Crise de tête au FN

Rédigé par notre équipe le 22 septembre 2017.

La crise tant annoncée est enfin arrivée. Après un second tour de la présidentielle catastrophique et des législatives ratées, le Front national entre officiellement dans en crise avec le départ forcé de Florian Philippot. Accusé d’avoir des velléités d’indépendance, l’éminence grise de Marine Le Pen a été poussé vers la sortie par ceux-là mêmes qui existent un peu aujourd’hui grâce à la stratégie mise en place par le désormais ex-Vice-président du FN. Le parti se (re)décompose, et les succès électoraux sont plus qu’incertains.

Il aura donc fallu attendre quatre mois depuis l’inexplicable performance de Marine Le Pen au débat d’entre-deux tours pour que le FN fasse enfin sa mue. Mise en difficulté à cause d’une prestation qui a montré son impréparation et ses limites intellectuelles rapidement atteintes, la présidente du FN a décidé de sacrifier son meilleur général plutôt que de faire amende honorable et d’assumer pleinement la défaite. Alors qu’elle avait le pouvoir à portée de main, sa mauvaise campagne et son refus de prendre position sur des sujets essentiels ont achevé d’introniser le golem Macron. La faute est lourde est s’est aussi payée aux législatives. Le FN n’est pas parvenu à constituer un groupe même s’il est la première force politique en France…

Chercher le « coupable » pour ne rien assumer

L’échec patent devait logiquement aboutir à un règlement de comptes. Juchée sur son piédestal, Marine Le Pen n’avait plus qu’à jeter en pâture celui que ses proches ont vite désigné comme le principal responsable. La faute de Philippot ? Avoir défendu bec et ongles qu’une sortie de l’euro était une condition sine qua non au retour de la souveraineté de la France. L’argument est inattaquable sur le fond et devait être manipulé correctement lors de la campagne pour convaincre les électeurs, ne pas les faire céder à la campagne de terreur médiatique, et garder une ligne idéologique droite et cohérente. Mais incapable de pousser jusqu’au bout la réflexion et pas au niveau requis sur le plan intellectuel, Marine Le Pen s’est perdue et ridiculisée en ne sachant même pas différencier une monnaie unique d’une monnaie commune.

L’euro aurait dû être la pomme de discorde entre la présidente du FN et son Vice-président, mais en bonne politicienne qui a peur de prendre des décisions qui engagent, Le Pen a préféré les attaques ad hominem et s’en est donc pris à l’association créée par Philippot dont l’objectif était d’apporter de nouvelles idées et des sympathisants au FN. Une stratégie adoptée par Marine Le Pen elle-même lorsque son père était encore à la tête du parti… Invité à ne plus participer aux décisions de la direction du FN et à renoncer à la présidence de son association, Philippot n’a pas souhaité entrer dans un bal des faux-culs et a donc quitté le parti hier.

Son avenir politique est encore peu clair, mais la ligne qu’il incarne et qui a permis de rassembler plus de 7 millions d’électeurs à la présidentielle est bien ancrée dans une France qui souffre. La dédiabolisation du FN était son idée et elle a été menée aussi loin que les capacités de sa présidente le lui permettaient. Philippot devrait reconstruire une entité seul ou avec des compagnons de combat comme Dupont-Aignan. La route sera longue, mais ne se terminera pas forcément dans une impasse. La chose n’est pas vraie pour le FN qui a perdu en quatre mois les deux jambes sur lesquelles il reposait.

Marion Maréchal Le Pen est partie sans demander son reste, convaincue que le FN allait droit dans le mur. Incapable de dénoncer le mariage pour tous et de mener une campagne active, le parti et sa tante se sont discrédités. Sa prise de recul est certainement temporaire, mais le FN a perdu son égérie et représentante d’une ligne qui n’a pas peur de dire que les Français doivent passer avant les étrangers. Son concurrent idéologique au sein du parti – Florian Philippot – plus dans une voie gaullo-souverainiste – est donc hors-jeu et le FN a perdu sa deuxième jambe.

Il ne reste plus que Marine Le Pen et sa petite cour pour présenter un nouveau visage et une ligne directrice qui puissent convaincre une majorité de Français. La mission est impossible, car aucun d’eux ne s’est jamais illustré par leur intelligence, leur sens tactique ou leur aptitude stratégique. La droite pourrait bien avoir perdu plusieurs années dans cette guerre qui ne sert qu’à masquer les insuffisances de Marine Le Pen.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Decidemment, pourtant majoritaire en France, la droite du FN et des LR n’arrête pas de s’auto détruire….
    La Droite la plus bête du monde ? Cela se confirme une fois de plus !
    …., Au détriment des Français.

