Le plus grotesque !

Rédigé par notre équipe le 22 juin 2017.

La politique nous offre un panel exceptionnel des faiblesses de l’être humain. Le lâche, le traitre, le nul, le crétin, il y en a pour tous les goûts. Si François Bayrou peut être affublé de tous ces jolis noms, celui de « grotesque » semble lui ravir particulièrement. De tous les mauvais combats depuis trop longtemps, il a passé de la pommade à tous ceux qui ont pu à un moment l’aider à gravir les marches du pouvoir. Enfin arrivé au ministère de la Justice, il est tombé comme un fruit pourri au bout d’un mois. L’artiste sort de scène et le public ne fera pas de rappel.

Un mois et quatre jours ! Un exploit qui restera dans les annales de l’histoire gouvernementale. Bayrou était convaincu qu’il laisserait une trace. Il a réussi, mais la manière a dû le surprendre. Alors non, notre cher François n’a pas battu le record de l’éphémère secrétaire d’Etat, Philippe Briand, qui a renoncé à son poste après 14 jours en 2004. Non, le record de Nicole Bricq, ministère de l’Ecologie pendant un mois et deux jours reste inviolé, mais pourtant la performance artistique de Bayrou est tout simplement hors norme ! Vingt années à tenter de devenir président et à se coucher devant les plus forts pour un mois et quatre jours sous les ors de la République avec chauffeur privé.

Bayrou est le Sisyphe de la politique française, mais le rocher est désormais trop lourd à rouler et le temps manque cruellement. Attendre vingt années supplémentaires ferait de lui un ministre fringant de 86 ans… Pas certain que les Français lui passent ce nouveau caprice. Mais pourquoi le rocher du désormais ex-ministre de la Justice est-il devenu si encombrant ? Peut-être parce que les pratiques du Modem qu’il préside sont condamnables sur le plan du droit et de la morale. Peut-être aussi parce que faute de proposer des solutions aux Français pour se distinguer, il a uniquement joué sur l’image fabriquée de l’homme politique au dessus de tout soupçon… Patatras, celui qui devait moraliser la vie politique française est condamné à se retirer dans les Pyrénées comme un vieil ermite gâteux qui n’est même plus toléré.

Une sortie rageuse par la fenêtre

Invité à quitter le navire gouvernemental après la démission de sa collègue Sylvie Goulard, il a entraîné dans sa chute l’incompétente de Sarnez. Un coup double pour la France, mais aussi pour Macron qui met sur la touche un oncle sénile qui aime un peu trop prendre la parole pour dire n’importe quoi du moment que cela lui donne le sentiment d’exister. Pourtant, il s’était fait discret au début de son bien court mandat, car pas très à l’aise avec la troublante affaire Ferrand. On disait le ministre au travail, il était surtout occupé à mettre la pression sur les journalistes pour qu’ils cessent de s’intéresser à la tambouille du Modem.

En conférence de presse, on a senti le vieux dinosaure très agacé par les questions des journalistes. Pourquoi sont-ils si gentils avec Macron et pas avec lui ? Cerise sur le gâteau, il a assuré à la toute nouvelle Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, qu’il « l’aiderait de toutes ses forces » pour mener à bien sa loi de moralisation de la politique. Une belle promesse qui signifie qu’il va tout révéler aux enquêteurs ? On peut en douter. L’homme est touché, mais ne veut pas couler complètement et a dû s’en assurer avant sa sortie par la fenêtre du Gouvernement.

Elément troublant, il a affirmé que son nom n’était pas cité dans l’enquête. Mensonge ? Impossible à dire car l’enquête n’est normalement accessible à personne. Comment Bayrou pourrait-il affirmer de telles choses ? Aurait-il usé de son portefeuille de ministre de la Justice pour obtenir des informations ? Là encore impossible à dire, mais il est certain que derrière le sympathique François se cache une créature peu gracieuse.

Envoyé à Pau en seconde classe, il laisse Marielle de Sarnez à l’Assemblée nationale pour prendre la tête du groupe Modem. Une trajectoire similaire à Ferrand qui a été sorti du gouvernement pour mieux rebondir comme président du groupe En Marche à l’Assemblée. On comprend que tous les crasseux de l’exécutif sont assez propres pour présider les groupes de députés. Inquiétant… Bayrou, lui, n’avait pas osé se prendre une nouvelle baffe aux législatives. Maintenant déconnecté du pouvoir, il commence une nouvelle traversée du désert dans son fief de Pau. Paris n’est pas fait pour le béarnais. Dommage pour lui. Les Français ne s’en porteront pas plus mal !

Place désormais à l’affaire Muriel Pénicaud, ministre du Travail qui doit peut-être son poste aux largesses accordées à Macron alors qu’elle était à la tête de l’organisme public Business France… Ils voulaient laver plus blanc que blanc, aidons-les donc un peu !

