A force de trop souffler, une Sud-Africaine se blesse avec sa vuvuzela

Attention, la vuvuzela peut avoir des effets inattendus. On savait la longue trompette en plastique arme de destruction massive des tympans, elle peut aussi blesser… à la gorge.

A force de trop souffler, une Sud-Africaine s’est blessée à la gorge avec sa vuvuzela, rapportait vendredi l’agence de presse Sapa.

«Le docteur n’arrêtait pas de se moquer de moi»

Après une «compétition» de vuvuzelas avec des amis dans les rues du Cap (sud-ouest), Yvonne Mayer a senti sa gorge brûler mais elle a continué de souffler de plus belle. «Je pensais juste être malade», a-t-elle déclaré. La pression dans sa trachée a provoqué une lésion qui s’est agrandie à force de souffler, a expliqué le docteur Scott Barker.

Pendant deux jours, elle n’a pu ni manger ni parler mais a bien fait rire son médecin.

«Le docteur s’est vraiment amusé. Il n’arrêtait pas de se moquer de moi et a dit que c’était sa première blessure de vuvuzela», a raconté Mme Mayer.

L’amatrice de vuvuzela blâme surtout sa technique peu orthodoxe pour «jouer» de cet instrument.

On vous recommande

A propos de l'auteur Notre équipe

La rédaction : plusieurs journalistes qui vous sont dévoués !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.