En marche vers le cannabis pour tous

Rédigé par notre équipe le 22 janvier 2018.

Dans un rapport censé être publié ce mercredi, mais déjà parvenu dans toutes les rédactions, on apprend que le meilleur moyen de lutter contre le cannabis est de n’en faire qu’un simple délit… très rémunérateur pour les comptes de l’Etat. Se procurez une substance illicite et se détruire la santé ne débouchera que sur une amende forfaitaire de 200 euros. De quoi abreuver les comptes publics aux dépends d’une situation sanitaire déjà alarmante.  

La machine est enfin lancée. Le cannabis doit trouver une place quasi-officielle au sein de la société française, mais plus encore dans l’économie. Un rapport parlementaire rédigé par deux hurluberlus issus des rangs LR et LaRem, fiers de présenter la solution aux problèmes que représente le cannabis, met les pieds dans le plat. Le « tout répressif » comme il est de bon ton de dire ne fonctionne pas. Il y aurait 1,4 million de fumeurs réguliers auxquels s’ajoutent 700 000 consommateurs dont la dépendance est si forte que pas un jour ne se passe sans fumer leur(s) joint(s). La France a un réel problème avec le cannabis et la solution préconisée est de faire avec.

Le fric avant tout

Comme pour tout renoncement, il faut l’accompagner de justifications. C’est là que, soudainement, les parlementaires s’intéressent au travail des policiers et de la justice. Ces deux autorités seraient submergées par les cas de consommation de cannabis pour un résultat dérisoire. Ainsi, sur les 140 000 personnes interpellées chaque année, l’immense majorité a finalement le droit à un rappel à la loi (comme Dray pour ses mystérieuses montres à complication). Les tribunaux déjà à l’agonie (une excuse pour être laxiste ?) et les policiers qui passent plus de temps à remplir de la paperasse qu’à sécuriser nos rues seraient ainsi mobilisés sur de vrais problèmes.

Ce discours est sympathique et peut s’entendre, mais le glissement du cannabis vers une substance, certes non souhaitée, mais finalement acceptée est le premier pas dans un engrenage bien connu : la légalisation totale. Depuis des années, les médias s’extasient sur des pays qui ont dit oui au progrès… Les Pays-Bas et les Etats-Unis pour les plus symboliques d’entre eux. En fait, ces exemples tournent en boucle, car il n’y a pas tant de pays qui affirment publiquement se désintéresser de la santé (mentale) de leurs populations. La Californie légalise le cannabis à des fins médicales avant d’ouvrir toutes les vannes et de faire bientôt des Etats-Unis le pays le plus important à légaliser une substance hautement nocive.

Cela rappelle les promesses en carton des socialistes au sujet du mariage homosexuel. Le PACS, le mariage entre personnes du même sexe, la PMA pour les couples homosexuels puis la GPA. Il suffit de mettre le doigt dans l’engrenage pour se retrouver avec toute la panoplie d’une société décadente. La « contraventionnalisation » du cannabis chère au candidat Macron (il avait dans un premier temps jugé normal de dépénaliser) est la première étape d’une légalisation aux effets catastrophiques d’un point de vue sanitaire. Tous les médecins sérieux le disent, une amende n’a aucun effet sur un individu déjà dépendant d’un produit. L’étape numéro un n’est donc qu’une grande manœuvre pour pomper de l’argent où il se trouve encore. A raison de 200 euros d’amende pour chacune des 140 000 personnes interpellées chaque année, c’est Bruno Le Maire qui se frotte les mains !

Une future légalisation mettra un terme à cette belle rente peut-on penser. Que nenni ! L’Etat aura alors les revenus issus de la TVA et sera bien plus motivé pour lutter contre les trafics qui ne manqueront pas de concurrencer les circuits officiels. De plus, les consommateurs seront toujours sous la menace d’amendes s’ils ne fument pas au bon endroit ou au bon moment. Les comptes publics peuvent faire la fête, la santé des Français un peu moins, mais ce ne sont pas nos élites qui méprisent le peuple qui vont commencer par s’en soucier. Prochaine étape l’héroïne et le crack ? Ça va danser gaiement sur les quais du métro parisien !

