Vers le nouvel ordre mondialiste

Rédigé par notre équipe le 18 septembre 2017.

Jusqu’ici tout va bien. La feuille de route de Macron est tracée et rien n’est encore venu la faire dévier de sa trajectoire. Les lois vides se succèdent et celles qui ont un vrai impact négatif sur le quotidien des Français comme la loi Travail ne sont pas combattues avec force. Pourtant, tout va bien dans le meilleur des mondes : Paris accueillera les JO en 2014 !

Vendredi dernier, les caméras et photographes sont priés de venir dans le bureau présidentiel afin de participer à une nouvelle opération de communication made in Macron. Les préférences atlantiques du président sont encore une fois mises en lumière avec la signature en grande pompe de la loi sur la moralisation de la vie politique. Un texte en grande partie écrit par les petites mains d’un Bayrou invité à se retirer à Pau faute à une morale à géométrie variable… La mise en scène est parfaite, et la signature du président va comme un gant à ce texte aussi vide que ses ambitions pour la France.

Mais, il ne faut pas se tromper. Emmanuel macron a quand même des ambitions. Elles ne concernent pas ce cher pays qu’il « aime », mais elles existent quand même. Et toutes ont le souci de faire du mondialisme un totem autour duquel les Français (que Macron « aime ») doivent se prosterner. Pour cela il existe deux volets principaux : l’économique et le sociétal. Sur le plan économique, les choses sont bien parties puisque la mobilisation contre la loi Travail est un échec n’en déplaise au journal Libération qui va d’erreur en hystérie.

Créer le vide et le remplir par de l’air (vicié)

Tout le monde sait que cette loi va finir de désosser un Etat-providence en mal d’inspiration, mais les Français sont anesthésiés à l’image d’une classe politique où seul Mélenchon tire les marrons du feu, faute d’autre opposition déterminée à se faire entendre. Macron a laissé un grand vide autour de lui et cette stratégie est pour le moment efficace car si on ne le soutient pas alors on est forcément du côté des bolchéviques mélenchoniens ou pire encore : mariniste adorateur des années 1930. Le quinquennat ne pourra pas toujours supporter cette illusion, mais temps que ça marche, pourquoi s’en priver ?

L’aspect sociétal se met quant à lui doucement en marche avec la celle qui a pris le rôle pourtant peu enviable de Najat Vallaud-Belckacem : Marlène Schiappa. La Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes refuse de voir les problèmes dont souffrent ses concitoyennes dans certains quartiers. Au chômage technique, elle doit donc se résoudre à pousser une loi sur la PMA qui permettra in fine aux couples homosexuels d’avoir des enfants en attendant une GPA qui sera officialisée dès le prochain quinquennat socialo-mondialiste. Les critiques contre la PMA sont comme d’habitude issues de fanatiques et gare à elles !

Albert Dupontel en a peut-être fait les frais. Celui qui bénéficiait d’un hôtel particulier à Paris de plus de 1 000m2 pour seulement 1 200 euros de loyer par mois vient de perdre sa bonne fortune. Sa société de production a été invitée à quitter les lieux juste après ses propos pas assez sympathiques à l’égard des homosexuels. Pout jouir de certains privilèges en France, il vaut mieux être de certaines minorités agissantes…

Un constat que partageait feu Pierre Bergé qui a quitté ce bas monde au plus grand regret de la caste médiatico-politique. Si Yves Saint-Lautent est devenu le styliste adulé à travers le monde, c’est grâce à ce cher Pierre. Si on pourra bientôt louer un ventre comme on loue des bras, ce sera aussi grâce à lui et à ses nombreux épigones. La fin est toujours triste, mais nos élites peuvent déjà se réjouir : Paris 2024, c’est gagné ! Les Jeux Olympiques auront bien lieu dans la capitale meurtrie d’une France aux abois. Les politiques veulent y être. Les terroristes aussi. Les Parisiens beaucoup moins (curieusement). A défaut d’avoir du pain, ils auront les Jeux.

 

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    Paris ratisée, Paris souillée, Paris envahie !

  2. Le-civilisateur dit :

    Plus personne n’en n’a rien à B…….. des jeux olympique et encore moins les grecques …

    les médias corrompus ou au mieux, complètement largué ventent en 2017 les performances d’athlètes comme Teddy Riner « pour n’en citer qu’un seul » …

    Seulement voila …

    En 2024 tout ces athlètes auront 7 ans de plus, et cela n’est pas rien pour les performances d’un sportif.

    En gros ces sportifs nous vendent un spectacle auquel ils ne participeront certainement pas, ou de facon médiocre.

    Alors ca commence très très mal cette histoire de J.O

    Et puis la vérité c’est que les américains n’en voulaient pas.

    Ont n’a pas gagné les J.O, ont nous a juste laissé les prendre.

    Nous sommes le dindon de la farce !

  3. Bluesun dit :

    Mitterrand parlait en son temps du mariage gay…
    Mais comment faire pour en arriver là ?

    Tout trouvé le sang contaminé….

    Il a fallu attendre juste quelques années, pour que l’assimilation du « tous possible » contaminés ; pour qu’Hollande rende l’idée applicable.

    Suite « normale » de l’évolution, les bisounours passent à la location de ventre, à la vente de bébés..

    Quand on va contre nature, il faut bien trouver la parade.

    La science fait pourtant de grands progrès, mais pas encore arrivé le jour qui fera qu’un homme puisse accoucher….

    Faire alors comme pour les animaux, aller chercher chez l’éleveur l’enfant. Trouver la « mère » porteuse…

    Dans toute cette merveilleuse idée en marche, une question se pose tout de même…

    Comment une « mère » peut porter neuf mois un enfant « son enfant », le sentir bouger, voir son ventre se former de cet enfant, l’accoucher pour finir par le donner, le vendre, ou pourquoi pas le louer ?

    Tout devient possible dans ce monde hors norme…

    Comment une « mère » peut-elle faire cela ?
    Etre juste cataloguée de porteuse….

    On porte sa mélasse tous les jours, mais on fabrique, on façonne avec l’amour un enfant, son enfant….

    Dans le temps, une mère abandonnait son enfant, parce que le manque d’argent faisait qu’elle ne pouvait le nourrir…

    Sommes nous à ce point devenus des « sans dents », pour penser à la location de son ventre, puis vendre le fruit de ses entrailles ????

    Un animal, s’occupe de son bébé une fois la mise bas…Et tout son amour y est consacré…

    Un enfant, est le fruit d’un amour, d’un homme et d’une femme, par cet enfant, ils deviennent des parents…

    Quant aux J.O, circulation, pollution , donc réchauffement climatique, et joie de l’impôt….

    Personne n’en voulait, La France s’imagine avoir gagné…
    Tant que des pieds porteront le fardeau d’une cervelle vide..

Laisser un commentaire