Attentats : combien de morts avant une réponse ?

Rédigé par notre équipe le 24 mai 2017.

Les attentats se suivent et rien ne change. De Paris à Londres, de Manchester à Saint-Pétersbourg, les terroristes islamistes se jouent des services de renseignement et des forces de l’ordre. La peur laisse place à l’incompréhension. On allume des bougies au milieu de bouquets de fleurs et on attend. On attend le prochain attentat sans même oser dresser un diagnostic pourtant indispensable aux sociétés européennes ne veulent pas mourir sous les coups des musulmans intégristes.

Un concert comme il y en a des milliers chaque jour en Europe. Une icône de la jeunesse se produit devant ses fans. La foule sort heureuse et dans un souffle aussi violent qu’inattendu, des dizaines de vies sont brisées. Le terrorisme vient une fois encore de frapper et un goût amer envahit de nouveau des téléspectateurs démunis qui assistent presque en direct à ce chaos meurtrier.

Les chaînes « d’information » en continu lancent des éditions spéciales dans lesquelles rien n’est dit, mais l’angoisse s’infiltre dans tous les pores de notre chair. Des pseudo experts s’installent sur les plateaux et expliquent toujours la même chose. Le pays touché est plus ou moins engagé dans la lutte contre l’Etat islamique. Ce n’est pas la première fois que les intérêts de se pays sont frappés ou menacés. La population est malheureusement habituée à ce genre d’événement. L’enquête a d’ores et déjà commencé et on vérifie si le suspect a agi seul ou avec des complices. Entre temps, le décompte des victimes s’allonge. La conclusion reste toujours la même : « la question n’est pas de savoir si les islamistes vont encore frapper, mais quand ils vont frapper ».

Est-on entré dans un cycle mortifère sans fin ? La France en premier lieu, et les autres pays européens sont-ils condamnés à subir des attaques terroristes jusqu’à l’écroulement d’un des deux camps ? Force est de constater qu’un seul camp se bat malgré la « guerre » déclarée par Hollande le mou et son successeur Macron pantin Ier. La riposte n’existe pas. Le semblant de guerre mené en Irak et en Syrie est une parodie qui n’a des effets que grâce à l’action sérieuse des troupes russes. La France largue des bombes dans le désert syrien grâce au soutien logistique des Etats-Unis et nos politiques croient que cela va empêcher de nouveaux attentats sur notre sol.

Déni de réalité

L’attentat de Manchester a été perpétré par un ressortissant britannique de confession musulmane. Pauvre raté déjà bien identifié par les services, il a finalement conclu sa misérable vie en emportant des dizaines d’innocents dans son ultime acte de perdition. Les médias s’étonnent encore qu’un autochtone puisse commettre un massacre contre ses propres concitoyens. Des médias qui adorent souligner qu’il existe des convertis à l’islam parmi les individus régulièrement arrêtés. Il ne faut surtout pas pointer l’islam du doigt et pour cela la mise en exergue de phénomènes plus marginaux est requis.

Que donc faire avec l’islam et les milliers de radicalisés qui circulent et complotent librement en France ? A chaque fois, le terroriste est connu des services de renseignement, à fait l’objet d’une enquête, est fiché S (pour la France), mais n’a malheureusement pas pu être arrêté avant son passage à l’acte. Rajoutons qu’il s’agit toujours de multirécidivistes qui sont dehors au lieu de moisir en prison. Quand on disait que Taubira et ses acolytes sont des irresponsables…

Après l’attentat du Bataclan qui a laissé sur le carreau plus de 130 victimes en plein Paris, l’espoir d’une réaction forte contre tous les individus repérés et prêts à passer à l’attaque est né. Et en fait rien ! L’Etat d’urgence n’a eu des effets qu’en surface alors que l’heure est venue à la neutralisation de tous les fichés S et de leurs soutiens. Comment expliquer qu’un Etat comme la Russie, qui abrite une forte communauté musulmane, qui est détesté par des dizaines de milliers de musulmans à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières ne soit frappé que si rarement ? Les attaques qu’elle subit sont meurtrières, mais restent peu nombreuses. La Russie, elle, protège sa population et met un point final aux terroristes en herbe. Une politique qui est la seule efficace contre des individus qui ne souhaitent que tuer et être tués.

