/>

Foot : Libé se fait la peau du “gros beauf” Pierre Ménès

Rédigé par notre équipe le 10 juillet 2010.

A en croire le journal Libération, Pierre Ménès est un “beauf” de la pire espèce ! Le journaliste sportif, chroniqueur à Canal +, ne serait qu’un pilier de comptoir, déblatérant avec assurance des lieux communs sur le foot. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir la hauteur de vue de Libé !

Ménès est donc un “beauf”. Comprenez, quelqu’un qui ne lit pas Libé en se disant que le reste du monde est vulgaire et sans intérêt ! Dommage pour lui, Pierre Ménès préfère s’extasier sur les performances du milieu espagnol que sur les enseignements sociologiques de l’échec de l’équipe de France.

Face à ce raisonnement implacable, je me décide donc à faire mon coming out. Moi aussi je suis un gros beauf ! J’aime tailler le bout de gras avec mes potes sur la performance de tel ou tel joueur. Refaire le match autour d’une bière… Et tant pis si ça ne fait pas avancer le monde !

Pour être tout à fait honnête, je crains d’être encore plus “beauf” que Pierre Ménès. Parce que ce que nos jeunes amis (j’imagine qu’ils sont jeunes pour être si arrogants et méprisants) du service des sports de Libé oublient, c’est que Pierre Ménès écrivait sur le foot à une époque où ils ne savaient sans doute pas encore lire.

Ménès agace sans doute avec son franc-parler (qui doit plaire aussi, sinon ils ne l’auraient pas pris sur Canal), mais c’est indéniablement l’un des journalistes sportifs les plus chevronnés de France. Son expérience et sa connaissance du monde du foot devraient à elles seules rabattre le caquet des merdeux de Libé.

Je ne vais pas m’appesantir sur le rôle de Ménès à la télé que je connais assez peu, mais d’expérience, son blog (l’excellent Pierrot le Foot) est le carrefour de discussion le plus intéressant sur le ballon rond.

Outre les posts de Pierre Ménès, ce site accueille une communauté de passionnés qui représentent autant d’experts (de comptoir). Valtho, Phanek ou Sebast94 (et 1000 autres blogueurs) sont sans doute des gros beaufs pour les journalistes de Libération, mais leur passion du foot est communicative.

Enfin, et malgré les critiques que l’on peut faire sur le journaliste (je ne pardonnerai personnellement jamais à Ménès la couverture qu’il a faite de la demie retour Barça-Inter), le blog de Pierre Ménès est un espace de liberté rare sur Internet.

Avec encore moins de subtilité que dans Libé,  Pierrot s’y fait régulièrement tailler. Mais notre ‘beauf” national a la largesse d’esprit de ne jamais censurer, y compris les insultes sur son physique qui abondent de temps à autre…

Une leçon à méditer pour notre tribu de donneurs de leçon !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Eric CHARIOT dit :

    Ah ben ça c'est un article à la con ! Pierre Ménès se gourre souvent un poulpe ferait mieux que lui), n'a aucune finesse dans ses analyses, retourne toujours sa veste quand il faut, et pense plus à sortir ses grosses vannes pour amuser la galerie qu'à vraiment parler de foot.
    Il s'est trompé de chaîne, sur TF1 ça plairait. C'était pathéthique ce CFC de Coupe du Monde.

    Et puis vanter son site, ça c'est du culot ! Il faut se rappeler qu'au début de saison, il voyait l'AJA en L2. Quelle clairvoyance, quelle connaisseur du foot !

  2. aurel dit :

    Mais ça fait des lustres qu’on sait que Pierre Ménès un personnage vulgaire et grossier qui se permet de critiquer le physique, l’allure des gens tout se faisant passer pour un expert en foot.
    Dès que les joueurs (que je ne porte pas pour certains dans mon coeur) en font de même le concernant, il se met à geindre : c’est inadmissible !

    Et oui c’est un champion du retournement de veste pour mieux la claquer dans la figure des joueurs et des entraîneurs à la moindre occasion !

Laisser un commentaire