Comme prévu, le PS s’agenouille devant Macron

Rédigé par notre équipe le 26 avril 2017.

8 657 326. C’est le nombre d’électeurs ayant osé mettre un bulletin Macron dans l’urne dimanche dernier. Un théâtre de l’absurde qui a propulsé l’ancien conseiller et ministre de François Hollande en tête du premier tour. Benoît Hamon, porte-étendard officiel du Parti socialiste n’a, lui, recueilli qu’à peine plus deux millions de voix. Dépouillé, humilié, agonisant, le PS s’est rallié en quelques minutes à son bourreau. Prêts à tout pour sauver leurs mandats, les barons socialistes s’agenouillent et pompent la moindre parcelle de vie venue de l’enfant chéri de la banque Rothschild.

La farce s’est enfin achevée peu après 20 heures, ce 23 avril. Le fier Parti socialiste qui détenait toutes les manettes au niveau local et national, il y a encore peu, s’est écroulé comme un château de cartes. Cinq années de hollandisme l’ont confiné au rang de spectateur de la présidentielle malgré le ralliement désespéré d’écolo-gauchistes qui n’auraient pas pu imaginer dépasser seuls la barre risible des 2 %. Le Parti socialiste s’est mué en une secte d’extrême gauche qui fait saliver d’envie les guignols trotskistes dénommés Poutou et Arthaud. Rien de plus. Comme prévu, tous les caciques se sont rangés comme un seul homme derrière Macron à commencer par Cambadélis et… Hollande.

Attendu deux jours après la défaite retentissante des socialistes, leur premier secrétaire n’a pas pu s’esquiver et a atterri dans les studios de RTL. Pas très à l’aise, Jean-Christophe Cambadélis a reconnu que son parti avait atteint « la fin d’un cycle politique » entamé au Congrès d’Epinay en 1971 et qu’ « un débat en temps et en heure » serait mené pour identifier à coup sûr le nouvel ADN du socialisme. Mais l’heure n’est pas aux questions. Il faut faire des ronds de jambe et se coucher pour plaire au nouveau maître de la gauche : Emmanuel Macron. Les socialistes qui n’avaient pas encore quitté le navire s’égosillent pour appeler à faire rempart à Marine Le Pen et à porter ainsi le serviteur de la finance mondialiste dans le bureau présidentiel.

Toujours aussi transparent, Benoît Hamon arrive devant ses quelques partisans dimanche soir et assume la défaite. « Cet échec est une profonde meurtrissure, je mesure la sanction historique, légitime exprimée à l’égard du PS. L’élimination de la gauche par l’extrême-droite signe une défaite morale ». Conclusion il faut voter Macron et porter au pouvoir toutes les idées pourtant combattues par le candidat PS lors de cette campagne. La logique socialiste est toujours aussi spéciale… Mais pouvait-on vraiment attendre autre chose des fossoyeurs de la France ? Le Parti socialiste est un adepte du sadomasochisme. Il maltraite la France lorsqu’il est au pouvoir et est prêt à être fouetté au sang par ses maîtres financiers pour ne pas sombrer complètement lors des défaites.

Hollande-Valls : deux moisissures toujours bavardes

Le « tous contre le FN » bat son plein et on tente d’agréger toutes les ruines alentour pour ériger un front républicain qui ne trompe plus personne. Premier à dégainer, François Hollande sort de sa fausse réserve et déplore qu’ « il n’y ait pas eu de prise de conscience de ce qui s’est passé dimanche ». Pour paraphraser son ex-Premier ministre, le FN est aux portes du pouvoir et les medias comme les responsables politiques n’en font pas assez selon lui pour faire peur aux électeurs en leur susurrant que le fascisme s’apprête à gouverner la France. Comme s’il craignait que son message ne soit pas compris, le futur retraité de l’Elysée s’est invité sur nos écrans de télévision pour une annonce qu’il voulait solennelle. « La mobilisation s’impose mais également la clarté des choix. Pour ma part, je voterai Emmanuel Macron ». Quelle surprise ! Le père vote pour son fils !

Enfin, Valls essaye de revenir dans la partie en se soumettant intégralement à Macron. Il réitère lourdement ses appels du pied et déclare vouloir « participer à la majorité gouvernementale ». Ce gugusse qui s’est fait embobiner par l’adipeux Hollande et son jeune loup se roule aux pieds de la finance. Il n’a rien à offrir sauf la haine que les Français lui vouent et il croit pouvoir remonter sa petite boutique dès mai prochain. Manu ! Bien d’autres socialistes sont sur le coup ! L’heure de la retraite a sonné !

