Finances publiques : Hollande a bien échoué partout !

Rédigé par notre équipe le 05 juin 2017.

Imaginez un homme qui transforme tout ce qu’il touche en or. Imaginez un homme qui transforme tout ce qu’il touche en plomb. Faites un mélange détonnant des deux et vous aurez un Hollande. Cet individu quelconque a atteint les plus hauts sommets de l’Etat et a entraîné par le fond 66 millions de Français. Pas de chance pour nous et pour les finances publiques qui ont été sacrifiées une fois de plus en 2016 comme vient de le signifier la Cour des Comptes.

Les institutions encore honnêtes et indépendantes en France se comptent sur les doigts d’une main. La Cour des Comptes fait partie de ces trop rares exceptions. Dirigée depuis 2010 par le socialiste Didier Migot, elle n’a jamais hésité à épingler les erreurs monstrueuses de l’équipe Hollande. La dernière salve a été tirée ce il y a quelques jours avec la publication du rapport sur l’exécution du budget de l’Etat en 2016. Le dernier exercice a été « une occasion quelque peu manquée » de réduire le déficit. Un langage diplomate pour signifier qu’une fois de plus Hollande a fait de l’enfumage et s’est montré couard.

Même avec l’habitude, cela donne envie d’enrager. Malgré « l’alignement des planètes » dont se régalait l’exécutif, rien n’a été engagé. Le déficit à certes régressé en 2016, mais comment faire autrement ? Tous les indicateurs pour lancer véritablement la campagne contre les déficits publics étaient au vert. Mais comme toujours avec la poupée boule Hollande, un pas en avant précède deux pas en arrière. Le déficit de 2016 a été de 69,1 milliards d’euros contre 70,5 milliards en 2015. Un léger mieux marginal dans l’abysse des dépenses publiques qui avait été pompeusement mis en avant lors de la dernière passation de pouvoir à Bercy. Christian Eckert et Michel Sapin jubilaient en parlant de leur bilan lorsqu’il leur a fallu laisser les clés de Bercy il y a un mois : «  Le sérieux dans la gestion budgétaire permet cette année encore de poursuivre le rétablissement des comptes publics, tout en assurant le financement des priorités du gouvernement ». Les deux proclamaient laisser « une maison en ordre, une maison impeccable ». Un trou annuel de 69,1 milliards d’euros ! Voici l’ordre made in socialiste !

Petits arrangements avec la réalité

Mais voilà que la Cour des Comptes s’en mêle. Le 31 mai dernier, elle publie un rapport dans lequel elle pointe les arrangements du gouvernement pour faire croire que les comptes de l’Etat ont été bien tenus. Parmi les entourloupes comptables remarquées il y a la non réduction des participations financières de l’Etat lesquelles n’apparaissent pas au bilan. Résultat, ce sont deux milliards d’euros qui passent à la trappe par un coup de baguette magique. Pour couronner le tout, l’Etat a décidé de hausser artificiellement ses recettes en encaissant deux ans de redevance d’usage des fréquences téléphoniques et en prélevant la Coface et Bpifrance à des niveaux plus élevés que prévus. En saupoudrant cette farce de versements aux collectivités locales et au budget de l’UE inférieurs aux prévisions, Hollande et ses copains comptables arrivent au chiffre merveilleux de 69,1 milliards d’euros de déficit.

Hollande aura donc vraiment tout raté. Alors qu’il s’était précipité au Parti socialiste pour célébrer son bilan, il n’est pas en mesure de rétorquer quoi que ce soit lorsqu’on lui présente le moindre chiffre. Les meilleurs d’entre eux peuvent être qualifiés de très médiocres quant à l’immense majorité des autres, ils trouvent leur place directement dans la catégorie « cataclysmique ». Capable de rien et prêt à tout, Hollande a été le parfait modèle du président incompétent. Dans ces conditions, il n’est pas compliqué pour son successeur de briller même pâlement. Sa politique se chargera de le ranger pas loin de son mentor. Quant à la France…

Déjà une remarque sur cet article

  1. JpB dit :

    Comme le dit son copain Méluche ( qui avait appelé à voter pour lui en 2012 !), Hollande c’était le pire !

    Pas sûr, avec son successeur Micron….

Laisser un commentaire