Un soldat français tué en Afghanistan

Un sergent-chef français du 13e régiment du Génie de Valdahon est mort en Afghanistan des suites de ses blessures, a annoncé mardi la présidence française.

Ce sous-officier de la Force Lafayette a été grièvement blessé par l’explosion d’une mine artisanale au cours d’une opération de reconnaissance sur une route au nord du village de Sherkel, au sud de Tagab, précise l’Elysée dans un communiqué.

Il est décédé de ses blessures à l’hôpital de Kaboul, où il avait été évacué. C’est le 45e soldat français tué en opération en Afghanistan, où la France participe à la lutte contre les taliban et à la formation des forces armées nationales afghanes.

« Ce sous-officier a payé de sa vie l’engagement de la France au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan », lit-on dans le communiqué de l’Elysée.

La France a un contingent d’environ 3.500 soldats et gendarmes en Afghanistan.

On vous recommande

A propos de l'auteur libertin-parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.