Un enfant exclu de la maternelle à cause de son maillot de foot

Rédigé par Notre équipe le 25 juin 2010.

En ces temps de Coupedu monde, c’est d’une bien étonnante remontrance dont a faitl’objet Mathis. Agé de 5 ans, le garçonnet est scolarisé à l’écolematernelle des Petits-Champs-Ronds à Massy dans l’Essonne. Ce mardi 22 juin au matin, ilavait choisi dans sa penderie un T-shirt de l’équipe du Portugal. Uneéquipe qui lui tient à cœur, son papa est d’origine portugaise. Maisvisiblement, la directrice de l’établissement n’a pas apprécié sonchoix.

Si les premières informations ont révélé que l’enfants’était vu refuser l’accès à son école, la directrice d’académieadjointe de l’Essonne, Françoise Petreault aurait indiqué ce jeudi 24 juinque le garçon avait tout de même été probablement admis en classe.

Contactépar leparisien.fr, sa mère qui l’accompagnait,a d’abord cru à une blague. “J’ai croisé une maman qui m’a dit qu’ilétait interdit aux enfants de porter un maillot de foot. La directriceme l’a confirmé. Elle m’a expliqué que c’était discriminatoire et quecela pouvait engendrer des conflits entre les parents et les enfants.Que ceux qui n’avaient pas de maillot allaient en réclamer à leursparents, qui n’avaient pas forcément les moyens de leur en acheter.” Uneremarque qui l’a surprise. Elle a acheté le T-shirt de son fils 5 eurosseulement.

Néanmoins,l’interdiction de porter un maillot de foot aurait déjà été mise enplace dans l’établissement. “Une information avait été donnée auxfamilles” par les enseignants de l’établissement, afin que les jeunesécoliers ne viennent pas en classe vêtus d’un maillot de football, cequi pourrait créer des “rivalités entre les enfants”, a indiquéFrançoise Petreault. Pourtant la mère de l’enfant dément avoir étéinformée de cette mesure. “Nous n’avons pas été avertis de ce nouveaurèglement, ni par un mot dans le carnet de correspondance ni par voied’affichage.”

L’incident se serait déjà produit dansl’établissement. Dans le passé, deux mamans auraient aussi subi desremarques de la direction. L’une avait alors choisi de changer son filstandis que l’autre avait recouvert le T-shirt critiqué par une chemise.

Orici, la mère de Mathis, a refusé de lui enlever son maillot. Sitôt laremarque faite, elle a préféré quitter les lieux. “Mon fils avait àmoitié les larmes aux yeux. Il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvaitpas rester”, a-t-elle confié au Parisien.fr. Elle a décidé dene pas réinscrire son fils dans le même établissement l’année prochaine.

La directrice de l’école, a convoqué la mère de l’enfantl’après-midi même de l’affaire. Elle a justifié sa décision en pointantdu doigt les histoires liées aux vêtements auxquelles étaitquotidiennement confrontés les enseignants. ” Ils ont fini par me direqu’ils étaient pour le port de la blouse, raconte la maman. J’ai préférépartir.”

Laisser un commentaire