Pour un chrétien, Emmanuel Macron n’est pas le moindre mal, mais le mal absolu

Rédigé par Philippe Lesage le 04 mai 2017.

La « reductio ad hitlerum » tentée par le candidat Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane contre Marine Le Pen ne fonctionne pas ! Car quelque chose a changé en France : désormais, les Français voient les grosses ficelles de la propagande du système. Pire, les appels à l’Histoire avec un grand H du candidat Emmanuel Macron le réduisent lui-même ad hitlerum, bien davantage que son adversaire politique. Démonstration :

Eugénisme, euthanasie et utopie prométhéenne sont au programme d’Emmanuel Macron, dans la droite ligne des « avancées sociétales » de François Hollande vers le meilleur des mondes. Terra Nova frappera encore plus fort a promis Pierre Bergé ! Alors que Marine Le Pen dénonce les avortements pour raisons économiques qui représentent 45 % des 220 000 IVG pratiquées chaque année en France, et les 97 % d’avortements eugéniques pratiqués contre les personnes atteintes de la trisomie 21, Emmanuel Macron entend soutenir la propagande du système (planning familial) pour la culture de mort, accélérer la libéralisation du commerce reproductif (PMA), l’esclavagisme des mères porteuses (GPA), et développer sa police des mœurs en optimisant le délit d’entrave numérique voté par le PS, qui en plus d’être une atteinte à la liberté d’expression, interdit la solidarité citoyenne au profit de personnes en profonde détresse. Qui a dit « reductio ad hitlerum » ?

Avec Emmanuel Macron, la surveillance de masse justifiée par les vagues d’attentats qui ne manqueront pas d’advenir avec le flot immigrationniste qu’il appelle de ses vœux, s’imposera, ses discours hystériques à la Mussolini en font foi. D’autant plus que comme tout dictateur qui se respecte, la totalité des médias et la totalité des banques, puisque les uns sont la propriété des autres, le soutiennent ; pire, il en est le jouet immature, inculte et manipulé. Tout le monde est donc prié d’applaudir à la fin du discours. Pour couronner le tout, Emmanuel Macron veut soumettre l’Europe à l’Euro fort, c’est à dire à l’Allemagne. Qui a dit « reductio ad hitlerum » ?

Avec Emmanuel Macron, nous auront la grande alliance musulmane avec l’Arabie Saoudite, le Quatar et l’Algérie, comme à la belle époque un certain Adolf flirtait avec le grand mufti, allant jusqu’à vanter la virilité de la religion mahométane, dont la sensibilité salafiste n’hésite pas à décapiter les homosexuels et à lapider les femmes adultères. Soutenu par son parti unique, car Emmanuel Macron rejette les clans PS, LR ou UDI, le leader charismatique de la marche en arrière ne demande qu’à se rabibocher avec la Belkacine, celle du retrait obligatoire des enfants de leur famille, afin de les déconstruire et les rééduquer dès avant l’âge de trois ans. Qui a dit « reductio ad hitlerum » ?

La reductio ad hitlerum fonctionne d’autant plus facilement avec le candidat Emmanuel Macron qu’il perd ses nerfs quand il est contredit, comme avec les ouvriers de l’usine Whirlpool d’Amiens par exemple. Les journalistes qui prétendent que Macron est « le moindre mal » pour convaincre l’électorat chrétien sont embrumés dans les vapeurs de Satan. Emmanuel Macron défend toutes les options du mal absolu, celles qui détruisent l’Homme au lieu de l’aider à se construire. Aucun Chrétien ne peut en âme et conscience donner sa voix à Emmanuel Macron.

Déjà une remarque sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Aucun Chrétien ne peut en âme et conscience donner sa voix à Emmanuel Macron.

    Et après le débat d’hier soir, « Marine – Macron » on peut dire aussi qu’aucun humain ne peut en son âme et conscience donner sa voix à Macron.

    Surtout quand on apprend qu’un des soutiens de Macron, sont les frères musulmans….

    Nous avons du soucis à nous faire pour nos vies et celles de nos enfants.

    Macron, semble alors convié à la table du diable. 35 ans que nos politiques semblent flirter avec celui-ci, et le voilà qui arrive en puissance par le biais Macron…

    35 ans du rien n’est grave, tout est permis, et du laisser faire, font que nous en arrivons à faire de l’occident l’orient…

    Si Marine ne l’emporte pas dimanche, nous allons être sur le point de non retour, du changement durable et pour notre grand dommage (pour le malheur, il faut voir le mandat Macron), ce durable là, tournera au définitif.

    35 ans que nous votons pour des échantillons de changement, nous avons vu par ces petites touches notre paysage visuel changer, en même temps que changeait notre pays pour en arriver à l’effacement…

    Effacement total, puisque Macron en sortant de sa loge après le débat disait vouloir à la fin de son mandat effacer le parti de Marine.

    Après lesdits échantillons, nous allons avoir tout le coupon de tissus….

Laisser un commentaire