La lutte contre le terrorisme est une guerre. Une guerre se mène jusqu’à la victoire. A force d’attendre passivement, la France et les autres pays européens se retrouvent dans la position de l’armée française en 1939. Postés sur une ligne Maginot, ils ne voient pas que sans réaction forte, la défaite les attend à coup sûr.

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Ces types d’événements sont art de vivre dans les pays musulmans.

    Décapitation, règlement de compte à coup de couteau, extortion de bien, intimidation, etc etc…

    Nos gouvernements ont délocalisé ces peuplades arrièrées chez nous, maintenant ils ne font que reproduire ce qu’ils font chez eux depuis 4000 ans.

    Ils sont beaucoups trop nombreux pour pouvoir prevenir et agir efficacement.

    Le cochon est dans le maïs.

    Ca ira de mal en pire car l’occident cherche à exploiter toujours plus leurs resources en les laissant rentrer encore plus nombreux et encore plus rancunié.

    C’est foutu !

    Ca sera la soumission ou le soulèvement.

    Point barre.

  2. Mattias dit :

    Bla bla bla…. aucune analyse de fond ! Le terrorisme c’est un peu plus complexe et trouble que ça….

  3. JpB dit :

    Il y n’ a qu’une seule solution et elle est évidente :

    Vu les 10 000 fichés S, les 17 000 radicalisés en France et les 3 000 djihadistes qui sont en train ou vont revenir du moyen Orient,
    pas possible de surveiller tout ce monde,

    Il faut en 1er expulser tous les radicalisés étrangers de France et les bi nationaux liés au djihadisme, les imams et salafistes prônant la haine, et concentrer le travail de renseignement sur ceux qui restent. C’est le bon sens même !

    Et bien sûr en finir avec cette immigration massive de clandestins à majorité musulmane.

    C’est exactement le programme du FN.
    Les Français n’en veulent pas ?
    Et bien qu’ils s’abstiennent de pleurer à chaque attentat.

    • Muriel dit :

      Oui….à chaque attentat, toujours la même phrase : « il était connu des services de police « …..

      Et on ne fait rien….

      Jusqu’à quand ?

  4. Total recall dit :

    Les libanais nous avaient prévenus il y a 30 ans déjà, les bombes de rue sont consubstantielles à l’Islam, modéré ou pas, car la tendance radicale est inscrite dans les 120 et quelques prescriptions de crimes contenues dans le Coran. Cette tendances trouvera donc toujours à se justifier, quelque soit la mosquée.

    Remercions les juges du Conseil Constitutionnel qui ont censuré la suppression du regroupement familial, nous leur devons les morts du Bataclan. Raymond Barre avait déjà vu le coup venir, et c’était avant 1980 ! Le mensonge public a encore 5 ans de présidence Macron devant lui, sauf catastrophe anticipée, que personne ne souhaite.

  5. Bluesun dit :

    Marine seule, semblait au moins avoir une solution…

    Mais il a fallu faire barrage à Marine, et vivre comme le préconisait Hollande, avec la peur, mais pas la domination de la peur…

    Hollande de passage s’en est allé…fier de son bilan de fin de mandat….

    En attendant c’est au nouveau gouvernement de trouver la solution, pour faire que nounours, bougies, fleurs et larmes ne remplissent plus les trottoirs, éviter aussi que nous soyons tous Charlie, Bataclan, Manchester etc…etc…

    Ce n’est pas en acceptant de vivre en deuil permanent, et en acceptant de s’habituer à « la guerre », qu’il faut vivre, mais juste qu’il fallait dire dès le premier attentat, PLUS JAMAIS CA »…

    Pourtant ,Marine n’a cessé de le dire durant toute sa campagne, et le leitmotive des journaleux et des politiques n’a été que de faire barrage…à Marine…

    Sans doute plus facile de faire barrage à Marine, en agitant le chiffon de la peur, que d’avoir peur d’une guerre fantôme avec morts visibles…

    35 ans que les citoyens disent que l’insécurité est montante, 35 ans que ceux qui nous gouvernent disent que tout va bien, et le pire est ; que nous avons sorti des urnes le même en plus jeune…le fameux sang neuf aux yeux bleus…

    Attendons de voir ses solutions radicales pour enrayer ladite guerre.

