Qui pour faire exploser le PS ?

Rédigé par notre équipe le 23 janvier 2017.

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas au Parti socialiste. Après le vaudeville présidentielle et la prise de pouvoir de Manuel Valls au sein du couple exécutif, c’est donc finalement Benoît Hamon qui est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la « Belle Alliance ». Un désaveu complet pour le pouvoir et une bonne nouvelle dans la perspective d’implosion du Parti socialiste ? Petit exercice de prospective pour une fin espérée de l’hydre socialiste.

 

Les sondages avaient une fois de plus encore tort. Les experts médiatiques, les faiseurs de rois et de présidents annonçaient une victoire nette de Manuel Valls au soir du premier tour de la primaire de gauche, suivi d’Arnaud Montebourg ou de Benoît Hamon. Malgré les armées d’experts sur le qui-vive et des sommes rondelettes englouties, le résultat annoncé n’a pas eu lieu puisque Hamon s’est imposé confortablement devant son meilleur ennemi et ancien Premier ministre, Manuel Valls. Le bateau des sondeurs finit de couler en ce début d’année 2017, mais l’essentiel est ailleurs puisqu’il s’agit d’admirer l’échouage du paquebot socialiste sur les récifs du vote populaire.

Pas de salut présidentiel

Quelque soit le candidat investi officiellement dimanche prochain, l’Elysée n’aura pas de socialiste comme nouveau locataire à compter du mois de mai 2017. La faute à un échec retentissant de Hollande et de tous ceux qui ont voulu goûter aux fruits du pouvoir. La faute aussi à un échiquier politique qui a beaucoup évolué au cours de ces derniers mois et qui laisse au PS un champ d’action pour le moins restreint. Un Mélenchon en forme à gauche et un OVNI Macron à droite limitent le terrain de jeu de socialistes qui ont trop menti et trompé pour s’assurer à coup sûr d’une présence juste honorable au second tour de l’élection présidentielle.

Comme cela a été largement souligné, cette primaire ressemble plus à un Congrès du PS qu’une course à la présidentielle. Le but est de placer ses pions, prendre le parti et de perdre entre-temps des présidentielle et législatives ingagnables. A ce petit jeu, Hamon est le plus fort car il a su séduire des socialistes traumatisés par un quinquennat sans cap, qui a vu le passage en force de lois ordonnés par Bruxelles et qui sont aux antipodes de la doxa socialiste. En promettant une société du tout permissif dans laquelle les gens sont payés à ne rien faire, Hamon a endossé les habits du socialisme utopique qui rassure les idiots utiles prêts à tomber encore et toujours dans le panneau soixante-huitard.

Valls, l’assurance d’une implosion socialiste

Avec le report des voix du candidat Montebourg, Hamon est presque certain de l’emporter face à un Valls désabusé qui a cru qu’un échec gouvernemental lui offrait un ticket pour la présidentielle. Le roquet de service attend donc de recevoir sa dernière baffe en essayant de se persuader que rien n’est encore joué pour le second tour. Pourtant Valls aurait été un grand candidat socialiste pour la droite. Le « théoricien » de la mort du PS et des deux gauches irréconciliables aurait été parfait pour représenter les socialistes et se faire humilier en terminant au moins quatrième de la présidentielle derrière Fillon, Le Pen et Macron. Cette sous-performance aurait eu le don d’entrainer les frondeurs à quitter le PS et à laisser le Hollando-Vallsime en rase campagne. Le PS aurait effectivement implosé et détruit la gauche pour une bonne décennie.

La primaire de la Belle Alliance (rires) a d’autres desseins et il faudra donc composer avec un Hamon très idéologue et qui a montré à plusieurs reprises que la montée de l’islamisme radical n’était pas un problème pour lui. Certes, Hamon ne sera pas élu président de la République. Ni en 2017, ni plus tard. Mais sa place de numéro un au sein du PS va avoir pour effet de distiller ses idées mortifères à l’ensemble du parti jusqu’au jour où tous les militants seront persuadés qu’un pays qui laisse le champ libre aux fous d’Allah et qui biberonne les gueux à coup de revenus universel est un pays qui se redresse.

Avec la victoire prochaine de Hamon, le PS ne va pas imploser. Il va se muer en une nouvelle et grande chapelle d’extrême gauche et finir de polluer les esprits. Macron comme bouée de sauvetage à tous ceux qui chez les socialistes ne sont pas sur la même ligne que Hamon et Valls ? L’idée est séduisante dans l’optique de jeter à la poubelle le PS, mais cela suppose que Macron ne soit pas un feu de paille. On peut parier qu’il ne restera pas grand-chose de cet agent des élites mondialisées après la présidentielle. Un parti se construit sur une plateforme idéologique. Macron n’en a pas et s’il devait en présenter une, les « marcheurs » se détourneraient du tout libéralisme économico-sociétal et de l’euromania qui anime l’ancien banquier de chez Rotschild et ex génie de François Hollande.

