Que l’année 2017 fut longue !

Rédigé par notre équipe le 31 décembre 2017.

A quelques heures du passage en 2018, il est temps de faire un bref bilan de l’année écoulée. Le constat est amer tant l’année 2017 fut longue et pénible : une élection présidentielle au résultat catastrophique, les prémices de l’implosion des Etats européens, une lutte anti-terroriste qui laisse pantois, un délire gauchiste immigrationniste renouvelé, etc. la liste des horreurs étend son ombre malfaisante sur une France déjà à genoux.  

2017 devait être l’année de l’espoir. Celui d’une présidence de la République enfin occupée par un individu qui se soucie des problèmes des Français et qui ne renforce pas les difficultés par une politique de folle soumission à Bruxelles. Mais la campagne savamment orchestrée contre Fillon et la catastrophique prestation de Le Pen ont permis un succès historique des forces anti-françaises. Sûr de son fait, Macron est allé célébrer sa victoire dès le soir du premier tour et s’amuse depuis à jouer au président alors qu’il n’est resté qu’un banquier dans l’âme.

Un Macron et pas de solution (pour la France)

Macron déroule son programme pro-Bruxelles et par conséquent anti-France. L’économie doit être libéralisée et cela passe par un droit du travail dans lequel le dernier mot revient au plus fort. On signe des traités transatlantiques qui vont aboutir à détruire encore plus d’emplois et à empoisonner les assiettes d’un bon peuple censé attendre avec impatience du bœuf aux hormones et du soja transgénique. Que les Français meurent à petit feu n’est pas un problème. D’ailleurs pourquoi ne pas démembrer la France avant une éventuelle et ultime révolte de masse ?

L’Espagne constitue un laboratoire de choix pour tous les haineux de l’Etat-nation. Il faut détruire les Etats-nations en les dépeçant. L’exercice n’est pas aisé alors on qualifie l’Etat de sujet proto-nazi (franquiste dans le cas espagnol) et on organise un referendum illégal. La graine ne prendra pas tout de suite, mais les conséquences dans les années à venir seront dévastatrices. Côté français, la Corse a entamé cette partition morbide et si le processus sera long, la fin n’en est pas moins certaine.

Mais d’autres remèdes anti-nation sont également à l’œuvre à commencer par l’incroyable politique européenne pro-immigrationniste. Tous les « migrants » qu’ils viennent de pays en guerre ou de pays pauvres sont accueillis à bras ouverts par des responsables politiques qui voient un bon moyen de fournir de la main-d’œuvre pas chère au patronat et à destituer un peuple décidément pas encore assez docile. Rendez-vous compte, certains citoyens continuent de parler de démocratie. Pas celle des marchés. La démocratie réelle qui permet avec des bulletins de vote de sortir de la prison européenne comme l’on fait les Britanniques.

Des Britanniques qui ont eu un sursaut d’orgueil et qui ont dit non à la chienlit européenne. Depuis, les prédictions catastrophistes des euro-béats sont restées lettre morte. En effet, un mensonge répété jusqu’à plus soif ne deviendra jamais une vérité. Les Britanniques disent bye-bye et les Européens de l’Est commencent à remuer sérieusement contre le totalitarisme bruxellois. Qui des peuples ou des élites technocratiques sortira vainqueur ?

Mieux vaut les peuples d’autant plus qu’ils pourront ainsi se défendre plus efficacement contre le terrorisme. Tous les morts de 2017 qui s’accumulent aux précédents n’auront pas suffi à une prise de conscience. Les lois antiterroristes s’empilent les unes sur les autres tandis que les djihadistes rentrent chaque jour en France et continuent de propager leur idéologie de mort. La France est en guerre entend-t-on dans les couloirs de l’Assemblée et de l’Elysée. Pourquoi partir en guerre sans armes et sans défense ? y aurait-il un projet d’élimination de la France ?

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Cette année 2017 est un vrai cimetière…

    En âmes…
    Et en pays « LA FRANCE »…

    Normal, quand sans « aucun état d’âme » on vote pour noyer ce qui devait sauver le pays !!!
    On pouvait essayer 5 ans, le contraire de toutes ces années de début de changement….
    car, ça fait tout de même 35 ans que nous votons pour la même clique de bisounoursumps, qui ; pour finir nous a imposé de voter pour un jeune novice à la poudre magique.
    donc un clone d’eux mêmes…

    Juste pour faire barrage….

    Prophétie de NOSTRADAMUS, 2018 ; ne s’annonce pas mieux…!!!

    • amazonia dit :

      BLUESUN . les anciens de France soir ! toujours LA .
      BARRAGE . OUI .
      LES TRAITRES HORS SOL /UE . ETAT DE RIPOUX . OUI

      • Bluesun dit :

        Coucou amazonia,

        Plaisir que de retrouver une internaute de l’ex France Soir.
        Encore un journal ancienne version qui a fermé…
        Et a laissé tous ses internautes comme orphelins à la dite fermeture.
        Nous étions tous là, à veiller jusqu’à son dernier souffle et malgré tous les espoirs d’un sauvetage, impuissants, nous avons tous subi sa bien triste fermeture.

  2. amazonia dit :

    MACRON = presse serait contre pouvoir =ENFUMAGE 100%
    Lorsque un état donne du pognon! a la presse !CORRUPTION
    DEMOCRATIE =zéro / UE/ MACRON .TRAITRES .
    TANT DE JOURNALISTES ? pour faire du copier /coller !
    FACE A LA PRESSE ? RIDICULE FUMISTERIE .
    LE DICTATEUR .MACRON
    GESTAPO POLITIQUE . SUR INTERNET . STOP
    LIBERTE EXPRESSION ? QUE POUR LES ELITES ?
    VAMPIRES =Saigneurs de peuples comme ISLAM .
    SI MACRON , disait vrai ?
    LA OCKRENT /FEMME DE KOUCHNER DOC
    LA SINCLAIR /FEMME DE DSK
    LES 2 MECS serviteurs du BILDERBERG GROUPE
    DES DECENNIES . NOS 2 JOURNALEUSES ?
    PAS UN PAPIER / PAS UN TEXTE ? sur BILDERBERG
    MONDIALISTES =Saigneurs de peuples EUROPEENS .
    PEUPLE FRANCAIS /IDENTITAIRES .
    INTERDIT DE MANIF CHEZ NOUS EN FRANCE .
    INTERDIT SUR INTERNET ?
    MACRON DICTATEUR . ETAT RIPOUX
    VENDUS /UE /ISLAM DES TENEBRES .
    SCANDALEUX . MACRON SALE TRAITRE .
    LA VERITE . DERANGE . OUI
    PATRIOTES UNIS . FRANCE EN DANGER +++

Laisser un commentaire