Anne-Sophie Lapix indigne de sa mission d’information

Rédigé par LeRectificator le 12 avril 2017.

Ce 11 avril 2017, Anne-Sophie Lapix (Emission C à vous) a fait preuve d’une telle malhonnêteté intellectuelle face à Florian Philippot, qu’elle mérite le prix spécial de la propagande du système. Nous retraçons l’acharnement d’Anne-Sophie Lapix au cours de cette interview surréaliste, tant la caricature dépasse tout ce que les citoyens les mieux informés pouvaient encore imaginer.

Interrogé à propos de la réponse de Marine Le Pen sur le Vel d’Hiv, Florian Philippot rappelle que Marine Le Pen répondait à la question d’un journaliste en affirmant la position gaulliste, sommes toutes classique. Mais Anne-Sophie Lapix veut faire passer l’idée qu’il y a une stratégie de la provocation dans la communication du Front National, notamment sur une certaine lecture de l’Histoire. Philippot ne se laisse pas piéger : Marine Le Pen n’a pas lancé le sujet, elle a simplement répondu à la question d’un journaliste. Affaire classée.

Anne-Sophie Lapix attaque donc sur le thème de « la petite blague ». Elle ose, mais ils osent tout c’est connu, repasser les images d’une des multiples mauvaises petites blagues de Jean-Marie Le Pen (2010), alors que Le Président d’honneur du Front National a été exclu en 2015, en essayant de transférer la provocation du père sur la fille au motif qu’elle est une « Le Pen ». Pitoyable ! Mais Florian Philippot la renvoie en « hors sujet ». Marine Le Pen n’a pas fait de provocation, elle n’a fait que formuler la position gaulliste, réaffirmée par tous les présidents de la République jusqu’à Jacques Chirac, et rappelée par tous ceux qui ne veulent pas justifier le maréchal Pétain, dont Pierre Bergé. Affaire Classée.

Anne-Sophie Lapix tente alors le mensonge historique : « le FN a été fondé en partie par des collabos » affirme la sainte nitouche. Que c’est pas beau de mentir comme ça Anne-Sophie ! Florian Philippot rétablit la vérité : « vous devez confondre avec le PS, effectivement fondé par des collaborateurs, dont François Mitterrand ». Raté, alors elle veut amener Florian Philippot à se contredire sur le général de Gaulle en ramenant sur le tapis un sujet complètement hors de propos, l’abandon des Harkis. Philippot rappelle simplement la continuité juridique de la France sur ce cas précis, mais sans aucun rapport avec le Vel d’Hiv. A nouveau hors sujet. Affaire classée.

Au total 8 minutes de pression médiatique sur cette question sans intérêt dans la campagne présidentielle (la moitié de l’interview !), pour égratigner le Front National, mais elle n’y parvient pas. La malheureuse Anne-Sophie Lapix ne parvient qu’à se ridiculiser. Il faut dire que depuis le temps que les menteurs professionnels contrôlent les émissions grand public, les responsables du Front National ont eu le temps de s’entraîner à leurs méthodes de voyou.

Au final, Anne-Sophie Lapix s’étale lamentablement et donne un exemple sur les méthodes radicalement anti-démocratiques de cette race de pseudo-journalistes qui se veulent les chiens de garde de la bien-pensance. Prétentieuse et lamentable Anne-Sophie Lapix !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. WALLE dit :

    une journaliste merdiatique qui est à la botte du pouvoir socialiste comme le furent de nombreux collabos

  2. corbackblack dit :

    Je crois que l’on confond de plus en plus Journaliste et animatrice.
    Lapix en est un exemple car, »normalement »,un journaliste informe du mieux qu’il peut,il ne va pas au milieu des tas d’immondices répandus par telle ou telle catégorie d’individus pour faire le « buzz »,mais déroule ses questions sur le sujet actuel,soit:le programme des partis interviewés.
    Car le pire c’est que dans les jours qui suivent,les mêmes (pseudo journalistes) se plaignent du fait que les candidats ne parlent pas de leur programme…….

  3. Muriel dit :

    Lapix, Cohen, etc…les journalopes bobos-gôchos surpayés des médias de la Ripoublique…..A virer !

Laisser un commentaire