L’économie française en marche…

Rédigé par notre équipe le 01 novembre 2017.

La presse qui se prétend économique jubile depuis plusieurs jours. L’économie française serait sur le chemin de la croissance et du plein emploi. Sous l’impulsion de Macron, l’économie se modernise et si les fruits doivent être attendus d’ici à deux ans selon l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande, les premiers indicateurs sont au vert. Les Français peuvent se sentir soulagés. Ils ont échappé au retour de la souveraineté économique promise par le FN pour se complaire dans les arguties macronistes !  

Tous les titres de journaux reprennent le même mot d’ordre : la croissance repart ! Saint Macron a réussi en six mois ce qu’il n’était pas parvenu en quatre années aux côtés de Hollande. Comme quoi il suffisait de devenir président pour que son ultralibéralisme libère la croissance et fasse entrer les Français dans une nouvelle ère digne des Trente Glorieuses. Et il y a de quoi s’enthousiasmer ! L’INSEE vient d’annoncer une « croissance robuste » (blague déposée par Les Echos) grâce à un PIB qui a augmenté de 0,5 % au troisième trimestre. A cela s’ajoutent les « bons » chiffres du chômage de septembre. On peut d’ores et déjà sortir le champagne du frigo.

 

Des chiffres passables pour un triste avenir

 

Comme dirait l’ancien génie socialiste : « la crise est derrière nous », mais cette fois-ci c’est l’INSEE qui l’affirme. Plus précisément, l’INSEE avance une première estimation pour le troisième trimestre 2017, et c’est toute la presse qui salue une bonne dynamique qui annonce des lendemains qui chantent. La presse est unanime ! Et pour cause, elle copie-colle une dépêche de l’AFP sans se demander ce que signifie les chiffres avancés. Avec 0,5 % de croissance au troisième trimestre, la France pourrait atteindre 1,8 % de croissance sur un an, soit la prévision retenue par le gouvernement.

La fameuse dynamique n’a jamais été aussi bonne que depuis 2010-2011. A cette époque, Macron était encore un banquier d’affaires et n’avait donc pas encore eu l’occasion de se pencher sur le patient France. La consommation des ménages est en hausse (+0,5 %) et d’un investissement des entreprises qui frise 1 %. La robustesse est d’autant plus visible que ce sont 64 800 chômeurs de moins qui ont été recensés par Pôle emploi en septembre. C’est reparti comme jamais !

Sauf que la réalité est bien plus grise et qu’il suffit d’un coup de serviette sur la vitrine présentée par les médias pour s’apercevoir que la question de l’emploi reste dramatique avec plus de 11 millions de chômeurs en France (détail des chiffres ici) et une croissance qui reste à confirmer, mais qui n’apportera pas de retour au plein emploi. Sous Hollande, tous les économistes s’accordaient à dire que la vraie baisse du chômage ne s’amorcerait pas avant d’avoir atteint 3 % de croissance. Aujourd’hui, personne ne semble juger bon de rappeler une réalité qui ne sied pas à la communication présidentielle…

Les chiffres restent têtus avec un déficit et une dette qui continuent de se creuser, un chômage toujours proche des 10 % (selon les statistiques officielles) et une nouvelle vague d’impôts qui va commencer à saper ce qui reste de classe moyenne en France. L’économie française continue sa marche entamée depuis le début des années 1970. Une trajectoire qui ne peut réjouir qu’une petite élite aussi mauvaise en économie que peu intéressée du sort des Français.

Déjà une remarque sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Magique la poudre de perlimpinpin…!!!

    Comment peut-on parler de reprise de l’emploi quand nous perdons depuis le début 2017 tous ces emplois (un échantillon).

    Loi travail voulue par l’U.E 22.000 postes supprimés dans les hôpitaux jusqu’en 2017.

    VIVARTE supprime 2.000 emplois (info du 23 janvier 2017)

    Chaussures ANDRE fin des emplois 750 postes supprimés (info du 5 janvier 2017)

    WIRPOOL délocalise en Pologne 290 emplois supprimés (info du 25 janvier 2017)

    EDF pourrait supprimer de 5.200 à 7.000 emplois d’ici 2019 (info du 2 février 2017)

    PSA Peugeot 2.130 suppressions de postes prévu pour 2017 (info du 17 octobre 2016)

    MIM 800 emplois supprimés (info du 28 mars 2017)

    TATI est à vendre (info du 28 mars 2017)

    GMS Industrie liquidation judiciaire 283 postes supprimés (info du 12 mai 2017)

    70.000 suppressions de postes dans la fonction publique jusqu’en 2022 (info du 17 juillet 2017)

    HARIBO délocalise en Allemagne (info du 4 avril 2017)

    NOKIA supprime en France 600 emplois d’ici 2019 (info du 18 septembre 2017)

    Récemment fermeture de l’usine TUPPERWARE.

    35 années pour faire 6 millions 1/2 de chômeurs, 10 millions de pauvres…

    Mais heureusement, il y a le novice Macron et sa poudre de perlimpinpin pour trouver le chemin du retour à l’emploi, et faire que les foyers retournent dans l’enfer du surendettement via les crédits…

    Les médias à la TV crient vive Macron….quand l’ignorance et la bêtise d’un peuple font la force du « dictateur »…

    Campagne 2017, lors d’un de ses meeting Macron disait que :
    « c’est la configuration numérique qui fait la disparition de l’emploi ».

    Mais c’est une fois Macron « le magicien » élu, qui avec sa poudre de perlimpinpin fait réapparaître l’emploi…

Laisser un commentaire