Weinstein : quand les hontes s’emmêlent

Rédigé par notre équipe le 13 octobre 2017.

Incontournable dans l’univers du cinéma hollywoodien, Harvey Weinstein connaît depuis trois jours une descente aux enfers spectaculaire. Le producteur libidineux a été confondu par toute une série de témoignages accablants. Agressions sexuelles et viols semblent avoir été le moteur de ce personnage très puissant d’Hollywood. Après une omerta pesante, les stars victimes sortent d’un silence que l’on peut comprendre, mais qui a permis au « Pig » (surnom de Weinstein lors de ses soirées cannoises) de détruire des vies pendant plus de deux décennies.  

Regardez comme ces stars d’Hollywood sont parfaites ! Des femmes belles, spirituelles, au fort caractère et qui s’engagent pour dénoncer les injustices à travers le monde. Le système en a fait des exemples à suivre alors que derrière la face dorée se cachait une réalité terrible : des actrices adulées et des femmes inconnues du grand public ont été l’objet de toutes les élucubrations sexuelles d’un Harvey Weinstein malade du sexe (il dit suivre une thérapie pour mettre un terme à ses déviances impardonnables).

Ce producteur américain très puissant qui a fondé sa propre société de production est un élément incontournable d’Hollywood. Ses films ont été récompensés des dizaines de fois, mais le vrai carburant de ce géant obèse est sans conteste le sexe (avec une pincée de millions de dollars). Il aura fallu une enquête du New York Times révélant que huit accords avaient été passés pour étouffer des affaires sordides pour que les victimes prennent la parole dans les médias. Et le grand déballage a commencé. A chaque heure son actrice qui raconte comment Weinstein l’a agressé, voire violé pour certaines d’entre elles. (Weinstein réfute à l’heure actuelle tout viol). Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rosanna Arquette, Cara Delevingne, les françaises Léa Seydoux, Judith Godrèche ou encore Emma de Caunes ont été victimes des désirs pervers d’un Weinstein perçu comme intouchable.

Un secret diabolique de Polichinelle

L’homme est un ami des puissants à l’image d’Hilary Clinton et est un généreux donateur du Parti démocrate depuis près de vingt ans. Weinstein connaît du beau monde et une brouille avec lui peut conduire à la fin de carrière pour une actrice qui aurait l’audace d’exposer les pulsions dévastatrices et condamnables de ce grand manitou du cinéma. La peur est légitime, mais l’on peut regretter que personne n’ait pris la parole avant pour que cet individu réponde de ses actes. Le procédé très américain de mettre la poussière sous le tapis en passant de juteux accords de confidentialité est passé par là, mais quand certaines actrices prétendent être un modèle pour les jeunes générations, cela passe par la dénonciation de comportements abjects.

Entendons nous bien, toutes les femmes qui auraient fait l’objet de harcèlement (voire plus) de la part de Harvey Weinstein sont des victimes et ce sera à la justice américaine de se prononcer. Echappera-t-il à la prison grâce à ses dollars ? Mais Weinstein est-il le seul ? Hollywood ne nourrit-il pas d’autres prédateurs bien connus du milieu, mais dont l’influence est si forte qu’aucune victime n’ose parler ? La honte et la peur de voir une carrière brisée ont permis à Weinstein de prospérer pendant des années. Désormais, la honte est sur lui et on peut espérer que ce scandale aidera d’autres victimes d’agressions et de viol à prendre la parole contre leurs bourreaux.

Le pire dans cette histoire est que tout le monde savait qui était Wesinstein, mais que personne n’a osé dire les choses clairement. Une autre honte. La dernière d’entre elle revient à tous ceux qui ont jugé bon de décorer Harvey Weinstein (il a notamment reçu l Légion d’honneur en 2012) alors qu’une simple enquête de moralité aurait permis de découvrir que l’honneur est une valeur étrangère à celui qui devra désormais répondre de ses actes. Après Polanski, Hollywood continue de devoir faire face à ses démons…

 

 

 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Muriel dit :

    Ha ha ha…..et dire qu’il arrosait les Clinton et les Obama pour leurs campagnes, qui font mine de découvrir le scandale, et qu’il a même manifesté contre le « machisme » de Trump !!

    • JpB dit :

      Oui les démocrates américains agissent comme la gauche en France : toujours à donner des leçons de morale…mais surtout ne pas se les appliquer !

Laisser un commentaire