Le PS est à l’aube de grandes transformations et on ne peut que souhaiter un effort de tous les socialistes pour qu’ils usent de leurs talents et mettent à terre un parti qui n’aime décidément pas la France.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    « Qui pour faire exploser le PS ? »

    Réponse :

    Eux mêmes…ça fait 35 ans qu’avec la cohabitation UMPS, ils y travaillent.

    Les éléphants ça trompent énormément, et un jour fait qu’ils se ramassent.

  2. JpB dit :

    Les socialauds, donneurs perpétuels de leçons morales et démocratiques, ont carrément bidonné leur primaire en ajoutant… 28% de voix (!) en plus à chaque candidat pour faire croire que le nombre d’électeurs dépassait de loin le 1,5 million de participants et clamé dès dimanche soir le succès de leur primaire ……or le vrai chiffre tourne à l’évidence autour de 1,3 million !

    Voir à ce sujet Le Monde-décodeur, pour une fois lucide.

    Bref magouilles comme d’habitude et un gagnant, Hamon, roi de la politique du chéquier qui consiste à faire croire que tous les français vont être assistés sans travailler, à hauteur de 750€/pers.,…..sans se soucier de l’impossibilité de financement d’une telle mesure complètement délirante, puisqu’en plus les socialauds laissent les caisses vides !

    Et dire qu’il y a encore des gogos pour gober les délires de la Gauche !

    • Muriel dit :

      Oui, tout comme ils ont payé des gogos 0,70€ le click  » like » sur le site PS primaires pour remonter le nombre de connections à 1,3 million et faire croire à un succès du site !

      Avec les socialauds, tout est bidonné !

      Et ces donneurs de leçons de démocratie, à l’instar des « Démocrates » aux USA, contestent systématiquement dans la rue le suffrage universel dès qu’il ne leur est pas favorable.

      En fait, il ne faut pas gratter beaucoup le vernis pour faire apparaître le bolcho stalinien qui sommeille en eux,

    • Bluesun dit :

      Ils ont fait payer 1€ l’entrée au droit de vote, ils pouvaient alors compter l’argent amassé, ça leur donnait le nombre de votants ?

      Plus facile peut-être de magouiller les pourcentages, que les entrées effectives ?

      En tous cas c’est certain, score d’entrées à la kermesse pas top.

  3. Total recall dit :

    Dieu merci, Valls n’est pas lié de manière éternelle avec la France ! Nous sommes peut être déjà débarrassés du pire.

    • Bluesun dit :

      « Débarrassés du pire » ?

      Pas dit Total recall, car la gauche se sachant à la ramasse, ont formaté leur « sang neuf » Macron…

      Jeune loup dans la meute vieillissante, ne fera que continuer ce que le « système » commencé depuis 40 ans demande. (Reste à voir tout de même son programme, pour le moment il brasse fait comme Sarko, et Hollande en leur temps, il brasse du vent. Mais ce vent « soutenu » il l’a en poupe.

      1789, les français ont coupé la tête de leur roi, et tout comme la bête, c’est la tête qui se multiplie.

      Mitterrand, a supprimé la guillotine, reste la grande kermesse des primaires, puis…. les urnes.

      A voir ce que va donner la calculette magouille au second tour des présidentielles.

      Tous nos bisounoursumps, sont copains comme cochon, pour finir par se soutenir les uns les autres, puis manger à la même gamelle.

      Mais quand même, dégagés Sarko, Juppé, Hollande, quant à Valls, il faut tout de même attendre le second tour des primaires)…

  4. Thevenet dit :

    Un revenu universel pour tous avec l’argent qui tombe du ciel…..

    Normal pour Hamon dont l’argent tombe effectivement du ciel avec ses 12 000€ mensuels de député et sa compagne qui touche encore plus dans le luxe chez LVMH.

    Hamon qui n’a jamais vraiment d’ailleurs travaillé de sa vie: Unef, Jeunes Socialistes, cabinets ministériels, député, ministre…un apparatchik politicard comme en fabrique tant le PS, sans aucune connaissance du monde économique réel des travailleurs et des entreprises.

    Oui, il peut devenir le digne représentant du PS à la Présidentielle…

  5. Muriel dit :

    Les islamistes, Marwan Muhammad du Ccif en tête , qui se sont mobilisés contre Valls, ont largement fêté la victoire de Hamon sur les réseaux sociaux….
    http://www.fdesouche.com/816305-les-islamistes-fete-la-victoire-de-hamon
    Ca en dit long sur Benoit Hamon !

  6. Daniel Pilotte dit :

    La réponse est si simple il s’agit de FRANÇOIS HOLLANDE il a ruiné la CORRÈZE, puis le FRANCE et maintenant il a coulé le PARTI SOCIALISTE.

Laisser un commentaire