  6. Le-civilisqteur dit :

    Mattias,

    Tu nous dis que le terrorisme « c’est un peu plus complexe que ça »…

    Un immigré ou enfant d’immigré qui est devenu un véritable citoyen de sa nouvelle ou de sa deuxième patrie d’accueil

    Pour X ou Y raisons s’improvise soldat « artisanal »

    et se met à tuer des personnes qui n’ont pas encore la moindre notion de « géopolitique », comme Saffie Rose Roussos, 8 ans par exemple.

    Comment il peut y avoir de la complexité dans cette stratégie médiocre, marginale et tragique ?

    Un véritable soldat ne combat pas sans une déclaration de guerre et ne combat que d’autres soldats ou « forces armées » en prenant soin de respecter scrupuleusement ou autant que faire ce peu, la Conventions de Genève.

    Quand tu nous dis « trouble ».

    Il n’y a pas de trouble, nous savons que des dirigeant de notre république bananière de FRANCE magouilles avec les dirigeants hautement corrompus des pays musulmans.

    Aussi, il y a peut-être des armes de l’OTAN qui tue des innocents dans les pays musulmans.

    Si c’est le cas, et bien il appartient aux musulmans de dénoncer librement et avec pédagogie ces crimes chez nous , par des manifestations pacifiques ou par des reportages par exemple.

    Pourquoi ne le font ils pas ?

    Qu’ils nous apportent des preuves tangibles qu’ils périssent sous le feux de l’occident, et nous les soutiendrons.

    En réalité ce sont leur compatriotes musulmans corrompus qui commettent 95% des crimes sur leur propre concitoyens.

    En réalité les pays musulmans sont en grande majorité difficilement gérable ou totalement ingérable,

    Ce sont juste des attaques perfides, semi-improvisées qui relève du tiers- monde
    faite sur des personnes vulnérables et dont la disparition et la souffrance des familles n’a absolument aucunes influence sur les décisions du « système » dont il se fout d’ailleurs royalement.

    Il n’y a rien de complexe dans ces attaques.
    22 mômes et très certainement plus à venir …

    Ce qui est trouble par contre c’est qu’aucuns de ces djihadistes n’est capable de nous rapporter des détails précis « des preuves » que des occidentaux les tortures dans les pays musulmans ?

    Ils reviennent complètement furieux contre nous , mais d’avoir vu ou entendu quoi au juste ???

    Eux même ne le savent pas vraiment, c’est le trouble dans leur tête …

  7. zelectron dit :

    sans compter sur une armée de musulmans « modérés » sympathisants à la cause islamiste « et bien plus si affinités »

