Hidalgo : un rapport qui fait sale

Rédigé par notre équipe le 31 janvier 2018.

Combien de temps encore le cirque proposé par Anne Hidalgo va-t-il continuer ? Pas une semaine ne se passe sans que les gabegies de la Mairie de Paris soient exposées en place publique. Transparence et démocratie participative. Hidalgo n’avait que ces deux concepts pour gouverner son petit royaume. Il faut croire que lorsque la transparence est vraiment de mise, les polémiques s’installent à juste titre. La démocratie participative, elle, est très onéreuse. Plus de 220 000 euros pour conclure sur 14 pages que Paris est une ville sale…

Il y a des moments où on aimerait bien pouvoir révoquer les politiques lorsque leurs mandats sont si mal remplis qu’ils en deviennent grotesques. Celui d’Anne Hidalgo est un cas parfait. La rédaction de 24 heures actu pensait avoir tout écrit sur celle qui est accusée par la presse d’emploi fictif et d’une gestion catastrophique de la ville de Paris, mais toujours pleines de ressources, la maire de la capitale vole d’exploit en exploit. Cette fois-ci c’est le Canard Enchaîné qui démonte le monde de bisounours dans lequel Anne Hidalgo essaie de plonger les Parisiens.

16 000 euros la page…

Soumise aux critiques incessantes en raison de la saleté qui infecte Paris depuis de très longues années, Hidalgo a décidé de réagir, enfin ! Malheureusement, à part la campagne de dératisation de quelques parcs publics dont la presse s’est fait l’écho, rien de bien sérieux n’a été entrepris. La raison invoquée est toute simple : il faut diagnostiquer avant de proposer des solutions. C’est ainsi que sept commissions de quinze Parisiens chacune ont été mises en place. Ce sont donc 115 Parisiens qui ont donné leur sentiment sur la propreté – ou plutôt la saleté – des rues de la capitale.

C’est beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand-chose alors qu’il suffit de se promener cinq minutes dans n’importe quel quartier pour comprendre que les trottoirs et espaces verts sont devenus des déchetteries à ciel ouvert. Mais bon ! La démocratie participative chère à Anne Hidalgo a pu s’exprimer et le gauchisme avec. Le problème est que tout ce cirque a débouché sur un rapport de 14 pages dont le coût est de 224 580 euros ! L’information du Canard Enchaîné fait de ce rapport l’un des plus chers de l’histoire d’autant plus qu’on y survole que des réalités bien connues. On peut y lire entre autres formules ridicules : « la perception de la propreté à Paris se fonde en négatif sur des constats relatifs à la malpropreté ». Autrement dit, la Mairie de Paris a payé un rapport à 16 000 euros la page pour dire que la ville est dégueulasse…

Ce nouvel exploit dépasse l’entendement. La Mairie de Paris cherche encore une réponse savoureuse à donner pour justifier autant d’argent des contribuables jeté par les fenêtres. Une idée à creuser : Hidalgo pourrait bien s’allier avec Macron dans la lutte contre le chômage. En payant des armées de rapporteurs pour dire que l’eau ça mouille et que Paris est un dépotoir, les chômeurs vont avoir plaisir à retrouver un travail bien rémunéré ! A quand la fin du grand n’importe quoi ?

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. ruffier dit :

    Montreuil aussi est sale

  2. Le-civilisateur dit :

    Paris c’est dangereux.

    Je redoute d’avantage les virus et bactéries soulevées dans les airs par les pigeons et autres animaux vecteurs.

    Que les toxicos schizophrènes qui peuvent vous poussez sous le métro qui débarque, c’est pour vous dire ..

    Un pigeons transporte 14 maladies graves pour l’homme.
    Le rats 9 maladies graves pour l’homme.

    Dans les couloirs de métro, en été vous pouvez vous faire piquer par des puces et des moustiques.

    Quand je dit que vous pouvez je veux dire que c’est même certains, je parles en connaissance de cause…

    C’est très fréquent.

    Les pigeons passent leur temps à soulevé dans l’air que respirer dans la capitale, les milliards de souches bactériennes et virales qui dorment sur le tarmac.

    Cela atterrit sur les étalages de nourriture sur les marchés et des boulangerie.

    Bon app !!!

    Cette ville est devenue un chiotte géant.

    N’allez pas glisser dans la Seine malheureux ! …

    On n’y voit pas à plus de dix centimètres de profondeur.

    C’est un No Life’s Land.

    Alors,

    La solution est très simple.

    1500 € d’amende pour une crotte.

    1500 € d’amende pour un vomis.

    1500 € d’amende pour un molard.

    Pour des ordures, etc etc…

    Bref ! 1500 € d’amende pour tout délits sanitaires.

    Comme aux États-Unis, tu ne sort pas de prison tant que tu n’as pas payé.

    Si tu ne peux pas payé tu règle ta facture en heures de travail sanitaires.

    Nettoyage des voix ferré pour les fraudeurs qui ne peuvent payer non plus.

    TIENT !

    C’est gratuit madame Hidalgo.

    230 000 € ?

    Les noms ?

    Les noms des personnes qui ont travaillé et touché cette argent ?

    C’est une boite privée qui a rédigé les 14 pages ou c’est l’équipe d’Hidalgo ?

    De plus,

    La mairie de Paris voyant qu’une boule de pu et crasse va bientôt lui exploser à la tronche.

    Ils feignent de découvrir le problème par eux même
    Et de ce fait s’attribuer tous les mérites.

    Le but de la manoeuvre et bien entendu de
    damer le pion aux premiers alarmistes «décennal» dénonçant cette situation.

    Et de ce faire passer pour les seuls a avoir été capable d’authentifier un problème sanitaires majeur de grande envergure.

    Le citoyen lambda ne le pouvais pas,

    Il fallait du lourd, une équipe de pro.
    Quantifier le problème en volume.

    1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique.

    2018 Hidalgo découvre quelle dirige une déchetterie.

Laisser un commentaire