Il n’y aura plus de place en vue pour le maniaque du 49-3, d’autant plus que certains à droite sont déjà en tractation pour prendre un ministère. Fillon est sorti par la petite porte, mais a bien précisé qu’il fallait tout faire pour ne pas risquer une victoire du FN. Triste fin pour un politique qui n’a même pas le courage d’appeler à un vote en faveur de valeurs soi-disant cardinales comme la famille et les frontières. Le front républicain se construit bon an, mal an même si Mélenchon se fait tirer l’oreille. Et pour bien être certain que la victoire soit nette, on tire déjà la sonnette d’alarme en disant que les « électeurs républicains » risquent se démobiliser. Ils oseront tout jusqu’au bout !

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. WALLE dit :

    Pour moi au second tour je ferai barrage à la Ma-connerie après 5 ans d’Hollandouillisme les Français devrait avoir compris ..! Donc pour moi ce sera Marine mais jamais au grand jamais pour un nouveau cancre socialiste

  2. JpB dit :

    Ce n’est vraiment pas une surprise, le vote du PS pour Emmanuel Hollande était prévu de longue date……puisque tout le système politico financier, avec l’appui des juges de gauche, des médias et du grand patronat, avait orchestré les attaques contre Fillon et Le Pen pour faire élire le fils spirituel de Hollande.

    Mais le plus grave, c’est Fillon et les politicards des LR qui, après avoir pleuré pendant 3 mois sur les attaques organisées par Hollande/ Macron, viennent immédiatement lécher les bottes de leur bourreau en appelant à voter pour lui, avant de le descendre à nouveau pour les législatives.

    Mépris des électeurs, déshonneur assumé, contradictions évidentes….rien n’arrête les caciques de la Droite pour tenter de sauver leurs fesses…au détriment de l’avenir de la France

    Que leurs électeurs forcément déçus du résultat et qui ont éte cocufiés en plus par la volte face de leurs dirigeants LR, facent barrage au cauchemar de 5 ans d’Hollande supplémentaire…!

  3. Bluesun dit :

    Marine – Macron, Fillon la queue entre les jambe dit :

    « Qu’il faut voter Macron, « SANS AUCUN ETAT D’AME »

    En effet Macron (et tous les autres bisounoursumps), ne doit pas avoir beaucoup d’état d’âme pour avoir aux fesses, toutes ses affaires qui lui ont causé sa perte, et avec elle ; celle de tout son parti.

    Pas beaucoup d’état d’âme le Fillon, non plus ; pour avoir berné ses électeurs, puis venir leur dire une fois sa défaite assurée de voter pour celui qu’il n’a cessé de dénigrer durant toute sa campagne.

    Jusque là, sans aucun état d’âme, on nous disait pour qui voter, puis voter utile, sans jamais nous préciser pour qui : ladite utilité.

    Les français toujours le nez dans leur habitude de 35 années de déconfiture ont voté sagement pour qui tous les bisounoursumps, leur disaient de voter.

    En 2002, sans aucun état d’âme, les français ont voté Chirac pour cause de directives données.
    Et c’est la mort dans l’âme « retrouvée » que le lendemain matin, ils se prenaient déjà une raclée parce qu’ils avaient juste oublié la sagesse populaire qui dit :

    « de ne rien faire contre son gré, même si c’est l’Etat qui le demande… »

    Le constat est que malgré ce vote dit utile, la vie des français ne s’est pas améliorée, bien au contraire.

    Sarko, monsieur bling bling doublé d’un pinoc, s’est fait dégager pour les raisons que nous connaissons, pâle copie du FN dont il a voulu prendre la place. Et là encore la vie des français ne s’est pas améliorée. Bien au contraire.

    Puis Hollande par soustraction est arrivé à son tour sur le fauteuil de l’Elysée, sa nullité doublé de son incompétence ont fait qu’il s’est dégagé lui même. Lui non plus le « MOI PRESIDENT », n’a pas amélioré la vie des français, bien au contraire.
    En même temps Hollande et les autres n’ont que les compétences que Bruxelles leur demande d’avoir (là aussi sans doute sans aucun état d’âme).

    Mais on le dit tout de même intelligent et doté de beaucoup d’humour. Sa grande intelligence a donc été de formater son poulain Macron tombé du camion de tout ce qui fait le fameux « système », mis en marche depuis 35 années.

    Macron, après avoir pris les consignes de En Marche pour continuer le jeu de la destruction, sans aucun état d’âme quitte son parrain Hollande, et se lance dans la compétition pour attraper la queue du Mickey Elysée, soutenus par tous les bisounoursumps, qui lui laissent le champ libre, alors que tous ceux là se battent depuis des années pour l’ultime place.
    (Etrange et pas normal), mais c’est celui là, le Macron, qui va leur assurer les suites des gamelles et des privilèges.

