Les juges faiseurs de président

Rédigé par notre équipe le 06 mars 2017.

La campagne de 2017 réserve bien des surprises. Des surprises mises en place par des officines et exécutées par une justice aux ordres trop heureuse de montrer sa toute-puissance face à des politiques émasculés et dépendants du bon vouloir des médias. Les persécutions à l’encontre du FN et plus encore de François Fillon sont le signe que la lutte à mort a bel et bien commencé.

 Perquisitions en pagaille, convocations chez les policiers, convocation chez les juges, chaque jour apporte son nouvel élément judiciaire censé démontrer la monstruosité des candidatures Fillon et Le Pen. Les deux hérauts de la droite sont pris dans la tourmente pour des soupçons d’emploi fictifs d’assistants parlementaires. En France pour Fillon avec sa femme, au niveau de l’Union européenne pour Le Pen et son garde du corps. Etonnant parallèle de deux histoires que les journalistes essaient depuis des semaines de transformer en scandale politico-judiciaire. Fillon-Le Pen devait être l’affiche du second tour, mais le système fait tout pour se sauver et bafouer au passage la démocratie.

Il est tout aussi surprenant de constater que les moindres faits des enquêteurs et des magistrats soient étalés en place publique en l’espace de quelques heures. Les médias se délectent d’éléments nouveaux qui n’apportent finalement pas grand-chose à l’enquête, mais qui permettent de faire monter la sauce médiatique et décourager ainsi les électeurs de droite. Des questions se posent aussi sur la célérité des magistrats dans ces deux dossiers et particulièrement dans celui de François Fillon. La mise en examen d’une racaille pour violence contre des policiers prend des mois alors que Fillon est mis à l’index en quelques semaines. Que cache donc cette volonté de « rendre justice » aussi vite ?

Justice, gauche, médias : le tiercé gagnant

Les magistrats ont décidé qu’il fallait que la justice passe. Non pas une justice équitable, mais plutôt leur justice. Celle du système qu’ils défendent parce qu’ils en sont un mur porteur. Un système qui voit les magistrats et les médias se promener main dans la main pour mieux assurer leurs intérêts de caste. Il est ainsi étonnant de voir que les médias suivent minute par minute l’affaire Fillon avec des duplex lénifiants made in BFM TV dont le seul objectif est de décrédibiliser sa candidature.

Pourquoi ne parle-t-on jamais de Bernard Mourad, l’ancien banquier de Patrick Drahi et patron de la branche média d’Altice (maison mère de BFM TV) qui est devenu le conseiller spécial d’Emmanuel Macron ? Certainement parce que cet élément vient confirmer une collusion que tout le monde soupçonne : les médias roulent pour Macron. Il faut faire place nette. Dégager tout ce qui pourrait empêcher le candidat des banques, des médias et donc du système de l’emporter. Ça tape dur sur Fillon et tous les vendus du système qui se ressemblent sous la bannière d’un juppéisme sénile et aux accommodements inacceptables décampent avec fracas pour tenter de survivre en cas de victoire macronesque.

La France est entrée dans la dernière phase d’un processus qui doit voir le succès du peuple sur des élites qui lui veulent du mal ou l’avènement d’un règne sans partage d’un système aussi effroyable que les goulags soviétiques. Un système dans lequel les prisons et les camps sont mentaux et dominent les pensées collectives et individuelles.

La France s’apprête à parachever la hiérarchie des normes et faire des juges la voûte centrale d’un système voué à laisser la gauche au pouvoir tant qu’elle ira dans leur sens. Celui de la négation du peuple, celui de la négation de la France, celui de la négation de la démocratie, la vraie démocratie. La Russie soviétique avait eu droit aux grands procès de Moscou. La France socialiste s’accorde les procès de Paris. La dictature fonce tête baissée sur les Français.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Gérard dit :

    Oh je sens que la « justice » va bientôt s’intéresser à vous , factieux que vous êtes ! Et à moi aussi par la même occasion pour avoir lu – et approuvé – vos billets « nauséabonds » . On ne villipende pas impunément le « camp du Bien » !

  2. PhilZ dit :

    Excellent! merci

  3. Bluesun dit :

    DE GAULLE DISAIT : que les français étaient des veaux.

    Il semblerait que les veaux sont prêts pour aller à l’abattoir.
    La sincérité affichée durant 35 années de nos bisounoursumps, a si souvent servit de leurre, fait que nous sommes là, où nous avons « par nos votes » désiré nous trouver.

    Fillon, a confondu emplois effectifs avec emplois fictifs, et les preuves manquent en bulletin de salaire. Résultat 900.000€ évaporés.. en détournement d’argent public.
    Quand même bien payé le triage de lettres à domicile, même le télétravail ne paie pas autant…

    Quant à Marine, les affaires qui ressortent ont déjà fait l’objet de perquisitions, et la justice a déjà fait son travail là dessus, donc rien de nouveau sous le ciel.
    De plus c’est du financement politique, et aucun enrichissement personnel….

