Pas drôles et tous plagiaires ?

Rédigé par notre équipe le 25 octobre 2017.

« J’aime mieux être un misérable qu’un plagiaire ! ». La droiture morale de Paul Gauguin a fait son temps. Les artistes d’hier ont été remplacés par des amuseurs télévisuels qui n’ont pas les mêmes scrupules. Tout est bon pour avoir sa minute de gloire même si cela doit passer par des plagiats éhontés. Depuis quelques jours, la presse se fait l’écho de sketches de plusieurs « humoristes » français largement inspirés de collègues américains. Pas drôles et carrément plagiaires ? On peut on moins leur décerner un prix pour leurs brillantes traductions !

Internet est un âge d’or pour l’humour. Tout circule, des sketches venus d’outre-Atlantique atterrissent dans les chambres parisiennes et sont pillés dans l’allégresse générale. Résultat, plusieurs comiques français ont été épinglés dans des vidéos qui montrent à quel point leur admiration pour leurs confrères américains s’est parfois transformée en une razzia déroutante. Principale cible d’une révélation faite par un youtubeur anonyme : Tomer Sisley. L’homme n’a jamais été drôle pour une large majorité de Français, et il a trouvé le moyen de piquer de nombreuses vannes de plusieurs one man show dont celui de Robin Williams en 2003.

Au visionnage de la vidéo, le constat est implacable et appelle à une introspection pour l’ « artiste ». Mais non, il continue et se met en scène avec sa compagne dans une imitation voulue (et revendiquée pour une fois) d’une vidéo de Chris Crocker. Heureusement, le ridicule ne tue pas et Tomer Sisley a pu surfer sur la vague de la notoriété et de l’argent. Fin de carrière annoncée pour l’interprète de Largo Winch ? Pas forcément, car le plagiat ou une inspiration quelque peu copiée/collée n’a jamais envoyé quelqu’un à la retraite en France. Des personnalités politiques de premier plan ont bien menti sur leur CV sans aucune conséquence, alors un humoriste…

Le pompage comedy club ?

Le problème est que Sisley, en plus de ne pas être Gauguin, a quelques collègues qui ont les mêmes travers. On pense à Jamel Debbouze lui aussi épinglé dans un montage vidéo qui ne laisse aucun doute sur la provenance de son inspiration. Et son Djamel Comedy Club donne libre cours à toute une série d’humoristes au moins aussi peu drôles que lui et qui ne font que traduire des sketches parfois vieux de dix-sept ans. Ces révélations sont les seules choses qui font rire, car le plus triste est de voir qu’en raflant ce qu’a produit le voisin, le résultat est vraiment mauvais. Avis subjectif répondra-t-on dans les commentaires. Sauf que pour remplir une salle un peu grande, ces humoristes sont obligés de faire une promotion dantesque de plusieurs mois dans les médias et de faire le clown notamment chez Arthur (lui aussi épinglé) le vendredi soir.

Et le pire est que tous ces gens sont érigés en modèle de vertu et prennent la parole à tort et à travers pour moquer la France et asséner à coup de morale mal sentie que le vivre ensemble est un impératif absolu. Et ils savent de quoi ils parlent ! Ils vivent avec des sketches américains depuis des années. Les « échanges » interculturels peuvent rapporter gros…

Déjà une remarque sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Et oui.

    Les parasites cohabitent très bien ensembles.

    Sur un seul hérisson l’ont peut trouver des tiques, des poux, des puces, des acariens, etc etc…

    Politiciens et médias travaillent en symbiose avec ces bons à rien qui ce font de l’argent avec du vent.

    Mais bon, je ne suis pas spécialement fan de Coluche mais il avait raison quand il disait que les ens n’étaient pas résonnable non plus de consommer de la M….

Laisser un commentaire