Coupe du monde : ces 10 stars qui n’ont pas brillé

Poursuite de notre tour d’horizon spécial coupe du monde avant les demi-finales de mardi et mercredi. Après avoir évoqué les bonnes surprises de ce Mondial, nous passons aujourd’hui en revue les 10 stars du ballon rond qui n’ont pas été à la hauteur de l’évènement. La liste des flops aurait pu être plus longue :

Cristiano Ronaldo : le génie portugais a été invisible au cours de cette compétition. Incapable de hisser le jeu d’une équipe vieillissante et en manque cruel de talents, CR7 n’a été que l’ombre de lui-même.

Lionel Messi : l’autre super-puissance du football mondial n’a guère pesé dans les débats non plus même si son niveau de jeu aura été supérieur à celui du portugais. Aucun but, un rôle de milieu axial qui ne lui convient pas, un tournoi bien fade…

Samuel Eto’o : le Lion indomptable n’a guère rugi cet été. Un petit but anecdotique. Insuffisant pour une des seules superstar africaine. Pour sa défense, Samuel Eto’o a été positionné la plupart du temps en milieu droit… pas son meilleur poste malgré ce qu’en pensent Mourinho et Le Guen.

Didier Drogba : arrivé en Afrique du Sud avec un bras facturé, le simple fait d’avoir été aligné relève de l’héroïsme. Hors de forme, DD aura toutefois été incapable d’empêcher aux éléphants, malheureux au tirage, une deuxième élimination au premier tour de la compétition.

Wayne Rooney : celui que certains considéraient comme le meilleur joueur du moment n’a pas existé dans cette coupe du monde. Aucun but au compteur. Rooney a surtout paru perdu sur les terrains sud-africains. La faute aux vuvuzelas ou à une trop longue saison européenne ?

Fernando Torres : le “kid” de Liverpool est arrivé blessé à ce Mondial. Depuis, il erre sans but sur les terrains avec des statistiques désolantes pour un joueur de cette trempe. La coupe du monde n’est pas terminée pour lui et il pourrait devenir le héros espagnol s’il refaisait le coup de 2008 (but en finale de l’Euro). Pour l’heure très décevant.

Nicolas Anelka : auteur d’une saison très solide à Chelsea, l’attaquant français se devait de faire une grande coupe du monde. N’obéissant manifestement pas aux consignes de coach Domenech, il n’a jamais pesé. Ses insultes à la mi-temps de France-Mexique sont en plus à l’origine de l’explosion des bleus. Été pourri pour la racaille de Trappes.

Franck Ribery : comment évoquer l’un sans parler de l’autre. Kaiser Franck a été minable sur les terrains et tout laisse à penser qu’il a encore été pire en dehors. La diva du foot français a pris le melon et symbolise avec Anelka cette équipe de France de petites frappes et de voyous qui a gâché l’été bleu.

Gianluigi Buffon : blessé dès la première mi-temps du premier match de l’Italie, le gardien de la Juve a quitté prématurément la compétition. Son expérience et son talent auraient fait du bien à une Squadra Azura vieillissante.

Kaka : le prodige brésilien n’a pas vraiment démérité et même retrouvé des “cannes”. Mais son influence sur le jeu brésilien n’a pas été à la hauteur du bonhomme et de son immense talent. Une star de plus qui n’a pas laissé une empreinte indélébile sur cette compétition.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.