Macron ou le président anti-pauvres

Rédigé par notre équipe le 27 avril 2017.

Auteur d’un discours au soir du premier tour aussi vide que sa campagne, Macron a commencé tranquillement sa promenade de santé qui doit le mener à l’Elysée pour reprendre le bail de son compère Hollande. Au programme : pas d’intervention publique de prévue et beaucoup de négociations de couloir pour former un gouvernement de parvenus et de traitres. Mais voilà, une de ses rares rencontres avec la populace, c’est-à-dire avec les Français qui ne vivent pas dans des palaces 5 étoiles, a brusquement montré la vraie nature d’un homme qui n’aime décidément pas les pauvres.

Critiqué par tous pour ses envolées lyriques sur son libéralisme sans limite, Macron est à l’aise avec le secteur privé, mais seulement avec une toute petite partie de sa composante. Il s’entend comme larrons en foire avec les grands patrons du CAC 40 qui le lui rendent bien puisqu’ils font tous campagne pour lui. Macron aime la réussite et souhaite que les jeunes entrepreneurs français aient l’ambition de devenir « milliardaires ». Un objectif qui suinte le fric et seulement le fric et qui est défendu avec naïveté par le nouveau Hollande en disant que « la volonté de réussir à tout prix » est plus important que tout. Peu importe les moyens et la morale, il faut faire son trou coûte que coûte…

Macron pour le fric…

Et Macron applique son message à la lettre depuis plus d’un an. Il affirme, il infirme, il dément, se perd et désespère. Il ne sait même pas s’il est socialiste. Il est ce qu’il pense devoir être en fonction de son auditoire. Un auditoire généralement bien cravaté qui parle en anglais de la croissance du PIB mondial. Lorsqu’il faut rencontrer des ouvriers (qui peuvent faire une croix définitive sur leur travail) et des smicards de tout horizon, les insultes fusent de la part du banquier d’affaires, et les médias ne peuvent cacher le mépris qu’inspirent les moins aisés à leur cher Emmanuel. Macron n’est pas anti-pauvreté, il est anti-pauvres. Le socialisme new look est détestable, mais au moins il fait à peine semblant.

Les gueux ou les sans-dents – c’est selon les sensibilités – sont depuis plusieurs années partis à juste titre au Front national et dans une moindre mesure chez Mélenchon. Pour éviter que les électeurs du tribun de gauche ne votent au mieux de leurs intérêts et mettent un bulletin Le Pen dans l’urne au second tour, les équipes de Macron avaient annoncé une rencontre avec les salariés de Whirlpool du site d’Amiens. On fait mine de découvrir la désespérance des salariés, on gueule un bon coup sur des airs comme « le changement, c’est maintenant » et on récupère des voix en attendant de faire grossir le nombre de chômeurs. C’est facile ! Même Hollande avait réussi !

Mais Macron a beau être une mouture plus jeune de mimolette, il est aussi une version plus friquée et mondialiste. Les prolos le dégoûtent. Se rendre sur des sites sinistres remplis de CGTistes qui veulent garder leur boulot, c’est vraiment trop difficile. Il se réfugie alors à la chambre de commerce de la Somme pour discuter avec l’intersyndicale alors qu’il était attendu sur le site menacé de délocalisation en Pologne. Navrant ! Celui qui se rêve président n’ose même pas braver une foule de salariés qui souhaite avoir des réponses précises sur leur avenir et sur la vision économique de leur peut-être futur président. Macron se planque loin des caméras et des types en jeans et chasubles, laissant ainsi la place à… Marine Le Pen.

…Le Pen pour l’emploi

Loin devant dans l’électorat ouvrier, Marine Le Pen s’offre un déplacement imprévu, sur les terres de Macron et est acclamée par les salariés présents sur le parking. Une réception chaleureuse qui n’est pas due à des « promesses intenables » qu’aurait faites Marine Le Pen, mais grâce à une politique globale qui sauvera les emplois industriels français si elle est élue le 7 mai prochain. Sentant que la situation lui échappe, Emmanuel Macron quitte les ors de la chambre de commerce et se rend lui aussi sur le parking de Whirlpool. Ce qui devait arriver s’est produit. L’agent d’Attali est hué et on entend de nombreux « Marine présidente ! » alors qu’il tente piteusement de justifier son absence jusqu’ici.