    Macron lance alors son « mouvement En Marche », (initiales E.M = E. Macron).
    En marche alors vers quoi le Macron ? le même vote utile ?
    Ou alors, comme il le dit si bien sur BFMTV chez Bourdin fin 2015, alors que la SNCF perdait 1.400 emplois, il parlait de jeu de DESTRUCTION-CONSTRUCTION ?????

    La DESTRUCTION, nous savons ; puisque nous sommes dedans depuis 1981.
    Macron, monsieur oui oui, d’accord avec tous ses compères de droite comme de gauche, faisant bourde sur bourde tout en effaçant toute la mémoire de ce qui faisait la France et était la France, va construire quoi à la fin du chantier DESTRUCTION ?

    Macron est jeune, et comme tous nos autres bisounoursumps avant lui parle aux jeunes.

    Pauvres français qui ne voient pas que ça fait 35 ans, que les pairs démolitonmans , n’ont eux de cesse de parler aux jeunes, pour mieux les envoyer sans aucun état d’âme dans le mur des lamentations.
    Les jeunes d’aujourd’hui, n’ont-ils pas vu le chômage de leurs grands parents, ni le chômage et la galère de leurs parents, et pourtant ce ne sont pas les promesses du retour au plein emploi qui ont manquées.

    Devant la délocalisation incessante de nos usines parce qu’il fallait que l’Europe se fasse, nos politiques des années 1990, ont inventé le jeunisme, les 35-40 laissant place pour se rendre à la case pôle emploi (A N P E de l’époque), puis devant la multiplication des chômeurs, nos politiques nous ont dit que c’était (en gros) la faute à pas chance, pour en arriver à dire que les français étaient des fainéants…

    Puis, nos politiques se disent responsables de tout, mais coupables de rien, donc quand la cata arrive, ce n’est jamais de leur faute, c’est toujours celle d’autrui.

    Macron, sans aucune expérience, (il a celle tout de même de ceux, qui ont fait ce que la France est devenue), sans aucun repère que ceux de ses pairs, ne peut donc que continuer le travail pour lequel, il a été parachuté.
    Celui, semble t-il ; de finir le travail DESTRUCTION pour en arriver à la CONSTRUCTION.

    Si Fillon et « tous les autres partis » disent de voter Macron, « sans aucun état d’âme », c’est bien qu’ils savent que Macron, finira le travail mené depuis 35 années, lui aussi sans aucun état d’âme.

    La pilule chômage se mangera t-elle plus facilement parce que le type est plus jeune, yeux bleus et marié à maman ?
    Il est vrai que ça change du grand père Hollande en concubinage avec sa petite fille, lui tout dans le travail de la destruction de l’emploi, s’en allait casque sur la tête rue du cirque l’âme au bout des lèvres. (sans doute le fameux humour Hollande) ?

    La pilule radiation facile du chômage sera t-elle plus facile à avaler parce que Macron, est jeune sans aucune expérience en politique, mais qui ordonnera de prendre un boulot de force pour avoir refusé une première fois parce que pas dans les cordes du candidats ??? Facile la baisse du chômage avec Macron….
    Ou alors prendre la place de Macron, puisque n’importe qui peut faire président de la république?

    Une fois le vote « barrage à Marine » passé, c’est encore le nez dans leur propre déconfiture que les français vont se retrouver.

    Face jour après jour, devant leur destin de misère, à regarder crevards toujours les mêmes à se remplir les fouilles et la panse, quand ceux là mêmes leur parleront de crise et de faute à pas de chance.

    35 ans que les ni droite, ni gauche, se foutent de nous sans aucun état d’âme (parce que nous le valons bien), puis nous demandent d’être nous même la main qui leur donnera le pouvoir de continuer au bout du bout le fruit de leur travail déjà bien entamé.

    Il faut donc avec état d’âme bien réfléchir avant de donner un blanc-seing à un Macron, juste sorti d’une banque.

    Pour que l’Europe se fasse, il fallait qu’il y ait échange, ils ont tous contribué à tuer l’emploi, à tuer notre pouvoir d’achat, (ne pas oublier que l’euro est basé sur le DM, ce qui a eu pour constat dès le lendemain dudit passage que tout a été X par 6,57 sauf les salaires).
    Ce qui fait que lendemain à la brasserie en même temps que le petit café prenait une claque, c’est notre porte monnaie qui s’en prenait une aussi ainsi que tout le reste des courses.

    Des français et de la France, nos bisounoursumps, n’en ont rien à « cirer », en 35 ans d’un pays riche, ils en ont fait un pays riche en pauvres, en SDF, en chômeurs, en travailleurs pauvres, en suicides, en plus d’espoir…

    Alors pour juste le plaisir d’une soirée, faire barrage à Marine, c’est cher payé pour continuer avec tous ceux que nous avons dégagé par le vote des primaires.

