Le président parle aux Français : ce que doit dire Sarkozy

Montrer aux Français que Nicolas Sarkozy garde le cap et ne s’embourbe pas dans la fange des “affaires”. C’est le message que devra délivrer le président de la République pour redonner confiance aux Français en son action. Une action fort décriée, mais pourtant plutôt positive à un peu plus de mi-mandat. Le temps d’un nouveau cycle ?


Les journalistes espèrent que Sarkozy va longtemps se justifier sur l’affaire Woerth. Espérons qu’il n’en fera rien, les Français eux s’en contrefichent ! Bien sur il y a eu un mouvement de protestation un peu poujadiste du genre tous pourris (qui incluait d’ailleurs également les journalistes) ces dernières semaines, mais aujourd’hui c’est l’agacement qui prédomine.

Les Français veulent que le débat publique se focalise enfin sur la réforme des retraites et au-delà que la politique retrouve un peu de dignité. Le projet du gouvernement semble d’ailleurs plutôt bien compris et accepté. Nicolas Sarkozy doit expliquer que pendant que journalistes et opposition polémiquent autour de rumeurs, le gouvernement travaille et prépare l’avenir du pays.

Paradoxalement, malgré les critiques et sa baisse de popularité, la crédibilité politique de Nicolas Sarkozy n’est pas affectée. Il a mis en œuvre l’essentiel des réformes qu’il avait promises en 2007. Il a engagé un mouvement de refondation qui fait parfois grincer des dents, mais dont personne ne conteste la nécessité, voire l’urgence (y compris des socialistes en privé).

Nicolas Sarkozy demeure le maître du jeu. Les critiques pleuvent, mais elles ont toujours la même cible : lui. Sarko est l’alpha et l’oméga de la politique française, cela lui confère un avantage. A lui de s’en servir et de démontrer aux Français que depuis 2007, il est resté droit dans ses bottes. Qu’il applique son programme.

Et que surtout il a su tenir le cap au cours des mois tumultueux que le monde a connu (et à côté desquels la polémique Woerth est anecdotique). Si les Français sont grognons, le reste du monde salue le volontarisme sarkozien. Il a été en pointe dans le sauvetage du système financier, il a remis l’Europe sur les rails par deux fois avec le traité de Lisbonne et la crise grecque, son action pacificatrice en Géorgie est saluée.

Plutôt que de se recroqueviller et se justifier, Nicolas Sarkozy doit mettre en avant son bilan. Et il est plutôt bon. Mais il doit aussi tracer des perspectives, dessiner l’ébauche d’un programme pour 2012.Préparer en somme la deuxième partie de son quinquennat et le remaniement de la rentrée.


La France a besoin d’un président incisif, qui garde un coup d’avance. Ça tombe bien, c’est ce que Sarkozy sait faire le mieux.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.