Cachez-moi cette croix trop chrétienne !

Rédigé par notre équipe le 30 octobre 2017.

La chasse à la chrétienté se poursuit en France. La prochaine victime a été désignée par le Conseil d’Etat dans un arrêt du 25 octobre 2017. La commune bretonne de Ploërmel a six mois pour enlever la croix surplombant une statue de Jean-Paul II. Trop chrétienne et donc pas assez laïcarde, cette croix est considérée par les ayatollahs de la laïcité comme une grave menace à la sécurité de l’Etat. Le combat contre la chrétienté n’est pas terminé et commence à choquer au-delà de nos frontières.

L’interdiction des crèches et la destruction d’églises ne suffisent plus à étancher la soif anti-chrétienne de nos élites. Tout doit disparaître et même les petits bourgs doivent faire place nette. La commune de Ploërmel (Morbihan) est au cœur de cette chasse qui occupe jusqu’au Conseil d’Etat. Tout commence en décembre 2006 lorsqu’une statue de feu Jean-Paul II est érigée sur un parking de cette ville sans histoire. Sans surprise, quelques haineux se déchaînent contre ce monument qui célèbre ce Saint homme dont la foi et l’activité ont été d’un grand secours pour les martyrs vivant sous le joug communiste. La statue sort toutefois de terre, mais continue d’être vilipendée par les bouffeurs de curés.

Le premier coup de semonce sérieux a lieu en 2015 lorsque le tribunal administratif de Rennes, saisie par la fédération de la Libre pensée morbihannaise (tout un programme), a jugé que ce monument n’avait pas lieu d’être pour une question de laïcité. La cour administrative d’appel de Nantes était revenue sur cette décision inique, mais c’était sans compter sur les « sages » du Conseil d’Etat. Ils débarquent avec leurs gros sabots laïcards et décrètent en ce 25 octobre 2017 que cette œuvre est contraire à la loi de 1905, laquelle interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public  ».

Généreux comme ils savent l’être, ils précisent que ce n’est pas la statue qui pose problème, mais la croix qui la surplombe. Il ne reste plus qu’à couper la croix et Jean-Paul II pourra continuer à voir les voitures passer sans subir trop l’opprobre des automobilistes grincheux. Le plus surprenant vient de la réaction du vicaire général de l’archevêché de Vannes qui estime qu’il s’agit d’ « une décision mesurée qui me/le satisfait ». Quand l’Eglise catholique ne défend même plus ses intérêts et ses Saints, que peuvent espérer les croyants soumis quotidiennement à ce genre de brimades ?

Stérilité morale et spirituelle

Pourtant les paroles du Pape François prononcées samedi dernier font écho à cette bien triste actualité. Lors d’une conférence rassemblant les évêques de tous les pays de l’Union européenne, il a déploré la « stérilité dramatique » dans laquelle se complait notre continent. Une stérilité physique, mais aussi morale qui permet toutes ces attaques contre le culte et les racines chrétiennes de l’Europe qui ne doivent surtout pas figurer dans un texte paraphé par nos élites franc-maçonnes.

L’Eglise catholique française renonce au combat et seule une partie de la droite ose encore faire preuve de détermination. Le hashtag Montretacroix fait un malheur sur Twitter, mais cela n’arrêtera malheureusement pas le travail de la scie sauteuse. Le Conseil d’Etat exige de voir la croix à terre dans les six prochains mois en attendant de trouver une nouvelle victime sans défense.

Le dernier mot reviendra toujours à nos chers hommes politiques qui vouent un culte à la laïcité. Bon représentant de cette caste aux grands pouvoirs, le député LREM du coin, Paul Molac, dit ne pas avoir « envie de faire renaître une guerre de religion ». Une conclusion qui voudrait faire croire que la guerre n’est pas déjà déclarée. Une guerre contre la chrétienté qui prend des accents de plus en plus barbares depuis que les laïcards ont conquis tous les pouvoirs. Dans ce naufrage, seule la Pologne reste digne et à flots en assurant vouloir récupérer la statue pour l’installer sur une terre qui n’accepte pas la « censure » et le « diktat du politiquement correct ».

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    cet État est imbibé de marxisme-léninisme totalitairement athée en violation de la loi de 1905 qui préconise la neutralité religieuse ce qui signifie qu’il doit se comporter de façon agnostique, donc chasser avec la même rage l’athéisme

    • Hips dit :

      Il faut arrêter de boire de l’eau bénite ! Certes les communistes sont athée mais il n’y a pas qu’eux. Et en l’occurrence la croix chrétienne sur une place publique est bien contrevenante à la loi de 1905. J’aimerais que vous m’expliquiez ce que vous entendez par pourchasser l’athéisme et en quoi la République aujourd’hui pourchasse le catholicisme ….
      Aujourd’hui un catholique peut porter sans problème dans la rue une croix, un costume religieux du moment qu’il ne masque pas son visage de même qu’un musulman ou un juif peut porter ses symboles religieux. Nous les athées par définition nous n’avons pas de symbole. La seule idée qui nous réunit est que nous ne croyons pas en l’existence d’un être suprême mais ça ne présume en aucun cas de nos opinions politiques.

  2. Gérard dit :

    Mais la « laïcité » à la mode « libre pensée » (!!!) S’accommode parfaitement des prières de rue de « nos amis » mahométans. Ce pays me répugne de plus en plus

  3. JpB dit :

    Oui prières de rues…et toutes ces voilées dans l’espace public…!
    Quelle déliquescence !