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    Désormais il va falloir ordonner le cannabis aux commandants de bord d’Airbus, chauffeurs de car scolaires, conducteurs de TGV, chirurgiens du cœur et du cerveau, président et 1er ministre pour ne citer que ceux-là, puisque ce n’est absolument pas dangereux et même recommandé pour le bas peuple et donc obligatoire pour les élites.

  2. Le-civilisateur dit :

    Les toxicos de la ligne 4 et autres vont redevenir des citoyens lambda finalement.

    Il n’ appartiendra plus aux forces de l’ordre de les appréhender plus que les autres consommateurs.

    Paris c’est vraiment magique …

    Après, comme en Inde on fera du rat un animal sacré.

    Une amende de 200 € à qui lèvera la main sur «sa sainteté de la quenotte.»

    Le gouvernement Macron et français en général.

    Préfères couper des doigts que de refaire une paire de gants plus grande.

    C’est comme ça qu’ils règlent les problèmes eux.

    Ce pays va devenir un enfer.

    Je ne te dit pas combien vont coûter à la sécurité sociale, tout les jeunes trou du Q qui consomment cette M…..

    Les agents de police nationale sont déjà complètement pommé.

    Beaucoup d’entre eux passe peu à peu de l’autre coté.

    La France est exsangue.

    C’est la fin d’une civilisation qui aura brillé pendant 2000 ans.

  3. Bluesun dit :

    Cannabis en pleine liberté….
    ( nouveau delirium tremens à 200€).
    Nos politiques « protecteurs » nous ont seriné que :

    Fumer tue (interdiction de fumer)
    L’alcool tue (interdiction de boire, ou alors avec modération)

    Manger et boire ce qui est préconisés à longueur de journée, pour vivre en bonne santé….
    Et à présent, nos « novices » de service préconisent la drogue…
    Sans doute pour éviter de tomber trop vite dans le désespoir.

    Il est vrai que la drogue ne tue pas d’un coup, mais détruit lentement.
    La drogue, est une mort pendant des années savourée.

    Une sorte de guerre d’extermination est en marche contre ce bien le plus précieux, qui est le cerveau.

    Avec le « changement », nous sommes entrés dans l’ère du, rien n’est grave, tout est permis…

    35 années de ce dit « changement » pour en arriver à la libération de la drogue….

    Se droguer ne tue qu’à petites doses, devenu petit délit à 200€, « est toléré »….

    On drogue l’esprit libre.

    Liberté de se livrer aux songes en plein jour, sans se préoccuper de la servitude qui sera le sort du drogué.

    Quand on vote pour un novice, qui se doit être père de la nation, mais qui n’a pas d’enfants, pas facile dans ces conditions d’avoir le coeur protecteur, surtout quand le coeur, est juste réchauffé à la vue de billets de banque.

    De nos jours, les riches vont vers les paradis fiscaux…
    Les sans dents, vers les paradis artificiels….

  4. Le-civilisateur dit :

    les envahisseurs heuu ! pardon , les « migrants »…

    Devenu un problème ingérable pour ensuite être cultivé et exploité, Le pouvoir légalise le problème.

    La drogue, devenue un problème ingérable, le pouvoirt légalise et l’exploite.

    Problème de rat ingérable dans la capitale, qu’a cela ne tienne !
    On légalise le rat.

    Problème de pollution ingérable dans la Old Dirty Panam ?
    On légalise la pollution.

    Problème de viols ingérable ?
    on légalise le viol.

    Plus personne n’arrive à passer le BAC ?
    On le légalise pour tous.

    Une bande de bobo-écolo-toxico-survolté ingérable ?
    Allez hop ! on légalise !!!

    Espérons qui l’en sera de même pour site alternatifs d’actualités.

    qu’ils deviennent ingérables, ils seront ensuite, enfin légalisés.

    Macron à manifestement réinventé une force qui s’apparente au « mouvement perpétuel »
    C’est le continuum social paradoxal.

    Je vais l’appeler « la causalité perpétuelle de Macron »…

    C’est la parade imparable de l’implacable incapable.

    Macron à la volonté de sublimer le chaos.
    Il le recycle pour en faire une matière première toujours plus utile. ( mais à qui ?)

    La France sera bientôt en perpétuelle évolution ça va devenir très compliqué si la société doit systématiquement s’adapter et s’assimiler aux problèmes qu’elle rencontre…

    Cette politique est un paradoxe, une souffrance et l’anéantissement par phagocytage des personnes les plus civilisées, patientes et tolérantes et donc plus vulnérables à la violence sociale qui résulte de la partie primitive toujours plus nombreuse de la société.