Contraint et forcé de venir pour ne pas laisser tout l’espace à Marine Le Pen, Macron a une nouvelle fois révélé son vrai visage. Celui d’un homme qui veut être élu par les Français, mais qui ne daigne même pas écouter leurs problèmes. Macron, l’homme lancé par un Attali qui vient de déclarer sur LCI que se qui se jouait à Amiens relève de « l’anecdote » indigne d’une campagne présidentielle. Pas certain que les 300 salariés qui vont perdre leur travail parlent également d’anecdote. Mais pour les champions de la mondialisation que sont macron et Attali, l’important n’est pas là !

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Jean Batignolles dit :

    Macrollandouille fils de Gland1er

  2. WALLE dit :

    Le tour de magie de l’enfumage merdiatique à de nouveau fonctionné..! après la Hollandouillerie nous allons avoir pire ..la MA-CONNERIE et ses sbires ..!

  3. JpB dit :

    Bien analysé .

    Macron c’est un langage abscon, se contredisant sans cesse pour tenter de séduire ses auditeurs du moment, un discours et un programme flous et démagogiques à géométrie variable.

    Macron c’est un tricheur patenté, sa déclaration patrimoniale en étant la preuve flagrante ( mettant en débit ses dettes mais omettant en crédit ses créances ).

    Macron c’est le bradeur de l’économie au profit de la Finance ( voir le rachat d’Alstom par General Electric via la banque Rothschild, la vente de SFR à son ami Drahi, planqué fiscal notoire, la vente de l’aéroport de Tououse , bénéficiaire, aux chinois),

    Macron c’est le chantre de la mondialisation et de l’europe de la finance au détriment du peuple et de la nation française,

    Macron, enfin, c’est la volonté d’une immigration massive pour des salaires à bas coûts offerte à ses amis du Cac 40, et par là même la destruction complète de l’identité, des valeurs et de la culture françaises, qu’il méprise.

    MACRON, C’EST L’ANTI FRANCE,

    MACRON C’EST L’ANTI FRANCE., C’EST LE CAUCHEMAR DE 5 ANS DE PLUS D’HOLLANDOUILLE ,

    Une seule solution : MARINE !

  4. Muriel dit :

    MICRON = la marionnette des Attali, Sorros, Minc, Bildeberg, French American Foundation, du Siècle, Rotschild….bref de la Finance internationale , de la mondialisation, de l’Europe des technocrates, de l’immigration sans limite ….se foutant complétement des conséquences pour la France et son peuple

    Votons Marine !

  5. amazonia dit :

    LA MA-CONNERIE . EN MARCHE .
    IL va se casser la gueule ! a force de mensonges ++
    MACRON . le super menteur !
    IL ose parler et dire qu’il faut agir ? sur paradis fiscaux ?
    SALE MENTEUR DE BANQUIER RIPOUX .
    MACRON BANQUIER . LUI même
    sait très bien que tous les PARADIS FISCAUX
    SONT TOUS .UN DES ROUAGES DES BANQUES qui depuis
    la création des BANQUES fonctionnent ainsi . Réalité 100%
    Même chose pour les Agences de notation !au service
    des Banques .
    LES ELITES MONDIALISTES MILLIARDAIRES et AMIS BANQUIERS
    LES EQUARISSEURS DE PEUPLES COMPLICES .
    2 MONDES
    Celui du HAUT = les charognards prédateurs ESCLAVAGISTES
    Celui du BAS =les Gueux / Plébéiens comme ILS DISENT
    LA POPULACE = qui n’a pas la vocation a être instruite .
    MACRON /MONARC DE L’ENFER .
    LUI FAIT PARTI DU MONDE DES TENEBRES DES BANQUES
    PARADIS FISCAUX . MËME SOUPE . TOXIC
    MACRON . nous prend TOUS pour des CONS . CQFD
    POUR FRANCE FIERE ET LIBRE ?
    URGENT . MARINE PRESIDENTE . OUI

  6. Thevenet dit :

    Après les sifflets à Whirlpool, exemple même du désastre de la mondialisation et de l’Europe de la finance prônées par le clône d’Hollande, le banquier découvre le 95…..

    « Mme Le Pen ne peut pas venir dans un quartier comme celui-ci » lance t’ il à Sarcelles

    Ha Ha Ha ….!!

    Les médias qui ont présenté sa visite à une petite association de quartier déshérité….ont juste oublié de dire que….
    l’association qui le reçoit à Sarcelles est financée par Bettencourt, JP Morgan, Total, Société Générale…

    MACRON, UNE VRAIE MARIONNETTE !

Laisser un commentaire