La République en Marche vers l’indécence

Rédigé par notre équipe le 15 septembre 2017.

Alors que les parlementaires commencent timidement leur rentrée, les regards sont tournés vers les députés LREM qui ne se sont pas distingués pour leur brio depuis leur élection en juin dernier. Des imbroglios à n’en plus finir et quelques lois bien vides auront confirmé l’idée que les nouveaux élus valent encore moins que les anciens. Certains d’entre eux se sont déjà signalés parleur absence totale de morale, voire leur dangerosité. LREM, c’est la cour des miracles !

Dans quelle démocratie vivons-nous ? Certainement pas une démocratie qui fonctionne, car dire la vérité amène au tribunal et à une condamnation presque certaine. La poudre de perlimpinpin ne trompe que ceux qui préfèrent faire une apparition dans ce monde sans prendre le risque de se poser les bonnes questions. Celle qui nous intéresse présentement est de savoir quelles institutions ont vraiment le pouvoir dans une Ve République en plein chant du cygne. Le pouvoir a-t-il définitivement été accaparé par le président depuis l’instauration du quinquennat et plus encore depuis l’arrivée de Jupiter-Macron ?

Répondre par l’affirmative, c’est s’approcher de la vérité. Les pouvoirs dont dispose le président son immenses et les trois prédécesseurs de Macron – dans des styles différents – n’ont fait que dormir en laissant le soin à des technocrates de diriger le paquebot France contre l’iceberg. Macron, est, quant à lui, fait d’un bois différent, car s’il est aussi roublard que les professionnels de la politique, il est encore plus dangereux en sa qualité de technocrate, zélote de l’Union européenne pro-mondialisation. L’actuel président veut gouverner seul et s’est donc entouré de nuls pour être certain de ne pas devoir partager la moindre parcelle de pouvoir.

Un partage qui en théorie devrait se faire avec un Parlement et en premier lieu une Assemblée nationale où La République en Marche possède une large majorité et tous les leviers. Avec 313 députés du cru et des sbires d’autres partis prêts à voter dans le sens des intérêts macroniens, l’Assemblée nationale se transforme en une chambre d’enregistrement où seule la médiocrité de ses membres lui permet encore de faire les gros titres dans les journaux.

Des spécimens de foire à l’Assemblée ?

Ainsi, outre les couacs régulièrement évoqués, on constate après quelques semaines à l’Assemblée que certains députés n’ont rien à y faire. Pascale Fontenel-Personne, députée En Marche de la 3e circonscription de la Sarthe a suivi le maître-mot de son mentor : faire du business. Ainsi, elle a joyeusement organisé des visites de l’Assemblée nationale moyennant 119 euros ! Faire payer les citoyens pour avoir accès à leur Parlement, cela est inconcevable et pourtant cette députée l’a fait ! Pris dans les filets, elle a affirmé que l’entrée était gratuite et que la centaine d’euros demandée permettait de payer les déplacements des malheureux gogos pris dans la rapacité de cette élue. La Commission de Déontologie de l’Assemblée a été saisie et devrait discrètement mettre un terme à cette affaire embarrassante.

Pour celles et ceux qui auraient la chance de déambuler dans les couloirs de l’Assemblée (avec les poches vides), il faut toutefois faire attention aux gens qu’on y croise. Passez votre chemin si M’jid El Guerrab se trouve dans les parages. Cet ancien socialiste reconverti au macronisme à des fins purement électorales a simplement défoncé le crâne d’un autre député (socialiste) pour un différent politique qui anime leur relation depuis plusieurs mois. Non content d’avoir pratiquement laissé pour mort Boris Faure (commotion cérébrale et double hospitalisation à la clé), il s’est rapidement répandu dans les journaux pour présenter une version des faits pour le moins curieuse de l’altercation. Ce pauvre M’jid aurait été victime entre autres d’insultes racistes, ce qui aurait provoqué son emportement. Or, dans son audition par la police, rien de tout cela ! M’jid veut convaincre l’opinion publique sans toutefois se brûler les ailes pour faux témoignage devant la justice… ? Laissons la justice suivre son cours.

Violent et à la crédibilité fragile, M’jid a décidé de se mettre en retrait d’En Marche ! Bravo ! Mais quant est-il de son mandat de député ? Un tel individu n’a pas sa place au parlement. Un lieu de débat avec les mots et non avec des casques de moto. La différence peut-être mince pour ce genre de zigoto, mais bien réelle en droit et en fait. Les députés LREM sont en tout cas plein de surprises. A ce rythme, il n’est peut-être pas plus mal que le vrai pouvoir soit à l’Elysée. Là bas il ‘y a qu’un seul homme à virer – de manière démocratique, cela va sans dire.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Sarko dit de Macron :

    « que c’est lui en mieux »..

    Quant à Hollande : il est le parrain « politique » de Macron..

    Macron le novice est donc imbibé de ces deux là, et formaté par le « système »…

    Macron se dit alors novice, et pour mieux gouverner s’entoure de la même chose…
    Faire politique, est un métier, et comme tout métier cela s’apprend.
    Hors, quand un novice entouré de novice, il faut d’attendre à de grands débordements comme ceux provoqués par Mr Guerrab.

    Ainsi Macron, est là où on le pose, fait ce qu’on lui dit de faire, et dit ce qu’on lui dit de dire…
    Puis à son tour donne les ordres à ses employés…

    Et les bourdes fusent de tous côtés.

    Entendu hier, Macron à son KG..
    Sur 3 étages, 1.000 m2
    31.000€ mensuel…

    Il y aurait une salle de repos, gentil il a pensé au fainéants Macron.

    Faut s’accrocher, y en a pour cinq ans…

  2. Le-civilisateur dit :

    Après Rachida Dati qui se vente d’avoir mis un coup de poing à Brice Horteufeux.

    C’est au tour de ce M’jid El Guerrab de recourir à la violence, et avec un objet.

    Les maux de la France d’en bas commencent-à remonter vers le haut…

    Et bien il va falloir s’y habituer car cela va aller de mal en pire.

  3. Bluesun dit :

    Petites erreurs…
    Merci de lire :

    1) Hors, quand un novice est entouré de novices, il faut s’attendre…

    2) Macron a son QG…..

  4. Muriel dit :

    Si on faisait le recap des délires et exactions des chances pour la France ou leurs rejetons montés en politique , on tomberait à la renverse..

  5. Tata dit :

    Et encore une…

    La Provence annonce des perquisitions en cours au domicile et au bureau de la sénatrice-maire PS Samia Ghali dans une affaire de « détournement de fonds publics » et « enrichissement personnel ».(pour l’aquisition de sa villa sur les haureurs de Marseille)

Laisser un commentaire