Placé, Duflot : les Verts perdent la tête

Rédigé par notre équipe le 05 avril 2018.

Les fins de parcours ont un goût amer. La chose se vérifie avec les Verts qui à force de tambouilles politiciennes sont désormais hors du spectre politique. La transition écologique aurait dû les porter au pouvoir, mais leurs anciens leaders ne sont mêmes plus bons à jouer les troisièmes couteaux politiques. Cécile Duflot met un terme à sa carrière tandis que Jean-Vincent Placé écume les bars à la recherche de jeunes femmes à rémunérer et de flics à insulter. Une mise à la retraite s’impose !

Le temps de l’alliance gaucho-écolo n’est plus. Le PS est un squelette repoussant tandis que les écologistes ont perdu tous leurs leviers pour se placer aux bons postes. C’est la crise chez les Verts et quel meilleur remède que l’alcool pour tout oublier ? Certains n’ont pas attendu le mauvais temps pour lever le coude. Jean-Vincent Placé a semble-t-il quelques facultés dans ce domaine à en croire les propos relatés dans la presse ces derniers mois. Malheureusement ses facilités débordent de ce seul secteur et Placé s’est forgé une réputation peu envieuse auprès de la gente féminine.

Anti-pauvre, misogyne et raciste ?

Ce mercredi soir, il semblerait que le sénateur ait partagé ses deux passions de manière trop zélée. Celui qui est censé écrire la loi passait du temps dans un bar du très onéreux quartier latin de Paris (les gauchistes préfèrent fréquenter les riches une fois loin des caméras). Mais le pire est que selon plusieurs sources, Jean-Vincent Placé aurait importuné plusieurs femmes dont une mineure à laquelle il aurait proposé de l’argent pour danser. Quand on propose de l’argent pour une danse, on se demande ce qu’on est prêt à payer d’autre…

Toutes les femmes ne sont pas de la chair prête à être consommée et la jeune femme refuse l’offre malsaine. Un rejet mal pris par le sénateur qui aurait alors lancé un peu politiquement correct « sale pute ! ». Une femme qui refuse de l’argent en échange d’un service peu orthodoxe est une « pute » dans le monde de Jean-Vincent Placé… Choquée, la jeune femme va se plaindre au videur afin de faire comprendre au gros lourd de ranger ses billets, ses idées perverses et ses insultes.

L’agent de sécurité a déclaré : « Je l’ai pris par le col, je l’ai sorti, et là [il m’a dit] ‘me touche pas, tu sais pas combien ça coûte ma veste, c’est le prix de ce que tu peux gagner dans ton pays’. (…) C’est ignoble ». C’est effectivement ignoble d’autant plus que ces propos viennent d’un gauchiste professionnel. Mais la performance (artistique ?) de Placé ne s’arrête pas là. Une fois la police sur les lieux, Placé rembarre le premier policier en charge de le calmer. « Nous ne sommes pas au Maghreb ici. Tu ne sais pas qui je suis. Je vais te renvoyer en Afrique moi tu vas voir » (…) Espèce de tocard, qu’est-ce que t’as ? ». Il y a qu’un policier n’aime pas vraiment être insulté comme la dernière des crevures surtout que les insultes racistes ne sont pas trop encouragées actuellement.

Emmené au poste avec un taux d’alcoolémie de 1,16 grammes (toujours selon plusieurs médias), Placé aura à répondre d’une plainte déposée par l’officier de police couvert d’insultes. Espérons que son statut de sénateur et tous ses copinages ne lui évitent pas le sort qui est dû à un individu aux propos misogynes et racistes.

Son ancienne compagne Cécile Duflot volera-t-elle à son secours ? Cela paraît fort compromis puisque l’ancienne égérie des Verts est en pleine reconversion. Fini la politique, vive le monde associatif ! Duflot prendra la direction d’Oxfam France en juin 2018. Une organisation qui compte une quarantaine de salariés, soit des responsabilités bien plus importantes qu’à la tête des Verts… Un poste où il lui sera difficile de défendre des individus comme Placé, car en plus de lutter contre la pauvreté, l’ONG a été prise dans un scandale sexuel en Haïti. Placé devra faire face à la justice sans le soutien moral de son ex. L’écologisme n’est décidément plus ce qu’il était !

Déjà une remarque sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Bon…

    Certains politiciens violents des femmes et détournent des millions en toute impunité.

    Alors…

    Si placé pêche par orgueil ce n’est finalement qu’un moindre mal en comparaison a d’autres…

    Nous les français, avons été habitués à bien pire de la parts des maffieux qui gouvernent la France.

    Non ?

Laisser un commentaire