Racisme : la montée des violences

Dans son rapport annuel sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (juin 2010), la commission nationale consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) met en avant la nécessité de mieux coordonner l’action publique en ce domaine dans un contexte de montée des violences et des menaces à caractère raciste.

L’année 2009 a confirmé le revirement de tendance constatée en 2008 : pour la deuxième année consécutive, les manifestations racistes et xénophobes, et en particulier des violences et menaces à caractère antisémite, ont augmenté en France en 2009. Cette évolution est attribuée principalement aux réactions suscitées par les évènements du Proche-Orient, mais paraît également liée à la situation économique. Face à ce constat, la CNCDH recommande l’élaboration d’un plan national en matière de lutte contre le racisme et la réactivation du Comité interministériel de lutte contre le racisme et antisémitisme. Pour la CNCDH, ce comité interministériel ne devrait pas rester un simple outil de gestion des crises, mais constituer un véritable déclencheur de la lutte contre le racisme sur le long terme et permettre l’action concertée de l’ensemble des acteurs gouvernementaux et de la société civile.

Au niveau européen, une série de rapports publiés au cours de l’année 2009 par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne montre que tous les États membres de l’UE sont confrontés à un nombre élevé de manifestations racistes ou xénophobes. Dans ces manifestations ne sont pas comptabilisées les discriminations que peuvent subir les personnes immigrées ou appartenant à des minorités ethniques.

On vous recommande

A propos de l'auteur Notre équipe

La rédaction : plusieurs journalistes qui vous sont dévoués !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.