Alors, on se la fait cette guerre commerciale ?

Rédigé par notre équipe le 08 mars 2018.

Les politiques et les marchés sont en émoi. Les déclarations de Donald Trump relative à une possible hausse des taxes sur l’acier et l’aluminium ont fait l’effet d’une bombe du Canada à la Chine en passant par l’Union européenne. Cette dernière crie qu’elle ne veut pas entamer de « guerre commerciale », mais saura répondre si le président américain continue dans cette voie. Tout est prêt pour la grande confrontation et la menace européenne est lourde sur… le beurre de cacahuète américain… 

Les bisbilles entre Américains, Européens et Chinois ne font que commencer et pourtant les tensions sont déjà vives. Il faut dire que Donald Trump remet en cause le sacro-saint libre-échange. Les marchés sont et doivent rester tout-puissants et aucun président n’a le droit de les remettre en cause. La menace d’une taxe d’importation de 25 % sur l’acier et 10 % sur l’aluminium ont rendu hystérique un Jean-Claude Juncker toujours aussi peu convaincant dans le rôle de protecteur des citoyens européens. Le chef de bande a prévenu : « Si les États-Unis veulent instaurer des barrières, nous serons aussi stupides qu’eux ».

Le Nain politique entre en action  

Juncker a fait passer le message : si les Etats-Unis étaient assez fous pour faire du mal au marché, il sera « aussi stupide qu’eux ». Cette menace démontre toute l’intelligence d’un politicien à côté de la plaque. Il ne pense qu’à une chose et les menaces plus précises formulées peu après le prouvent… Si Washington taxe l’acier et l’aluminium, alors le Bourbon US sera impitoyablement taxé en retour. Juncker ira noyer son chagrin dans une liqueur européenne !

Mais ce n’est pas tout ! Pour bien faire comprendre que les Européens ne laisseront pas cette infamie impunie, ils entendent taxer le jus d’orange et le beurre de cacahuète ! Souhaitent-ils être pris au sérieux où juste être ridicules ? Etant donné les produits potentiellement soumis à une taxe, la seconde option l’emporte. Comme à son habitude, l’Union européenne va gueuler un peu pour s’écraser comme un gentil caniche devant son maître américain. Si guerre commerciale il y a, elle aura lieu entre les Etats-Unis et la Chine.

Car contrairement aux barbons européens, les Chinois savent parler quand il le faut et agir (fort) lorsque cela est nécessaire. Le Gouvernement chinois a affirmé qu’il adopterait « certainement » une « réponse appropriée et nécessaire ». On est loin du championnat de la stupidité déclaré ouvert par Juncker et loin aussi des menaces risibles sur le beurre de cacahuète. Les Chinois attendent de voir venir pour réagir tandis que la baudruche européenne commence déjà son dégonflement.

Macron qui est un des plus ardents défenseurs d’un monde sans frontière se réfugie derrière l’OMC qui mettra des années à statuer sur le bien-fondé des premières mesures américaines… Dans une guerre commerciale, c’est le petit peuple qui finit par payer la note surtout quand les chefs sont aussi mauvais que Juncker ou faibles comme Macron. Les prix vont flamber et ce sera l’occasion d’avancer de nouvelles taxes directes ou indirectes qui iront grever le portefeuille déjà famélique des Français. Ce sera la faute du méchant Trump !

 

Laisser un commentaire