  8. Luigi Talarico dit :

    Le modèle Terrorisme islamique actuel est un système promu et financé par la haute finance internacional avec pour courroie de transmission les Services Secrets qui font le double jeu dde préparer le terrain et ensuite attraper les fêtards sanglants survivants après qu’ils aient accompli leur sale fonction de fomenter la Peur et une affaiblissante sensation d impuissance. Le pourquoi est simple. Avec la création du grand méchant de tour ( j’ai nommé tour à tour talibans, Iraquiens, Iraniens « quiméro-nucléaires »,Etat islamique et j’en passe et des meilleurs…) Les conglomérats de la Caste Financière (dont le sionisme n est qu une des manifestations, tout comme le furent en leur temps les Empires Espagnol, Français et Britannique travaillant secrètement su sa tutelle, tout comme différentes Maçonneries) ont déjà avalé koweit, afghanistan, Irak, Lybie, et incluant le contrôle réel de Arabie Saoudite depuis les années 70, pratiquement 80 pour cent du pétrôle en usant tant l’armée Américaine que nos forces européennes manipulées comme des chiots que l’on rabat pour poursuivre le renard-« ennemi commun » (une étude plus approfondie nous monte que cette même force se trouve curieusement derrière tous les grands conflits mondiaux des derniers siècles, incluant les « mouvements révolutionnaires »…) . Les victimes de tous les camps sont au fond les pauvres « collateral damages » du réel festin financier de cette Caste apatride qui, en passant accumule grâce à nous encore Plus de Pouvoir sonnant et trébuchant pour choisir les pantins politiques (incluant Sénat et députés) de pratiquement TOUS LES PAYS. Pour changer l’Esprit de la bataille comme disait les Anciens, il faut attaquer les véritables racines du problème: l’ignorance assumée et répandue vis à vis des maîtres secrets de toute cette pantomime economico politico militaire. En prendre conscience massivement mènera à la longue à la formation d un Front Conscient et puissant réel et National. ICI et espérons-le, partout. Le projet de Marine n est encore qu’une pâle ébauche en ce sens, bien qu’avec quelques bons projets et la hausse d appui social prouve une consciente nationale bourgeonnante bien que très pauvre encore (les racines de la Dépendance sont vieilles, profondes et très anclées. La faire croître chez nous de manière quasi virale et la faire germiner dans chaque Nation attaquera réellement l’énorme mais au fond fragile Hydre , qui montrera alors ses tentacules et l’envergure de ses réels projets: un Monde unique à genous et esclave de sa pensée unique et de ses chaînes financières avec lesquelles elle nous mène depuis des siècles à nous entretuer, détruire nos particularité et richesse culturales, et aujourd’hui à vampiriser et contaminer toute la planète…il nous faut cesser une fois pour toute de voir seulement une infime partie du Grand Jeu. Les Causes, toujours les causes, disait Confucius..Le jour où se développera un groupe d intellectuels vaillants capables de percer le voile menaçant et attaquer point par point toute la maille politico-economico-éducationnelle même et de corruption et compromissions qui noyaute ce grand bluff, et en même temps que se développent des institutions politiques nationales qui divulguent massivement les véritables rouages et en fabriquer de nouveaux, sains…dès lors le véritable Ennemi Commun dévoilé commencera sa guerre totale. Pour le moment, il continue à jouer usant ses pions dont Macron n est qu’un petit exemplaire….
    On ne commence Réellement un Combat que lorsqu’on le comprend, et c’est seulement là que l’on peut l’ emporter. Et ce combat impliquera aussi de Changer, et, comme face à toute gangrène, aucun changement ne se produit sans douleur. À la tâche, chers penseurs.

    • Bluesun dit :

      Un grand bravo pour votre commentaire.

      Très lucide, et tout à fait cela.

      Mais plus les jours passent et plus la tâche devient phénoménale.
      Peuple tiré vers le bas depuis des décennies pas facile de rehausser l’intélect quand tout est fait « juste pour faire barrage à un parti » (et le pire est que ça fonctionne depuis 2002), ou de faire voter parce que le type qui va vous plumer est plus jeune avec yeux bleus….

      Père de la nation, sans avoir procréé Macron marié à maman, est le nouvel élu….

      A peine en poste que déjà, il augmente tout ce qui peut l’être nuisant fortement à notre pouvoir d’achat, et que son gouvernement côté moralité bas de l’aile…

      Pourtant depuis 35 années, nous sommes dans la « gangrène » du changement…
      Et depuis autant d’années les citoyens proclament le changement tout en votant inlassablement pour la même clique qui prône le changement vers lequel nous glissons tout en gobant les leurres qu’ils nous balancent.

      Macron, leurre à facettes, double face du ni droite ni gauche, colle à rien ce qui fait que la noyade se précise de plus en plus.

      Gangrène à gangrène ne peut générer que de la gangrène…
      35 ans de gangrène et là certaines (ou certains), n’y verrons que du bleu….

      Pour éviter au moins les bleus au porte monnaie, voter pour celui ou celle qui trouve les solutions de faire entrer l’argent avant de taxer tout azimut les citoyens pour colmater les trous en tout.

      Voter pour juste faire barrage, n’empêche en rien l’éclatement du barrage et en finalité la noyade.

      Quand la gangrène est là, pour faire face ; il faut l’amputation sinon c’est la mort.
      Alors en effet la tâche est énorme….car même quand le citoyen a le choix, il vote encore et toujours à côté de ses pompes.

Laisser un commentaire