  4. Bluesun dit :

    La France est terre judéo-chrétienne…

    Une question se pose..

    Nos politiques en voulant refaire le monde via l’Europe-mondialisation, ont choisi comme drapeau européen le voile de la Vierge…

    Pourquoi avoir pris ce symbole, si la volonté était de tuer la religion du pays France ???

    Pourquoi ne pas faire respecter la religion du pays France, comme les autres venus d’orient font respecter leur religion ?L’occident n’est en rien l’orient !!!!

    Il suffisait dès le début des années 1980, imposer les lois, coutumes, et religion du pays France, aujourd’hui, il n’y aurait pas tous ces problèmes.

    L’Europe, n’est qu’un brassage de grande mélasse, où chacun doit y trouver place, tout en se sentant étranger soit dans son pays, soit ceux venus de pays étrangers.

    Mieux valait un petit chez soi, qu’un grand chez les autres, garder notre pays ainsi que nos frontières, et charbonnier restait maître chez lui.

    Mais du fameux changement de Mitterrand, où les lendemains devaient chanter, nous en sommes au  » en Marche de Macron »..

    35 ans que nous avons les pieds dans la mélasse pondue, à présent il nous faut marcher, ça ne chante toujours pas, mais on dit que ça porte bonheur….

    Reste à savoir pour qui le bonheur ? et quel bonheur ?

    Alors que nous avions liberté retrouvée (après guerre), frontières, pays, emplois, joie de vivre, liberté d’expression, humour de tout, monnaie, religion, nous avons tout abandonné pour en arriver à ce triste constat qu’il faut cacher nos croix, quand les étrangers viennent afficher avec provocation, et fierté la leur.

    Bizarre, car en France, avant la naissance de ces polémiques incessantes, toutes les religions se côtoyaient sans aucun souci.

    En même temps, si les citoyens votaient pour eux mêmes, au lieu de voter « utile » parce qu’on leur dit de voter utile, ou de voter pour faire barrage, parce qu’on leur dit de faire barrage, de voter pour Pierre, Paul, ou Jacques parce qu’on leur dit de voter pour ceux là….(toujours les mêmes démolitiomans), peut-être y aurait-il un espoir de retrouver la maison France.

    Quant à Macron, tombé du camion PS, lui a les yeux bleus…
    Et novice jeune….l’intelligence des urnes a parlé…

    Il est vrai que Macron, n’est que le résultat des échecs des autres…
    Mais à force d’aller d’échec en échec, il faudrait un jour ; comprendre de nos échecs….?

    • Hips dit :

      Rien n’est moins sûr que le drapeau européen soit inspiré du voile de la vierge Marie. Il ne faut pas oublier que dans les pays fondateurs de la CEE, certains étaient protestants. Le culte marial n’existe pas chez les protestants.
      Au sujet de la supposée coexistence passée et pacifique des religions en France, il faut mieux en douter en particulier vis à vis des juifs. Il est vrai que l’extermination des protestants s’est arrêtée au 18ième siècle.

      • Bluesun dit :

        Hips, ce sont les pro-européens qui le précisent eux mêmes…!!!

        • Hips dit :

          Les pro-européens peuvent affirmer n’importe quoi aussi 😉
          C’est de l’histoire un point c’est tout, soit on a des preuves, soit on en a pas et alors ce n’est que des suppositions. Et de toute façon même si le concepteur du drapeau européen s’est inspiré du voile mariale, est-ce que les gens qui ont choisi le drapeau le savaient et l’ont choisi pour cela. Ce serait vraiment étonnant !! La création de la CEE serait un complot chrétien qui a mal tourné selon vous.

          • Bluesun dit :

            Hips, ne dites donc pas n’importe quoi….!!!

            Quel complot y aurait-il à choisir le voile de la Vierge pour drapeau ???

            A la construction de l’Europe, il fallait un drapeau, avec sans doute le signe de la réunification des pays membres…

            Sans doute que le voile de la Vierge réunissait l’idée de cette union ?

            Quant aux pro-européens, ce sont aussi nos politiques..je doute alors qu’ils affirment n’importe quoi ???

            Mais vous en revanche, vous faites ; dans le grand n’importe quoi…

  5. Hips dit :

    Ce que je dis c’est que pour savoir l’origine du drapeau européen il faut soit avoir demandé aux personnes qui l’ont choisi ou avoir au moins un témoignage de l’époque. Le fait d’être seulement pro-européen ne permet en aucun cas de garantir la véracité d’un fait historique, le contraire non plus d’ailleurs.

    De plus, si les personnes qui ont choisi le drapeau européen ont volontairement choisi le voile marial pour symboliser la CEE; cela voudrait dire pour moi qu’ils ont voulu insister sur l’origine catholique de l’Europe. Ce qui n’est manifestement pas le cas puisque plusieurs des pays fondateurs sont aussi protestant. Donc cela m’étonnerait beaucoup. Mon propos ne va pas plus loin.

  6. Bluesun dit :

    OK…
    Et bien prenez renseignements, ou écoutez les émissions politiques, nos politiques, etc…

    Pas de soucis, vous tomberez bien sur l’info….
    Aucun complot non plus (comme vous le dites).
    Et rien non plus contre les protestants….

    Il fallait juste un drapeau, ils l’ont trouvé….

Laisser un commentaire