  5. Bluesun dit :

    Le-civilisateur, très très bonne analyse.

    Bravo!!! très très bon commentaire, c’est tout à fait cela.

    Ce réalisme là, aurait pu faire l’objet d’un film de grand humour.
    Malheureusement, ce n’est ni de la fiction, ni du grand humour, mais juste le constat d’une très grande incompétence.

    Ou peut-être juste un jeu, qui est celui de la :
    DESTRUCTION-CONSTRUCTION, avec pour dé, la poudre de perlimpinpin….

    Malheureusement, nous en sommes les pions, que l’on fait avancer, ou reculer dans le sens voulu.

    Je ne sais si ladite poudre est blanche, en tous cas, une chose est certaine, c’est que la poudre fait voir le réalisme du tout est en noir…et dire que nos disounoursumpsnovices, se pose la question du pourquoi autant de suicides?

  6. Bluesun dit :

    Rectification d’orthographe…

    Merci de lire :

    « et dire que nos bisounoursumpsnovices, se posent etc….

  7. Bluesun dit :

    Vous avez-vu, Macron veut légaliser les retraites…????

    Exemple
    Exemple : soit un salarié partant à la retraite à 65 ans ayant cotisé 150 000 euros. Si l’espérance de vie pour sa génération est de 78 ans, il lui reste donc théoriquement 13 ans à vivre. Le montant annuel de sa retraite sera alors égal à 150 000 / 13 = 11538 euros par an, soit 962 euros par mois.

    On ne cesse de nous seriner avec fierté que nous allons vivre très vieux, et de plus en plus vieux….

    Il vont faire comment tous ces vieux une fois le dépassement de l’âge préconisé ?

    Pour cela, qu’ils veulent légaliser l’euthanasie ?

    salaire universel, retraite universelle ? euthanasie universelle ?

    Et Macron, son espérance de vie ? Il touche aussi 962€ lorsque sonnera l’heure de sa retraite ?
    Idem pour tous les autres pondeurs d’incompétences ?

  8. Le-civilisateur dit :

    Merci Bluesun.

    Et bien je ne peux que te rendre l’appareil car ta démonstration sur le système des retraites est aussi très bien expliqué.

    avec cette explication, Même un môme peu comprendre qu’il n’a qu’1 chance sur 3 de profiter de sa retraite.

    Et encore, comme tu dis …

    Et pendant 13 ans comme tu le précises, car de toute façon.

    Passé 75 ans tu ne veux et ne peux plus rien faire …

    Des vieux de cet age j’en connais quelques un.

    Les envies s’éteignent à cet age avancé et puis, quand bien même, tu deviens trop fragile pour accomplir quoi que ce soit.

    Alors j’ai envie de te dire qu’après la retraite c’est une course après la montre de moins de 10 ans.

    Entre 62 et 72.

    Pfffffff…..

    Tu parles d’une récompense …

    Vous savez …

    Macron et son équipe c’est exactement comme un orchestre.

    Macron en est évidement le maestro.

    Ont lui confère une certaine liberté pour configurer son orchestre.

    Mais ce n’est pas lui qui écrit la musique.

    Nous sommes les esclaves des maîtres de la bourse.
    De la planche à billets.

    Et de leurs subalternes, ces quelques milliers d’escrocs de politiciens.

    • Bluesun dit :

      Merci, Le-civilisateur concernant le retour sur mon commentaire.

      Oui, nous devenons les esclaves du « système »…

      Mais déjà avant Macron, ce n’était plus nos présidents qui écrivaient la musique…

      Beaucoup de bla bla, pendant la grande kermesse, puis idem, pendant la campagne électorale…

      Une fois le peuple berné, et le fessier bien posé sur le fauteuil, c’est le moulin à vent qui prenait place…

      Provoquant à chaque fois, le mécontentement du peuple, et du même coup, rendant sourds ceux qui nous servaient de politiques « protecteurs » de nation.

      Mais les ficelles tendues, la marionnette peut s’agiter, dans le sens voulu, le reste n’a plus aucune importance.

      Le principal étant que le peuple avale encore et toujours les couleuvres…

Laisser un commentaire