  2. Bluesun dit :

    « Alors qu’elle avait le pouvoir à portée de main, sa mauvaise campagne « ….

    Oui c’est vrai, elle avait le pouvoir , de pouvoir….

    Mais, si ce pouvoir là, était bien là, c’est que sa campagne a été intelligemment menée, et avec grande compétence…

    On peut ne pas aimer le FN, on peut cracher sur le FN, mais on ne peut certainement pas dire que Marine a fait une mauvaise campagne….

    Si cela avait d’ailleurs été le cas, elle ne se serait certainement pas trouvée au second tour…

    Et le plus admiratif dans tout cela, c’est que la fille a monté les échelons toute seule, sans tous les pistons du système, sans les médias ; qui n’ont eu que langue de vipère pour mieux la faire chuter, sans hologramme pour essayer de se faire mousser.
    Non, qu’elle seule, et le grand ras le bol d’un peuple…

    « Le FN n’est pas parvenu à constituer un groupe même s’il est la première force politique en France »

    (Déjà bien de reconnaître quand même que le FN est la première force politique…)

    Ben oui, il suffirait juste que la proportionnelle soit instaurée pour que Marine puisse avoir un groupe, mais là encore, une façon de bâillonner le parti qui dérange par sa compétence, son intelligence, qui dérange bisounoursumps, et tout le « système », et surtout une Marine, qui veut empêcher le jeu de DESTRUCTION de son pays : FRANCE.

    « Marine Le Pen s’est perdue et ridiculisée en ne sachant même pas différencier une monnaie unique d’une monnaie commune. »

    Là, ce sont les gens qui n’ont pas compris..

    Mais comment comprendre monnaie unique, monnaie commerciale, monnaie commune, quand on écoute juste qu’un dernier débat pour se faire une opinion, et jouer ainsi à la roulette la vie future.???
    (35 ans que c’est ainsi)…et autant d’années que le constat est de se dire : « Mais comment en est on arrivé là »….

    Il est vrai, que sans aucun référendum Chirac, leur a balancé l’euro, qui devait s’appeler l’écu…
    Il a fallu prendre alors pendant des mois la calculette à la main, pour constater que les citoyens se prenaient dans les chicots ce qui allait faire d’eux des sans dents….

    Pas facile, 1F = 6€ 57

    Là, c’est plus difficile, 1€ = 1F…Rien ne change à part retrouver souveraineté, et monnaie….

    Il n’en reste pas moins, que Marine en voulant expliquer, monnaie commune, et monnaie commerciale, n’a fait que trouver tous les bâtons qui jusque là se demandaient bien comment, ils allaient faire, pour la faire chuter…

    « Le Pen a préféré les attaques ad hominem et s’en est donc pris à l’association créée par Philippot dont l’objectif était d’apporter de nouvelles idées et des sympathisants au FN. »

    Franchement, vous y croyez vous, à ce que Philippot en montant son association, c’était juste pour amener des sympathisants, et des « nouvelles idées » ?
    Quand tous les autres à la mode Macron, nomment cela « MOUVEMENT » ????? Et montent tous depuis leur mouvement….

    Etre kalif à la place du kalif, et se servir de qui lui a servi la soupe, pour mieux écraser…

    Dommage, Philippot avait ses compétences, et intelligence..
    Mais lui aussi semble avoir les dents très longues…
    On verra bien ce qu’il donne hors du parti….

    Quant aux sympathisants, avec la chienne de vie que l’ont fait mener aux citoyens « sous prétexte de chance », ils n’ont pas besoin d’un Philippot pour arriver vers Marine.

    Quand même 35 ans que la France ne cesse d’être en grève, que la France joue de multiplication de chômeurs, de pauvres, de travailleurs pauvres, de SDF, et de plus le foutage de figure qu’en plus d’êtres des sans dents, ils sont fainéants….

    « Son avenir (à Philippot) politique est encore peu clair, mais la ligne qu’il incarne et qui a permis de rassembler plus de 7 millions d’électeurs à la présidentielle est bien ancrée dans une France qui souffre »

    Il a ramené quoi Philippot ? Il a perdu les régionales et la députation…..!!!!!

    Mais à la lecture de cet article, un constat :
    “Comme il est facile de se laisser submerger par la haine !”

    Quant à l’espoir de voir couler Marine, ça fait tout de même 35 ans, voire peut-être plus que le FN est toujours là….

    Sondage TV d’hier : Marine 91%
    Philippot 52 %

    Philippot, sur le chemin de la réussite, ou du casse figure….?

    L’avenir nous le dira…..mais c’est certain, à lire cet article, Philippot a déjà au moins un sympathisant.

  3. Bluesun dit :

    Petite erreur.

    Merci de lire :

    1€ = 6,57 F

Laisser un commentaire