Emmanuel Macron : un chemin vers la déchéance française

Rédigé par 1000itant le 12 avril 2017.

En autorisant la vente de la branche énergie d’Alstom (80 % du chiffre d’affaires de la société dont dépend la maintenance de notre dissuasion nucléaire) au géant américain General Electric, le ministre de l’économie Emmanuel Macron a déjà posé les bases du démembrement de notre défense nationale, et par conséquent a déjà fissuré les conditions de notre liberté. Dès lors, comment pouvons nous douter que cet homme inculte, immature et manipulé, une fois élu (sans programme !) à la présidence de la République, ne poursuivra pas son œuvre criminelle ?

Dans le même temps, le gendarme international américain, le plus mauvais qui soit si nous mesurons sa responsabilité dans le chaos du moyen-orient (500 000 morts civils, 10 millions de personnes exilées au bas mot), arme un État en voie de muter vers une dictature nationale islamique, la Turquie. Et nous assistons, aveuglés par les guirlandes d’une pseudo-campagne présidentielle, au remake du scénario catastrophe dans lequel une France désarmée par les socialistes corrompus, manipulée par des médias de propagande, n’aurait d’autre recours pour se protéger d’un voisin instable, populeux et armé jusqu’aux dents, que de faire appel au «sauveur-menteur» américain. Une odeur de déjà vu. Il est encore temps de dire NON à la supercherie d’Emmanuel Macron, qui n’est qu’une suite aujourd’hui démasquée à la supercherie de François Hollande.

Comment ne pas voir que le chemin qui va de François Hollande à Emmanuel Macron est le même que celui qui a conduit la France d’Edouard Daladier à Paul Reynaud ? Attention, il y a un Pierre Laval en embuscade, dans le genre socialiste, affairiste, frustré, et en mal de vedettariat : en l’occurrence, un Manuel Valls ferait un très bon candidat. Comment ne pas se souvenir du soutien apporté par des grosses sociétés américaines, ITT par exemple, au développement de l’appareil de guerre allemand entre 1933 et 1939 ? (revoir à ce sujet l’excellent film «mille milliards de dollars» du regretté Henri Verneuil). Nous avons déjà vécu le scénario d’un voisin voyou et armé par nos prétendus alliés il y a un demi-siècle. Ce prétendu allié n’a d’autre jeu que d’armer nos voisins pour mieux nous déstabiliser, et nous savons comment l’histoire se termine. Ne soyons pas aveugles.

En effet, il est plus que temps de nous souvenir des heures les plus sombres de notre Histoire, car nous sommes en train de les revivre, avec les mêmes causes, et bientôt les mêmes effets si nous laissons les banquiers internationaux et autres Attali manipuler nos hommes politiques, Emmanuel Macron par exemple, nos frontières, nos économies et nos institutions, comme dans l’avant-guerre qui nous a valu une occupation militaire, une guerre civile et les bombardements «libérateurs». Ouvrons les yeux par delà leurs poudres de perlin pinpin d’Emmanuel Macron avant la catastrophe finale, dont nous goûtons déjà les amers prémisses.

Emmanuel Macron est de toutes évidences l’homme du scénario catastrophe qui conduit la France à la corruption généralisée, au désarmement sous couvert d’économies budgétaires, à la déchéance par incompétence, au chaos par abandon, et à la guerre. Sous l’égide du plus mauvais président de la cinquième République François Hollande, il en a déjà enclenché les premières étapes, démontrant ses seuls talents de menteur habile. Emmanuel Macron est le chemin vers la catastrophe. Stoppons le avant qu’il ne soit trop tard. Stoppons Macron, et à travers lui, le lobby affairiste et subversif dont il n’est que le jouet.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Muriel dit :

    C’est aussi le champion de l’immigration massive, de la perte d’identité de la France….bref une façon de l’achever totalement après 30 ans de dérapages..

  2. Thevenet dit :

    Macron, la girouette !

    Suite à plusieurs plaintes internes sur l’islamisme avéré de Mohamed Saou, responsable d’En Marche pour le Val d’Oise, et ses liens étroits avec le CCIF et son dirigeant Marwan Muhammad, connu pour vouloir imposer l’islam en France et créer un délit de blasphème, Macron avait fait marche… arrière en demandant à Saou de se mettre en retrait de la campagne….

    Mais Marwan Muhammad ayant menacé Macron d’appeler les musulmans à voter contre lui, Macron cède aux pressions islamistes et change encore de cap, en remettant à son poste Mohamed Saou……

    Ça promet quand on sait que Macron est pour une immigration sans limite, pour la libre circulation avec l’Algérie… !

Laisser un commentaire