/>

Le bilan des intempéries porté à vingt morts dans le Var

Rédigé par Notre équipe le 17 juin 2010.

L’orage a recommencé à gronder vers 5 heures dans la région de Draguignan, où les pluies torrentielles tombées mardi ont fait 20 morts selon un nouveau bilan de la préfecture du Var. Selon la préfecture, qui a décidé “par précaution, de remettre en alerte les maires du Var, de même que les centres de secours, les circonscriptions de sécurité publique et les compagnies de gendarmerie”, les cumuls de précipitation pourraient atteindre 40 voire 60 mm.

Le bilan des pluies torrentielles qui ont frappé le Var mardi s’est alourdi mercredi soir, un vingtième mort ayant été découvert, a annoncé la préfecture. Le  précédent bilan faisait état de 19 morts. Onze morts ont été retrouvés à Draguignan, cinq à Trans-en-Provence, un au Luc, un à Roquebrune, un à Fréjus et un dans le lac de Saint-Cassien, a précisé la préfecture.

Les victimes sont principalement des personnes âgées, selon le secrétaire général de la préfecture du Var à Toulon, Olivier de Mazières. Les communes les plus touchées par les intempéries, qui ont débuté dans la nuit de lundi à mardi, sont Draguignan, Les Arcs, Figanières, Roquebrune et Trans. Plus de 1 350 personnes, bloquées sur des toits de voitures ou de bâtiments, ont été hélitreuillées et 100 sauvetages ont été réalisés à l’aide d’embarcations, depuis le début des opérations de sauvetage, a précisé la préfecture dans un communiqué. Près de 2 000 secouristes étaient mobilisés sur le terrain mercredi soir.

Au total, 1 000 personnes sont encore accueillies mercredi soir dans les centres d’hébergement ouverts dans les communes touchées, selon la préfecture.
Le président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Michel Vauzelle (PS), a annoncé que la région allait débloquer au moins un million d’euros pour aider les communes sinistrées.

Après avoir survolé la zone en hélicoptère, le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé le déblocage d’un million d’euros de crédits d’urgence. Il a également demandé qu’un comité interministériel se réunisse “dans les jours qui viennent” pour statuer sur un décret constatant l’état de catastrophe naturelle, une “mesure indispensable” pour venir en aide aux populations. Le président Nicolas Sarkozy a exprimé “sa vive émotion”. “Il tient à exprimer son soutien et sa solidarité aux Varois qui doivent faire face à ces événements naturels très éprouvants ainsi qu’à l’ensemble des acteurs de la chane du secours”, dit la présidence de la République dans un communiqué.

Selon Météo France, ces crues revêtent un “caractère exceptionnel” et il faut remonter à 1827 pour en retrouver une de cette ampleur. “Il y a eu la conjonction de deux phénomènes, plus de 300 mm de précipitations cumulées, le matin puis le soir, et donc plusieurs mètres d’eau, et des crues très importantes”, a précisé Juan Carlos Lopez, de la direction interrégionale sud-est.

Laisser un commentaire