La politique nous offre un panel exceptionnel des faiblesses de l’être humain. Le lâche, le traitre, le nul, le crétin, il y en a pour tous les goûts. Si François Bayrou peut être affublé de tous ces jolis noms, celui de « grotesque » semble lui ravir particulièrement. De tous les mauvais combats depuis trop longtemps, il a passé de la pommade à tous ceux qui ont pu à un moment l’aider à gravir les marches du pouvoir. Enfin arrivé au ministère de la Justice, il est tombé comme un fruit pourri au bout d’un mois. L’artiste sort de scène et le public ne fera pas de rappel.

Un mois et quatre jours ! Un exploit qui restera dans les annales de l’histoire gouvernementale. Bayrou était convaincu qu’il laisserait une trace. Il a réussi, mais la manière a dû le surprendre. Alors non, notre cher François n’a pas battu le record de l’éphémère secrétaire d’Etat, Philippe Briand, qui a renoncé à son poste après 14 jours en 2004. Non, le record de Nicole Bricq, ministère de l’Ecologie pendant un mois et deux jours reste inviolé, mais pourtant la performance artistique de Bayrou est tout simplement hors norme ! Vingt années à tenter de devenir président et à se coucher devant les plus forts pour un mois et quatre jours sous les ors de la République avec chauffeur privé.

Bayrou est le Sisyphe de la politique française, mais le rocher est désormais trop lourd à rouler et le temps manque cruellement. Attendre vingt années supplémentaires ferait de lui un ministre fringant de 86 ans… Pas certain que les Français lui passent ce nouveau caprice. Mais pourquoi le rocher du désormais ex-ministre de la Justice est-il devenu si encombrant ? Peut-être parce que les pratiques du Modem qu’il préside sont condamnables sur le plan du droit et de la morale. Peut-être aussi parce que faute de proposer des solutions aux Français pour se distinguer, il a uniquement joué sur l’image fabriquée de l’homme politique au dessus de tout soupçon… Patatras, celui qui devait moraliser la vie politique française est condamné à se retirer dans les Pyrénées comme un vieil ermite gâteux qui n’est même plus toléré.

Quelle moralisation de la vie politique ?

Invité à quitter le navire gouvernemental après la démission de sa collègue Sylvie Goulard, il a entraîné dans sa chute l’incompétente de Sarnez. Un coup double pour la France, mais aussi pour Macron qui met sur la touche un oncle sénile qui aime un peu trop prendre la parole pour dire n’importe quoi du moment que cela lui donne le sentiment d’exister. Pourtant, il s’était fait discret au début de son bien court mandat, car pas très à l’aise avec la troublante affaire Ferrand. On disait le ministre au travail, il était surtout occupé à mettre la pression sur les journalistes pour qu’ils cessent de s’intéresser à la tambouille du Modem.

En conférence de presse, on a senti le vieux dinosaure très agacé par les questions des journalistes. Pourquoi sont-ils si gentils avec Macron et pas avec lui ? Cerise sur le gâteau, il a assuré à la toute nouvelle Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, qu’il « l’aiderait de toutes ses forces » pour mener à bien sa loi de moralisation de la politique. Une belle promesse qui signifie qu’il va tout révéler aux enquêteurs ? On peut en douter. L’homme est touché, mais ne veut pas couler complètement et a dû s’en assurer avant sa sortie par la fenêtre du Gouvernement.

Elément troublant, il a affirmé que son nom n’était pas cité dans l’enquête. Mensonge ? Impossible à dire car l’enquête n’est normalement accessible à personne. Comment Bayrou pourrait-il affirmer de telles choses ? Aurait-il usé de son portefeuille de ministre de la Justice pour obtenir des informations ? Là encore impossible à dire, mais il est certain que derrière le sympathique François se cache une créature peu gracieuse.

Envoyé à Pau en seconde classe, il laisse Marielle de Sarnez à l’Assemblée nationale pour prendre la tête du groupe Modem. Une trajectoire similaire à Ferrand qui a été sorti du gouvernement pour mieux rebondir comme président du groupe En Marche à l’Assemblée. On comprend que tous les crasseux de l’exécutif sont assez propres pour présider les groupes de députés. Inquiétant… Bayrou, lui, n’avait pas osé se prendre une nouvelle baffe aux législatives. Maintenant déconnecté du pouvoir, il commence une nouvelle traversée du désert dans son fief de Pau. Paris n’est pas fait pour le béarnais. Dommage pour lui. Les Français ne s’en porteront pas plus mal !

Place désormais à l’affaire Muriel Pénicaud, ministre du Travail qui doit peut-être son poste aux largesses accordées à Macron alors qu’elle était à la tête de l’organisme public Business France… Ils voulaient laver plus blanc que blanc, aidons-les donc un peu !

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Viens voir les comédiens ♪

    Voir les musiciens ♫

    Voir les magiciens ♪

    Qui arrivent ♫

    Où tout s’arrange à la fin …

    Thomas EDISON disait,

    « le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration ».

    Les politiciens français eux c’est,

    99% d’inspiration pour 1% de réalisation « de transpiration ».

    Mais pour ceux qui les payent, ils réalisent très bien leur travail d’enfumage et leur mission est totalement accomplie.

    A quoi sert François BAYROU ?

