Macron veut la peau de l’armée française

Rédigé par notre équipe le 20 juillet 2017.

Les lecteurs de 24heures actu le savent, Emmanuel Macron est un mondialiste hystérique qui s’applique depuis qu’on lui a donné une parcelle de pouvoir à saccager tout ce qui est (trop) français. Le pays qu’il dirige désormais lui inspire du dégoût et il compte bien mettre à genoux les rares institutions qui ne se sont pas complètement écroulées. L’armée française est dans le viseur et les tensions qui se sont soldées par la démission du général Pierre de Villiers sonnent le début de l’hallali pour une armée haïe des politiques.

Comme tous les hommes politiques, Macron s’est fait élire sur des promesses qu’il n’a jamais envisagé de mettre en œuvre. Seuls les tollés provoqués par des revirements et la crainte de voir son image écornée dans les médias et les sondages permettent de réduire le rythme de l’échouage du bateau France. Mais s’il existe bien un domaine dans lequel le chef de l’Etat n’a aucun risque de rébellion et donc de polémique dangereuse pour son statut jupitérien, c’est bien l’armée. Aïe ! La réalité fut tout autre et Macron a encore une fois étalé en place publique ses intentions hostiles envers tout ce qui est trop français.

Asphyxier l’armée pour mieux achever la France

En page 8 du programme du candidat Macron on peut lire : « Nous augmenterons les moyens de nos armées. Nous mobiliserons 2% du PIB qui serviront à renouveler les avions ravitailleurs,
à moderniser les blindés de l’armée de terre, ainsi que la flotte de surface de notre marine nationale ». Une mesure pour le moins salutaire, car l’armée est devenu le jouet préféré des socialistes qui l’ont envoyé partout ou presque sans pour autant pouvoir bénéficier des moyens nécessaires pour assurer ses missions. Sauf qu’en plus d’être un menteur, Macron est un traître, car non content d’avoir promis un budget en hausse, il s’est amusé à annoncer la veille du 14 juillet que le budget consacré à la Défense ferait l’objet d’une baisse de près d’un milliard d’euros dès cette année.

La sécurité des soldats n’est pas une priorité et celle des Français encore moins. L’armée ce n’est pas assez l’esprit start-up et pas assez glamour pour le couple présidentiel. Il faut en plus trouver de l’argent pour la Première dame et son cabinet qui auront pour charge d’aider une presse déjà ventre à terre à produire de beaux articles. Ça coûte cher ! Alors il faut procéder à des coupes sombres et c’est l’armée qui trinque. Déjà branlante, la Défense est tout simplement asphyxiée par cette baisse de près d’un milliard d’euros et le gel de 2,7 milliards de crédits.

Cet assassinat aurait dû se passer dans le silence et l’indifférence générale sauf qu’un homme, Pierre de Villiers, chef d’Etat-major des armées, a fait part aux parlementaires de son effroi face à une mesure dont l’objectif est particulièrement malsain. Des propos qui auraient dû rester confidentiels et qui ont pourtant fuité… Ni une ni deux, Macron joue au généralissime et se place une couronne sur la tête pour bien montrer que les soldats qui donnent leur vie pour la France ne sont rien d’autres que des pions prêts à être sacrifiés selon ses intérêts et son humeur.

L’honneur d’un homme – le déshonneur d’un président

Après plusieurs jours pendant lesquels Macron s’est excité tout seul – le général de Villiers étant astreint à un devoir de réserve – il a finalement obtenu la démission de celui qui ne voulait pas cautionner la mise à mort de l’armée. Le désormais ex-chef d’Etat-major parlera-t-il publiquement après son départ ? Il est probable que non, car c’est un homme d’honneur qui respecte les règles d’une institution en danger de mort. Le plus scabreux et que son successeur, le général François Lecointre est désigné comme un « héros de guerre ». Une manière de dire que le général de Villiers est un planqué qui n’a jamais connu le front. Après avoir tué un homme et l’institution qu’il représente, on le salit. Macron n’est décidément pas le gentil entrepreneur décrit par les médias…

Le chef de l’Etat est peut-être un entrepreneur, mais celui en charge de la destruction de la France. L’armée ne doit être plus qu’un lointain souvenir et le 14 juillet sera bientôt célébré par une descente des Champs-Elysées des chars de la Gay Pride et des immigrés sous des airs technos. L’armée doit mourir car elle est encore trop française. Il faut la fondre dans un grand n’importe quoi européen et si les coupes sombres ne suffisent pas, Macron s’appuiera sur des scandales (réels ou fabriqués) pour faire de l’armée un ramassis de tueurs et de violeurs aux yeux des Français. Tout est possible, ils ont bien voté Macron après avoir envoyé Hollande à l’Elysée…

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Le petit roquet bouffi d’orgueil, Jupiter 1er, a réussi à se mettre à dos l’armée dans une nouvelle crise d’autoritarisme et de démonstration de promesses non tenues.

