L’Elysée ou le nouveau repaire des milliardaires cosmopolites

Rédigé par notre équipe le 02 août 2017.

Emmanuel Macron est jeune, beau, élégant, il parle anglais parfaitement. Macron est un Dieu devant lequel le peuple doit s’agenouiller et rendre grâce. La marche à suivre est répétée sans cesse par les médias et comme pour mieux signifier sa toute-puissance de pacotille, notre cher président s’affiche avec des célébrités pour parler politique et développement. Après Bono et Rihanna, quel autre zéro sera invité à l’Elysée par une équipe de communication hallucinante de nullité ?

Un nouveau jeu pourrait bien intéresser les bookmakers anglais. Qui sera le prochain invité du président Macron ? Le choix est large et un pari gagnant pourrait bien rapporter des millions, car depuis que Macron est président, la politique ne se fait pas avec les parlementaires (bien inefficaces, il est vrai) ou des experts, mais avec des people tout droit venus de Los Angeles pour se faire mousser auprès de leurs fans.

Après Joey Starr, Bono et Rihanna élisent domicile à l’Elysée

Lundi 24 juillet, un chanteur bien connu, Bono du groupe U2 s’installe dans un confortable fauteuil de l’Elysée. Icône du rock et fondateur de l’association One, Bono est un habitué du palais présidentiel où il a déjà été reçu en 2002, 2008, 2012. L’homme s’invite à chaque nouveau président élu et vient exiger plus d’argent à la France pour les programmes de développement mondiaux. Quelle légitimité ? Aucune ! Mais désormais, vendre des millions de CD permet de dicter la conduite aux Etats. Et les présidents, ne se font pas prier pour recevoir les doléances du musicien, car rien ne vaut un article dans Paris Match qui finira de convaincre les gogos qui votent en fonction des belles images sur papier glacé.

Passe encore pour Bono ! Cela fait plaisir à l’ego présidentiel et celui du chanteur, mais non content de copier ses prédécesseurs, Macron passe à la vitesse supérieure en invitant deux jours plus tard la chanteuse Rihanna. Là encore, portes ouvertes pour la star qui s’est invitée à l’Elysée via un simple tweet dans lequel elle s’interrogeait sur l’engagement de la France en faveur du Fonds pour l’éducation dont elle est ambassadrice. Une fois de plus, les conseillers élyséens gratifient le pauvre peuple de France de clichés ridicules où l’on voit un président hilare avec la chanteuse originaire de la Barbade. Cette dernière repartira enchantée après « une rencontre abso­lu­ment incroyable avec le président et la première dame, ils ont été incroya­ble­ment accueillants avec nous ». La chose n’est pas difficile quand c’est fait avec l’argent du contribuable.

Le pire, c’est que sur sa lancée, Macron promet des milliards aux chanteurs venus se faire une nouvelle virginité et faire ainsi oublier leurs extravagances et caprices de star. Le président a promis 3 milliards d’aides supplémentaires d’ici à 2022. Une diplomatie des people rudement efficace pour reprendre une expression du non regretté Benoît Hamon et qui ferait presque oublier que 140 millions d’aides au développement sont passées à la trappe il y a quelques semaines. Que faut-il croire ? Les promesses faites aux people contre un cliché ou les coupes budgétaires bien réelles dont les Français sont les premiers à souffrir ?

Sibeth N’Diaye, inconsciente ou juste crassement incompétente ?

L’illusionniste Macron ne va pas tenir longtemps à ce rythme et on peut s’interroger sur la compétence des équipes qui l’entourent. Faire du Sarkozy bis dix ans après l’original, cela sent le réchauffé. Macron et son ego surdimensionné sont bien entendu responsables de cette diplomatie carton-pâte, mais l’on peut regarder du côté de Sibeth N’Diaye, conseillère en communication du président. Un rôle pas vraiment compliqué (mais déjà trop pour elle semble-t-il) puisque la stratégie adoptée est de ne jamais répondre à la presse et aux Français et à s’afficher à la place avec des personnalités qui n’ont rien à voir avec la France.

Proche des journalistes qu’elle a encadré et guidé pendant toute la campagne présidentielle, Sibeth N’Diaye, la chef de la com’ présidentielle ne comprend toujours pas qu’elle travaille à l’Elysée et (en théorie) pour l’intérêt général. Venue à la passation de pouvoir en baskets, elle s’est fendue d’un message insupportable qui illustre la pauvreté de son intellect. Répondant à un journaliste qui lui demandait si Simone Veil était bien décédée, Sibeth N’Diaye a répondu par SMS « Yes, la meuf est dead ». Des propos démentis ce matin par l’intéressée, mais pourtant très bien sourcés par Le Canard Enchaîné. Osera-t-elle porter plainte en diffamation pour laver son honneur ? Non, car elle serait confondue par la Justice et prouverait à la face du monde que l’honneur n’est pas une vertu valorisée dans l’entourage du président.

Le quinquennat Macron va être long, mais les Français ont voté pour ce pauvre pantin !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Muriel dit :

    Bah….Il est encore plus bling-bling que Sarko, le petit gamin bouffi d’orgueil Jupiter 1er !

  2. Vittorio CALABRESE dit :

    Encore une revancharde méprisante, fruit de la discrimination positive…..le « suicide Français » est en marche…

  3. amazonia dit :

    AMIS DE LA LIBERTE EXPRESSION ?
    FRANCE SOUS DICTATURE . OUI
    DIRE DES VERITES DERANGE . LES ELITES MONDIALISTES .
    NOMBREUX COMPTES DE PATRIOTES FRANCAIS .SUR TWITTER
    BLOQUER/ FERMER .
    DIRE QUE QATAR /ARABIE/USA . FINANCENT LES ONG
    et FONDATIONS pour INFILTRE LES PAYS ET LA FRANCE .
    ENNVAHISSEURS MIGRANTS . A QUI PROFITE LES CRIMES ?
    SEUL LES ETANGERS ont le droit de vouloir liberté expression
    DICTATURE . EN FRANCE . OUI .2017
    FAIRE SAVOIR . ? OUI .LES NAIFS .? DANGER +++

Laisser un commentaire