au prochain passage on prend un autre chemin ou on le contourne.

  5. Titi dit :

    17 policiers radicalisés !

    Il y a combien de policiers en France ? 27000 non ? C’est quand même 0,06 %
    C’est sûr c’est très galopant ! On a peur.

  6. Tata dit :

    Ha ha ha…on reconnait bien là du Titi gobeur de la désinformation mainstream.
    17 c’est la face émergée de l’iceberg….et encore minorée comme d’hab par autorités et ces mêmes médias.

    Le post de JPB est à ce titre parfaitement exact sur la gangŕène islamiste dans tous les secteurs publics de la société., sans évoquer le privé.

    Et le comble est atteint quand Marwan Muhammad du CCIF, connu pour pratiquer un djihad juridique pour promouvoir l’islam sous couvert de lutte contre l’islamophobie, tente de recruter comme indics des policiers et gendarmes ! ( post publié par Fdesouche)

  7. Muriel dit :

    Oui l’armée, où l’on estime à 30 % le nombre de musulmans, est aussi gangrénée par les islamistes !

    Déjà en 1999, 60 musulmans avaient pris en otage des officiers du porte avions Foch pendant 2 jours pour s’opposer au bombardement de musulmans au Kosovo ( l’Humanité)

    En avril 2001, c’est au tour du Magazine Marianne de révéler des problèmes d’islamisme à bord du Charles-de-Gaulle qui abritait 300 musulmans.

    Un rapport du Ministère de la Défense de janvier 2007 évoque “l’attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation” des JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine) et de “la surdélinquance au sein même de leur régiment.
    et un peu plus loin il est précisé ceci:
    les JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine, dans le langage militaire) commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission ( le Monde Diplomatique)

    En 2009 ce sont des dizaines de militaires musulmans qui ont refusé d’aller en Afghanistan se battre contre des musulmans.

    On rapporte aussi les cas de militaires musulmans ayant refusé dans le cadre du plan vigipirate de protéger des synagogues, et qu’une dizaine au moins de militaires qui ont déserté pour aller rejoindre Daesh

    Le problème est tel au sein de l’armée qu’un rapport parlementaire de juin 2016 a eté fait sur le sujet.

    Mais bien sûr quasi silence des médias mainstream….

  8. Titi dit :

    Informations non vérifiées, blabla complotiste. Alors non seulement les prisons sont pleines d’islamistes mais aussi notre armée, notre police. Quand est-il de la magistrature ? J’ai de plus en plus peur.
    Muriel, je vous pensais stupide mais vous êtes juste un membre de notre glorieuse extrême droite qui veut faire monter la pression pour préparer son coup d’état en manipulant les esprits faibles et crédules.

Laisser un commentaire