Duflot ou la vie prochaine d’une idiote utile ?

Rédigé par notre équipe le 08 juin 2017.

Cécile Duflot représente bien une caste politique de gauche qui martyrise la France et les Français depuis trop longtemps. La vague créée artificiellement au profit de Macron et de ses suppôts à au moins le mérite d’écarter quelques individus qui n’auraient jamais dû fouler les tapis rouges du pouvoir. Duflot est partie pour perdre aux législatives et elle prépare déjà sa reconversion dans le féminisme de plateau télévisé. 

Il est loin le temps où l’on gravissait les échelons de son parti un à un avant de franchir tous les sommets politiques jusqu’à celui de l’Elysée. Cécile Duflot, militante écologiste et piètre figure politique incarne un passé en passe d’être révolu. Après avoir grenouillé chez les Verts jusqu’à prendre la tête du parti en 2006, elle se fait un nom en tant qu’anti-sarkozyste primaire de 2007 à 2012. Le triomphe du hollandisme la porte à l’Assemblée nationale qu’elle ne connaîtra qu’à partir de 2014 puisque téléguidée au ministère du Logement entre mai 2012 et mars 2014. Pourquoi pas le ministère de l’Ecologie ? Certainement pour éviter de mettre en évidence l’absence de programme en la matière. Tous les écologistes ont refusé ce poste car leur échec assuré aurait signifié la fin de l’illusion auprès les quelques électeurs encore crédules.

Pourtant l’illusion s’est dissipée. Il faut remercier le hollandisme révolutionnaire qui a précipité un PS nauséabond dans les poubelles de l’histoire. Une sortie pas le bas où ont été entraînés tous les épigones du président Flamby – même ceux qui ont fait semblant de s’opposer à sa politique pas assez de gauche. Aujourd’hui, la députée sortante de la 6e circonscription de Paris est en lice pour se succéder à elle même, mais elle va certainement se prendre le mur de la réalité en pleine figure.

Complètement absente du terrain pendant cinq ans, Duflot a commencé le tour des popotes pour se rappeler au bon souvenir des électeurs. Certes, elle n’a rien fait de bien au Gouvernement ou à l’Assemblée, mais elle est, selon elle, le meilleur rempart contre le gauche macronienne. Même dans une circonscription aussi acquise à sa cause, Duflot se prépare à être souffletée. La candidate de la France insoumise qui lui fait face devrait s’écharper avec celui d’En Marche au second tour et laisser notre chère Cécile sur un trottoir plein de sans-papiers qu’elle affectionne tant ! Voilà ce qui arrive dans un monde sain. Cinq années monstrueuses qui se soldent par un échec cuisant.

Une reconversion déjà trouvée

La fin d’une carrière politique décidément lourde à porter ? Peut-être pas car Cécile Duflot a du répondant et ne s’avoue jamais vaincue même lorsqu’elle est humiliée et écartée du second tour de la piteuse primaire d’Europe Ecologie – Les Verts en 2016. Sera-t-elle récupérée par la grande machine à laver d’En Marche ? Ce sera compliqué, car en plus d’être top gauchiste, Duflot ne représente aucun intérêt pour le pouvoir. Soutenu par personne, elle ne peut plus servir de cache-sèche à un gouvernement qui se cherche.

Que faire pour rester un peu utile et éviter de devoir se trouver un vrai métier ? Duflot a pensé, beaucoup pensé et s’est lancée en pleine campagne législative sur le créneau du féminisme. Elle n’est pas la première à jouer cette carte insipide qu’elle a déjà utilisé auparavant. Mais cette fois, c’est une question de survie donc on y va à fond pour faire encore le buzz et se donner la sensation d’être encore quelqu’un. Hop ! C’est parti pour « l’#operationrobe » où elle dénonce le machisme des députés et des hommes en général.

Tous les hommes ? Non, une grosse poignée dans le nord de Paris (où elle souhaite se faire élire) n’est pas tombée aussi bas. Il s’agit bien évidemment des centaines de migrants qui s’entassent dans certains quartiers parisiens et qui interdisent aux femmes de sortir de chez elles sous peine d’agression. Ceux-là n’ont pas besoin de cours pour bien se comporter. Ils ont juste besoin d’un toit, d’allocations et de dignité. Il est temps de mettre fin au racisme. Il est temps de promouvoir la femme. Il est surtout temps de dire adieu à Cécile Duflot !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Des années que Duflot prend l’eau…mais continue de tourner dans le bocal en attendant que sa niaiserie fasse le grand flop.

    Si le féminisme est sa porte de sortie, la pauvre fille va vite constater que le terrain est déjà bien imprimé.

    Oui, quelle bonne idée….
    « Dire adieu à Duflot »….

    En général on se bat dans l’espoir du succès, mais pour Duflot, tout est bien plus beau quand c’est ; dans l’inutilité.

  2. JpB dit :

    Duflot ou la quintessence de la stupidité bobo-gôcho …

  3. amazonia dit :

    LA DUFLOT . ?
    RECYCLAGE . TRAVAIL . FRINGUITUDE
    STYLE LES VAMPS . ROBES A FLEURS ++? peut mieux faire +
    Apres TRIERWEILER ? LA HONTE +
    voir google = VALERIE AU QATAR robe transparente
    1455 l’image du soir .
    LA BRIGITTE MACRON ?
    PERSONNE ? ne dit a cette pauv’ femme de province ?
    QUE L’ON NE MET PAS LES MEMES ROBES ?
    AVOIR 20ANS et plus de 60 ANS ?
    PEAU DE REPTILIEN ? Genoux + coudes /bras ! AFFREUX ?
    LA VERITE ? Dérange ! désolé
    L’IMAGE DE LA FRANCE DANS LE MONDE ? 1ER DAME ?
    CACHE TES GENOUX/ BRAS . ++
    PAS DE CONSEILLER ? A ELYSEE ? HONTEUX ++

Laisser un commentaire