“Affaires” : le Canard enquête sur le babysitteur de NKM ! (Exclu !)

Rédigé par notre équipe le 10 juillet 2010.

C’est une info exclusive 24heuresactu ! Le Canard enchaîné a “enquêté” ces derniers jours pour savoir si des fonds publics avaient été utilisés pour payer le babysitteur des enfants de la secrétaire d’État à l’Économie Numérique Nathalie Kosciusko-Morizet !

 

En plein délire sur les “affaires”, les journalistes recherchent désespérément le prochain scandale pour nourrir la bête à calomnie. Au point d’en être ridicule !

Selon nos informations, NKM aurait été contactée dans la semaine par un journaliste du célèbre hebdomadaire satirique qui lui a demandé des comptes sur le mode de rétribution de la nounou de ses enfants.

Il va sans dire que dans un pays normal et à une époque normale, la moindre secrétaire du ministère eut du raccrocher au nez de ce clown…

Nous ne sommes hélas pas dans une époque normale, et la frénésie des “affaires” qui touche notre pays depuis près d’un mois pousse tous les responsables politiques à la plus grande prudence… et donc à accepter de se justifier d’accusations grotesques.

Même le Saint-Just (il y a un côté 93 dans les temps que nous vivons !) du Canard peut concevoir que l’État prenne en charge le coût d’une babysitteur pour une maman éloignée plus que de raison du foyer familial au service de son pays (au-delà du bon sens, imaginons un bébé de ministre kidnappé par un babysitteur trouvé sur Internet !).

Manque de pot, NKM règle elle-même les frais de sa nounou. Et le scoop sur les “dérives” du fonctionnement de l’État tombe à l’eau !

L’anecdote est tout de même sacrément révélatrice de l’époque dans laquelle nous vivons et des abus observés ces derniers jours de  la part de journalistes transformés en inquisiteurs : à la fois juges et bourreaux.

Juges de mauvaise foi surtout, puisqu’ils sont capables d’aller fouiller dans les poubelles des vies privées pour dénoncer des “pseudos privilèges” qui à coup sur feront vendre du papier.

En ces temps de “scandales”, comme des junkies en manque, les journalistes se raccrochent à la moindre information sulfureuse dans le fol espoir d’en faire un “scoop” polémique.

La jurisprudence Woerth fait beaucoup de mal à la qualité de l’information. A partir d’une rumeur, les journalistes ont construit une affaire d’Etat. De quoi donner des idées à tous les scribouillards de notre pays (et il n’en manque pas) qui rêvent de sortir leur “Watergate”…

Demain un “baby-gate” impliquant NKM ?

Déjà une remarque sur cet article

  1. whiteh dit :

    A partir d’une rumeur … Il y a quand même un peu plus que cela.

    Quand a la recherche de la vérité sur l'éventuel payement de la babysitteur par l'état de NKM, cela n'est pas véritablement surprenant, même si il est vrais, je pense que en la matière, NKM aurait facilement le droit de raccrocher au nez du journaliste responsable, surtout si elle n'a rien a se reprocher en la matière. En outre, se qui est sous entendu concernant la surveillance des mômes de ministre n'est pas plus choquant que cela. Il suffit de l'expliquer avec objectivité au peuple, qui comprend très bien de lui même ou est la normalité et ou est l'abus.

    Cordialement.

    Whiteh

Laisser un commentaire