    Comme le dit le général Desportes : « Tout ce qu’a dit et fait Macron apparaît aujourd’hui comme une mascarade ».

  2. Le-civilisateur dit :

    NOTA BENE.

    Mon premier message ne semble pas être passé ?
    Puis-je envoyé celui ci à la place ?
    Merci d’avance.

    Vers une armée privée ?

    Pour MACRON l’entrepreneur tout ce qui est endetté est à vendre.

    C’est le fond de commerce du nouvel ordre mondial dont MACRON est le dernier représentant nec plus ultra en date de notre pays ou plutôt « région » du vaste territoire phagocyté et occupé par l’empire de la dette …

    La recette du nouvel ordre mondial est très simple.

    Il faut:

    Un banquier, un politicien et un service « d’ordre ».

    Le crime parfait: phase A

    Accorder des prêts vertigineux à tire-larigot à des politiciens corrompu et incompétent et de ce fait compliquer la gestion du pays tout en augmentant sa dette de façon « presque » indirect ce qui à pour effet de le mettre dans une situation irréversible et le rendant esclave économiquement.

    Dépouiller en toute l’égalité: phase B

    Une foi que le pays est en faillite, complètement dépendant et encore plus propice à la corruption, vous y placez vos pions qui se mettent immédiatement au dépeçage du pays en proposant de revendre tout ce qui s’y trouve endetté, autoroutes, aéroports, les prisons « armée » etc etc …

    Désarmer et faire du bénèf au passage: phase C

    Et pour que toute les nations asservies respectent leurs engagements financier et ne soient pas tenter de ce désolidariser de cette l’emprise économique par l’action d’une guerre, il faut les désarmer et les rendre aussi dépendant et docile militairement mais aussi et encore en détruisant l’identité nationale qui galvanise et exacerbe naturellement l’essence même de la révolution.

    Faire croire à l’Europe ce mensonge, qu’elle n’est pas de taille à lutter seule face à la menace Russo-asiatique par exemple en la rendant bientôt complètement abrutie et tributaire de l’O.T.A.N.

    Hors !

    Les gens pour qui travail notre ami MACRON possèdent déjà une super armée. Il entreprend donc une …suppression.

    Et puis ont cotisent déjà pour une grande armée, et oui !
    L’O.T.A.N souvenez vous ? MACRON le sait bien, ses prédécesseurs y travaillent depuis déjà 30 ans. Notre armée à été rendu fantoche, la restriction budgétaire fera un coupable idéal, ni vu ni connu …

    La France est devenue la région d’un empire, son armée n’est devenue qu’un simple régiment.

    La coupe budgétaire de l’armée « française » sa modification ce fera strictement en fonction de ce qui peu manquer à l’O.T.A.N et de ce que nous pouvons lui apporter…

    Une pièce rapporté plus qu’une véritable armée, d’ailleurs chaque pays d’Europe est une pièce rapporté et représente une fonction spécifique pour l’empire.

    L’industrie militaire française quant à elle, connaitra irrémédiablement une baisse de productivité.
    Les secteurs en armement militaire français obsolètes pour « l’empire » seront dépecés et revendus à des compagnies étrangères privées.

    Tout est sous contrôle et le général Pierre de Villiers l’a certainement bien compris depuis quelques temps déjà …

    L’Europe ce fait démanteler, un rival transformé en consommateur, à qui le tour ?

    D’ailleurs !

    Je ne pense pas vraiment sortir complètement du sujet en vous montrant ceci.

    http://www.msn.com/fr-fr/finance/actualite/les-prix-pourraient-augmenter-pendant-que-vous-faites-vos-courses/ar-AAotZsq?li=AAiPu9k&ocid=spartanntp

    Extrait du lien ci-dessus.

    « le «surge pricing», un mode de tarification dynamique qui consiste à majorer ponctuellement les prix en cas de demande importante. »

    La bonne affaire…

    Dans un monde ou la demande est toujours plus importante que l’offre, il est garanti que les tarifs seront systématiquement revu à la hausse.

    Pour résumer l’état général des choses:

    Ils nous en demandent toujours plus et en échange ils s’investissent de moins en moins pour nous.

Laisser un commentaire