    Quelques images pour mieux comprendre …
    je vous propose ce petit reportage via le lien ci-dessous.

    http://www.allodocteurs.fr/maladies/anatomie-du-corps-humain/a-quoi-sert-l-appendice_3376.html

    Extrait du petit reportage:

    quoi sert l’appendice ?

    Tous les patients qui ont été opérés d’une crise d’appendicite le savent. On peut très bien vivre sans appendice. Alors à quoi sert ce petit bout d’organe ?

    Et puis … sachant que de toute façon la politique est une fonction fictive par définition, un BAYROU de plus, ou de moins ne changeront rien a toute cette mascarade.

  2. JpB dit :

    Les témoignages s’accumulent contre Bayrou et le modem sur les emplois fictifs sur fonds européens….
    Le moralisateur moralisé !

    Mais leurs 36 jours au gouvernement leur permettront de toucher plus de 9000€ pendant quelques mois….
    Quant au recyclage de De Sarnez et Ferrand en tant que chef de groupes à l’Assemblée, outre l’immunité, c’ est la preuve que rien ne change dans le monde des politicards. Macron ou pas Macron .

  3. Le-civilisateur dit :

    Je m’voyais déjà en haut de l’affiche ♫

    J’étais le plus grand des grands fantaisistes ♪

    Mais j’ai des idées, j’connais mon métier et j’y crois
    encore ♪

    Mais au fond de moi, je suis sur d’avoir du talent ♪

    Sacré François BAYROU …

  4. Bluesun dit :

    Hollande avait sa boîte à outils…
    Macron a sa boîte à idées….
    Bayrou personne n’en voulait, mais l’idée de Macron est, qu’il pensait avoir besoin de Bayrou, pour arriver à ses fins..

    La fin de campagne arrivée, Macron est élu pour cause de grosse abstention, et du foireux Bayrou ; il n’a plus besoin.

    Bayrou aura t-il enfin compris qu’il ne sert à rien ???

    Même plus un faire valoir….

    Mais bon, en se prenant la gamelle à idées de Macron, Bayrou aura tout comme ses collègues la panse bien pleine.

  5. Muriel dit :

    Décidemment c’est Ferrand qui avait du faire la sélection des ministres irréprochables du 1er gouvernement de Macron 1er…

    Sylvie Goulard, ministre éphémère des Armées, a aussi démissionné en raison de l’enquête sur les attachés parlementaires européens du Modem. Elle aussi, que l’on présentait comme une Europhile sincère, était députée européen à 10 000€/mois….mais aussi lobbyiste pro Europe payée 270 000 € de 2013 à 2016 par le think thank américain Berggruen pour promouvoir plus d’intégration Européenne….

    On comprend mieux leur « attachement sincère » à l’Europe mondialiste et immigrationniste des technocrates de Bruxelles !

  6. Titi dit :

    Il ne faut pas oublier aussi les séniles, les débiles. Ceux qui croit qui vont régler tous les problèmes en renvoyant les étrangers chez eux, en rendant le catéchisme obligatoire pour tous, en niant le réchauffement climatique, …

    • Tata dit :

      Titi, tu veux parler des 75% d’électeurs qui n’ont pas voté pour Macron 1er ou se sont abstenus ? Ça fait beaucoup de débiles contre ton idole royale !

    • Bluesun dit :

      « Séniles, débiles » tu parles de toi Titi ??????

      Réchauffement climatique ????
      ce n’est pas plutôt dans ton ciboulot de petit Titi ??????

  7. Thevenet dit :

    Le roi des tarfuffes….

    Sans conteste Bruno LEMAIRE qui a combattu Macron et son augmentation de la CSG jusqu’à la Présidentielle et qui maintenant, en tant que ministre de l’économie du mëme Macron, est chargé de la mettre en oeuvre !

    Il est venu sans rire expliquer sur TF1 le 26 juin la nécessité d’un effort de tous les français et justifier cette augmentation afin de ne pas encore accroître le déficit record de la France de 2200 milliards dont sont entièrement responsables depuis 30 ans son ex famille politique UMP et l’ex PS de Macron !

    Et bien sûr, 1ère cible, les français des classes moyennes et les retraités ayant plus de 1200 € de pension…

    D’ailleurs ceux ci risquent de ne pas avoir d’exonération (échelonnée sur 5 ans !) de la taxe d’habitation (si plus de 20 000€ de revenu fiscal de référence/pers.).
    Et, s’ils ont eu le malheur de se contituer un petit patrimoine immobilier pour compléter leurs pensions, au lieu de tout dépenser, ils seront encore la cible de l’augmentation de la CSG sur leurs revenus fonciers ou BIC s’ils louent en meublé …..

    Bravo à ceux qui ont voté pour ces charlots !

    • JpB dit :

      Jupiter 1ER , lui c’est l’empereur des tartuffes……faisant mine de découvrir un trou supplémentaire de 8 milliards € du à Hollandouille alors qu’il était son conseiller économique depuis 2012 et son ministre des finances de 2014 à 2016 !

Laisser un commentaire