L’interdiction des cigarettes “light” entre en vigueur aux Etats-Unis

Une loi américaine qui interdit la vente de cigarettes dites “light” est entrée en vigueur mardi, mais certains groupes anti-tabac affirment que l’industrie du tabac contourne la loi en utilisant des codes-couleurs sur les emballages.

La loi, promulguée l’an dernier par le président Barack Obama, est la première à réguler le tabac et interdit à partir de mardi l’utilisation des termes “light”, “mild” ou “low”, qui pourraient faire croire au consommateur que les cigarettes ne sont pas nocives.

Mais le fait de remplacer les inscriptions “light” par les termes “gold” (or) et “silver” (argent) continue à induire le consommateur en erreur, selon certains.

“L’industrie du tabac a trouvé de nouveaux moyens pour continuer à pratiquer sa commercialisation trompeuse et à contourner les nouvelles régulations”, affirme Charles Connor, président de l’Association américaine des poumons, qui lutte contre les maladies pulmonaires, dont le cancer.

“Les industriels du tabac doivent bannir les mots “light” de leurs emballages et pourtant, ils ont déjà fait savoir à leurs consommateurs que s’ils veulent acheter des cigarettes light, ils n’ont qu’à chercher les emballages de couleur spécifique, par exemple couleur or”, se désole M. Connor.

D’autres mesures anti-tabac sont également entrées en vigueur mardi. Les nouvelles règles interdisent entre autres aux compagnies de l’industrie du tabac de sponsoriser des événements sportifs, musicaux ou culturels, restreignent la distribution d’échantillons gratuits et interdisent la vente de cigarettes et de tabac aux moins de 18 ans.

Avec l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi, “l’autorité sanitaire américaine, la Food and Drug Administration (FDA) a de quoi être très fière, tout en ayant encore beaucoup de choses à faire pour améliorer la santé publique grâce à une régulation efficace du tabac”, a déclaré la directrice de cette administration, Margaret Hamburg.

On vous recommande

A propos de l'auteur Notre équipe

La rédaction : plusieurs journalistes qui vous sont dévoués !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.