    Nous les avons dégagé pour cause de mécontentement de leur travail, et les voilà tous derrière Macron comme des morpions pour continuer la même chose…

    Pour essayer juste 5 années le retour de nos repères, de nos valeurs, de notre emploi, de notre pouvoir d’achat, il faut avoir la volonté d’un état d’âme…

    Reste quelques jours pour écouter, entendre, lire les programmes pour éviter au petit déj du lendemain d’avoir encore une fois le nez dans la déconfiture…

    Et ne pas oublier que tout le monde sait que « les dettes » réduisent l’homme libre en esclave..

    Depuis 35 années, sans aucun état d’âme, ils oeuvrent à la creuser la dette…

    Et c’est dans nos poches qu’ils viennent aussi creuser…
    Macron, pour cela parle d’augmenter la CSG, la TVA, veut enlever les fonciers aux propriétaires pour mieux les remplacer par un loyer « fictif » etc..etc…méthode Macron, pour continuer de nous arracher les dents qui nous reste..

    Marine, dit comment faire entrer l’argent, pour éviter de continuer à nous saigner à blanc…

    Une question se pose tout de même, ça fait 35 années que tous nos ravis de la crèche, nous disent lors des élections aimer la France, puis une fois le fessier bien placé, la France ils en n’ont plus rien à faire.

    Et quand une fille comme Marine, vient dire comment sauver la France et les français de la noyade que tous les autres ont savamment orchestré, là ; étrangement, ils font tous barrage…

    BARRAGE, c’est bien ce que l’on fait quand on veut remplir quelque chose d’eau ?????
    Donc sans aucun état d’âme, tous nos bisounoursumps, veulent noyer la France dans un tout Europe-mondialisation.
    Et la seule qui dit ne pas être d’accord, est à abattre…

    Le choix est entre nos mains….pour éviter d’être au bout des 5 ans sur le point de non retour….

    Ce sont nos vies qui sont en jeux, et avec Marine, se sont leurs gamelles et pansent qu’ils vont perdre,

    là, et là seulement….. est leur état d’âme…

  4. Bluesun dit :

    Et à tous ces donneurs de leçons, dont le ricochet de leur travail durant 35 années font que leur constat est qu’il faut faire barrage à Marine LE PEN….

    S’ils avaient été à la hauteur de leur tâche, il devenait impossible à Marine de faire un tel carton…

    Ils emble aussi vouloir nous faire oublier, que les conseilleurs ne sont pas les payeurs…
    Et pourtant dans le genre faire barrage, ou vote utile, ce n’est pas faute d’avoir déjà donné. Mais, il est vrai que les français sont des veaux à broyer.
    En même temps, plus ils se font broyer, et plus ils rentrent dans la machine.

    Nous citoyens, payons pour leur donner nos dents, payons pour leur grande incompétence, payons pour leur grande incapacité à gouverner, et devons payer encore et toujours à cause de leur conseil du vote utile, ou du vote barrage….

    Mais après ???? on fait quoi ????
    l’emploi revient ? le pouvoir d’achat est de retour ?
    Terminé Paris plage, c’est retour aux 4 semaines de congés payés et l’argent qui va avec ?
    C’est la fin des restau du cœur ??? et tout le monde remange à sa faim ?
    C’est le retour aux soins pour tout le monde, et aux médicaments total remboursés qui vont avec ????
    c’est la fin de la guerre ????
    c’est tous français à l’identique ????
    Bref, le retour à tout ce que vous avez saccagé en juste 35 années…?

    Pas vraiment, à entendre votre poulain Macron !!!!!

    Semble plus formaté, pour durcir la mélasse bisounoursumps pondue depuis 35 années.

  5. Bluesun dit :

    La colère de Macron à l’encontre de Marine parce que la fille a eu le courage d’aller à la rencontre des employés de Whirlpool au lieu de faire comme Macron ; aller dans l’ignorance desdits employés…

    Mais en portant sa colère, Macron montre son vrai visage, visage de dictateur, visage de mauvais, de coléreux…
    Il se voyait déjà en postérieur sur le fauteuil, et voilà que Marine fait le vrai boulot, aller à l’encontre de la vraie souffrance..

    Décidément le chouchou de ses pairs, n’est pas à la hauteur, n’a pas l’envergure, n’a pas de self contrôle, ce n’est certainement pas ça qu’il faut mettre aux commandes de l’Etat.
    Beaucoup trop dangereux le Macron-Hollande…

    Si les copains d’Hollande disaient de lui que c’était un testicules molles, Macron copie conforme semble avoir la dangerosité de la jeunesse, de l’inexpérience, du non savoir, du non repères.

    Etre juste jeune à l’œil bleu, on le voit bien ne suffit pas pour faire président de la République, même si c’est le dieu argent qui mène la danse…

    Car cette danse là, pourrait bien être macabre….

Laisser un commentaire