    Mais Marine cartonne, dans tous les sondages « journaliers »..
    Et malgré le matraquage bien organisé, cette fois-ci rien n’y fait. Même les journaleux ne comprennent pas…(Pourtant ce n’est pas faute de se donner du mal question essais de matraquages….)
    35 années que, nos experts en magouilles montent le mur des cons à fracasser la tête des citoyens dedans.

    Macron, sang neuf, formaté par les sangs vieux, pour devenir président de la république, après avoir craché à la figure d’un Hollande, (qui, malgré tout le soutien), s’est envolé dans le tam tam de tous les vents..

    Ramasse alors, tout ceux qui passent, et qui pourront lui servir à monter sur le fauteuil…pour juste continuer le travail commencé depuis 1981.

    Il semblerait que les juges aussi soient dans cette mouvance.
    Alors mettre les bâtons dans les roues de la compétence, de l’intelligence, du savoir faire, pour que place soit faite, pour toujours les mêmes à prôner la droite, la gauche, le centre, pour gogos danseurs qui ne savent même plus sur quelle cadence poser le pied, parce que le cerveau ne guide plus.

    Alors que depuis les années 1990, tous nos meneurs de tempo, nous disent qu’ils n’y a plus de gauche, ni de droite…d’ailleurs pour cette raison que Bayrou a monté son MODEM, et que depuis, il ne sait plus lui même où il a le croupion.

    Tout trouvé le mariage avec un Macron, sang neuf, qui se dit aussi au milieu de rien. sauf que se sont les « vieux » qui sont derrière, plus de chance Macron, que Bayrou en son temps.

    En fait pour voter ; le choix est simple.

    Nous avions un DE GAULLE, qui a fait de la France à la sortie de la guerre, un pays libre, fier, un pays qui a retrouvé ses frontières, le plein emploi, envié du monde entier, et respecté du monde entier…
    Plein emplois, pouvoir d’achat, 4 semaines de vacances, joie de vivre, humour, espoir en l’avenir, fier d’être français etc… etc….

    1981 Mitterrand arrive, 1982 la France crève de faim, 1985 Coluche ouvre son premier restau du cœur…(du provisoire disait-il alors)..

    Depuis tout va à volo, cohabitation, gauche, droite, droite gauche….puis centre…
    Rien n’y fait, inlassablement nous votons pour ceux qui jour après jour nous mettent la tête dans le mur…

    Plus de frontières, plus de pays, plus de monnaie « à part une bâtarde », plus d’emplois, 7 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, des travailleurs pauvres, des SDF qui crèvent chaque hiver sous des cartons de fortune sur les trottoirs de Paris, et des suicides à la pelle…pour terminer sans dents, et en guerre sans aucune déclaration…et pays devenu la risée du monde entier…

    Les jeunes politiques d’hier, sont devenus vieux, et la montée du mur doit continuer…
    Solution pour les sangs vieux, trouver un sang neuf…

    Lui aussi à son tour tout comme ses aînés parlent aux jeunes…et parle de plein emploi, alors que l’hémorragie de la perte d’emplois est toujours ouverte…nous savons d’ores et déjà que des pertes d’emplois vont s’étaler jusqu’en 2019..

    Ce sang neuf se dit en marche, mais vers quoi ?
    Vers quel avenir?
    Dictature du MARCHE OU CREVE?????

    Ou aussi comme l’a si bien dit ce même Macron  » sang neuf », fin 2015 alors invité chez Bourdin qui lui signalait que la SNCF en 2016 allait perdre 1.400 emplois : que c’était le « jeu de la destruction-construction »…

    Jeu dont nous sommes les pions depuis 35 années ????

    Nous n’avons plus de référendums, lorsque nous votons, nous avons alors droit à la calculette magouilles, pour qu’ils continuent de s’en mettre plein… les fouilles.

    Et maintenant c’est la justice qui s’en mêle, parce que les sondages ne vont pas dans le sens voulu.

    Quand un ras le bol généralisé fait qu’il est juste le moment d’essayer 5 années un parti, qui dit ; que des possibilités existent pour sortir la France de son marasme …..

    Mais ne sommes nous pas déjà dans ce que précise cet article  » Les juges faiseurs de présidents :

    « Celui de la négation du peuple, celui de la négation de la France, celui de la négation de la démocratie, la vraie démocratie »

  4. JpB dit :

    C’est clair , les poursuites engagées par les représentants du » Mur des Cons » sont cousues de fil….rose.

    Quand on pense que le PS est le parti qui a le plus grand nombre d’élus condamnés….

    Grattez un peu le vernis de la gauche, le stalinisme apparait aussitôt !

  5. Muriel dit :

    C’est clairement une dictature politico judiciaire mise en place par des socialopes à la ramasse.

Laisser un commentaire